AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes   Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (izzy) she replaced the garden around her heart with a high wall.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

SUBJECT B9 : THE NURTURER

Messages : 277 Avatar : holland queen roden.
Pseudo : blackthorns, aka kim.
Copyright : carole la luciole, la plus belle du monde + tumblr.

Occupation : maton des cuistots - pas de grand-monde donc -, maman grincheuse du bloc, raccommodeuse à ses heures perdues.
Inventaire : une brosse à cheveux, et puis tout ce qu'il y a dans sa cuisine, même si y'a pas son nom dessus. ça coupe bien quand mêmes, les lames affilées. ah, et aussi une casquette du wicked, qu'elle s'empêche pour le moment de brûler, au cas où ça servirait un jour.

Message(#) Sujet: (izzy) she replaced the garden around her heart with a high wall. Ven 27 Mar - 18:11

isabelle "volt" teller
ft. holland roden
✱ intransigeante ; susceptible ; responsable ; sûre d’elle ; protectrice ; loyale ; sang-chaud ; têtue ; bavarde ; travailleuse ; impatiente ; cassante ; boudeuse ; réaliste ; maternelle ; compréhensive ; peu discrète ; sans-gêne ; astucieuse ; insolente ; intuitive ; émotive ; provocatrice ; ironique ; modeste ; sarcastique ; franche ; aimante.

✱ volt a toujours eu du mal à dormir, ce qui ne s'est généralement pas arrangé avec le bloc. il lui arrive fréquemment de se réveiller la nuit et errer sans but, le crissement des griffeurs résonnant par-delà les murs du labyrinthe. ✱ elle déteste être passive et doit tout le temps se trouver quelque chose à faire, sous peine de rester assise là à râler sur tout ce qui bouge. heureusement, ce n’est pas le travail qui manque dans le bloc. ✱ bien que ç’aurait été nettement plus pratique, elle se refuse à se couper les cheveux, les laissant pousser à leur aise. les seuls soins qu’elle se permet d’y donner sont les brosser et les attacher. et, possédant une brosse, elle se retrouve donc à sortir le jeu de coiffeuse à peu près tous les matins. ✱ elle a à la fois envie d'en savoir plus sur son passé, et peur de ce qu'elle pourrait y découvrir. cependant, la curiosité monte en elle, et elle se demande parfois si elle ne serait pas prête à les avoir plus souvent, ses cauchemars, ne serait-ce que pour rappeler les parcelles de sa mémoire à elle. ✱ son frère lui manque affreusement, et ce depuis qu’elle se rappelle de son existence. la motivation à le retrouver pourrait la pousser à faire tout ce qui est dans ses capacités pour sortir de ce foutu labyrinthe. ils ont commencé dans cette satanée vie ensemble, et elle est décidée à revenir dans la sienne. ✱ lorsque rien ne va, volt, elle chante. n’importe quoi, elle fredonne dans son coin à voix basse, elle sort des mélodies de rien et invente ses paroles. elle chante souvent, pour ne pas crier. ✱ malgré ses airs un peu revêche, elle est souvent la première à aller vers les petites nouvelles pour leur parler, les rassurer, en les avertissant à chaque fois qu’au début, elle est gentille, mais passé le mois des greenies, ça devient le même régime que tout le monde. cependant, si l’une d’elles est bien jeune, elle fera une entorse à sa propre règle tout en le niant fermement sous n’importe quelle question. ✱ elle ne parle que peu des quelques souvenirs qu'elle a récupéré, presque par peur qu'au final, elle ne les déforme elle-même. c'est tout ce qui lui reste de franklin, d'avant, d'isabelle, quelque part. et elle ne veut pas tout perdre. ✱ elle tient à connaître chaque blocarde, leur parler au moins une fois de temps en temps, qu’elle se fasse rejeter ou pas. mais qu’on la rabroue un peu trop brusquement, et elle est partie dans sa diatribe, facilement enflammée par la moindre étincelle. ✱ elle déteste l’hypocrisie et tient fermement à dire leurs quatre vérités aux gens, sans mettre le moindre baume sur ses mots. après, si ça les blesse, eh ben tant pis. ils avaient qu’à pas être comme ça, faut pas lui demander le ciel non plus, à volt. ✱ elle a tendance à facilement accorder sa confiance aux gens, mais se sent toujours aussi blessée lorsqu’ils la trahissent. elle aurait dû s’y faire, peut-être ? eh bien non. ça fait toujours aussi mal, au final. ✱ elle aime à faire la fille sûre d’elle qui contrôle la situation, volt. mais pourtant, elle se fissure. elle craque. et elle peut casser. suffit de la pousser à bout, et soudain elle arrête de crier, elle regarde dans le vide, et elle tourne les talons, les larmes viennent toutes seules en fontaine. mais elle déteste ça. les autres, ils veulent tellement être forts. elle aussi. alors elle devrait pas pleurer. ✱ avant le labyrinthe, elle était plus douce. isabelle était plus posée, plus gentille sur le long terme que volt. mais pourtant cette fille est partie, et si elle se tapit encore quelque part au fond de son esprit, alors elle se tait. y’a plus de vraie izzy. dans le pire, il y a un mélange d’elle et volt. et puis c’est tout. ✱ elle considère sa cuisine comme domaine privé et n’a généralement aucune patience envers celles qui viennent demander quelque chose en dehors des heures définies de repas. mais il lui arrive de laisser une petite greenie se blottir là-dedans dans ses premiers jours, dormir dans la chaleur apaisante du poêle quand la nuit se fait trop froide. volt, c’est pas une sans-cœur quand même. ✱ elle hait le wicked, de tout son cœur. ils leur ont trop pris, tout pris, elles sont là comme des animaux, des bêtes en cage, et chaque jour qui passe la fait haïr le labyrinthe un peu plus. alors, le jour où elle aura un créateur sous la main, elle ne répondra pas de ce qu’elle fera.
IDENTITY CARD.

ORIGINE DU PRÉNOM : électre. électre, la princesse de mycènes. électre sans regrets, qui a porté la main de son frère oreste au couteau pour tuer leur mère. électre la vengeresse et la sauveuse de son cadet. électre, qui parmi les mortels a réussi à  entrer dans l’histoire. c’est de cette femme que volt tire son prénom. oh, au début, quand elle a débarqué parmi les blocardes, c’est bien ainsi qu’on l’a appelée. électre à nouveau. puis c’est devenu long, pénible à dire. les filles ne se privent jamais des jeux de mots, et de la princesse grecque n’est restée que volt l’électrique. mais ce surnom lui va, elle l’a adopté comme son nom. volt. c’est court, c’est concis, c’est fort. et elle s’y tient.
VÉRITABLE PRÉNOM : : il y a quelques mois, elle s’appelait encore isabelle. elles sonnaient royales ses syllabes, même si la jeune fille n’utilisait que rarement les trois. izzy, iz, isa. les diminutifs ne manquent pas. mais lorsqu’elle s’appelle isabelle, elle se souvient. elle se souvient de l’étreinte d’un frère et de ses surnoms d’enfance. elle se rappelle une bouche qui murmure son prénom à son oreille. alors izzy préfère être volt. volt, elle est plus dure, elle est plus forte. elle lui fait moins de mal.
ÂGE : vingt-et-un ans. cet âge la propulse à la position d’une des aînées du bloc b, même s’il ne la rend pas forcément plus mature, à des moments. mais quelle importance ça a maintenant, quand on est dans le labyrinthe, d’avoir quelques mois de plus ou de moins ? elles sont dans la galère ensemble, à seize, dix-huit ou vingt ans. alors on s’en fout, n’est-ce pas ?
DATE & LIEU DE NAISSANCE : la banlieue de denver, états-unis, 08/10/11
ORIGINES : américaine, bien qu’il y a quelques générations, sa famille ait vécu en france. c’est d’ailleurs de là que la jeune femme a tiré son prénom, isabelle. il sonne comme la poésie qu’elle a perdu, comme un souvenir. au fond de son esprit restent quelques mots de la langue des poètes, autant de lettres qu'elle ne sait plus utiliser.
DATE D’ARRIVÉE AU BLOC : juin, année 1.
OCCUPATION : maton des cuistots. c’est pas comme s’il y en avait beaucoup. elle discute pas quand il s’agit de la bouffe, volt. elle assure leurs deux repas quotidiens à toutes les blocardes, elle fait les sandwiches des coureuses, elle gueule quand les autres osent se plaindre que c’est pas bon et elle lève les yeux au ciel devant le contenu de la boîte. ah et aussi, elle recoud les pulls, les chaussettes de temps en temps. quand elle est pas occupée, elle aide ailleurs. volt, elle veut bien donner un coup de main à tout. sauf quand ça a à voir avec le labyrinthe.
GROUPE : les blocards, les filles du groupe b, la seule famille qu’elle ait sous la main à présent.
CRÉDIT : timeless.
QUESTION TIME

pour quelle raison pensez-vous être dans le bloc ? il y a un sens, il doit y en avoir un, je vous assure. alors je suis pas cartographe. tout ce que je peux faire ici, c'est aider les autres. ce n'est pas pour rien, si? que tous les mois, on reçoit une nouvelle, que chaque nuit on doive entende les griffeurs nous grincer aux oreilles. peut-être que nous avons toutes un point commun. quelque chose qui fait qu'on nous a retiré du dehors pour nous mettre ici à la place. parce qu'on est dangereuses? parce qu'on doit, au contraire, être protégées de quelque chose qui sévit dehors – protégées de je ne sais quel délire qui a tué mes parents? comment peut-on savoir, ici-bas.  / que pensez-vous du labyrinthe ? terrifiant, mais pas imbravable. les coureuses y survivent tous les jours, et même si je ne peux pas m'empêcher d'avoir peur pour elles à chaque fois qu'elles passent les portes le matin et d'éprouver du soulagement quand je les vois revenir au soir, je leur fais confiance. alors, qu'on me demande d'y aller, j'irais. parce que c'est le seul moyen qu'on a pour le moment de trouver une potentielle sortie et que j'en ai besoin. il y a mon frère, là-dehors, vous voyez? peut-être dans un autre labyrinthe, dans le même enfer. il y a une vie qu'on a oublié au-delà des griffeurs et des portes. et j'ai bien l'intention d'aller la chercher, quitte à l'arracher de la gueule du loup.  / pensez-vous pouvoir sortir un jour ? quelle que soit la raison pour laquelle ils nous ont envoyées ici, elle se terminera bien un jour, n'est-ce pas? les scaralames sont là pour regarder. pour nous observer. ce qui veut dire que les créateurs sont là, de l'autre côté de ces murs. je n'ai aucune idée de ce qu'ils attendent comme ça, mais je suis sûre qu'il y aura un jour où ils devront nous sortir de ce labyrinthe. simplement, j'espère que ce ne sera pas pour tomber de charybde en scylla.  / quelles relations entretenez-vous avez les autres blocards ? ma famille, toutes. j'ai beau crier, me plaindre, ça ne changera jamais, je crois. j'avais un frère, je l'ai perdu; mais maintenant j'ai des sœurs et des filles, quelque part. alors oui, il se passe pas un jour sans qu'on se plaigne toutes. mais de la plus proche de moi à la plus détestable, on est un groupe, n'est-ce pas? on doit travailler ensemble. se faire confiance, à défaut de s'aimer. alors, qu'elles pensent ce qu'elles veulent, de moi. je leurs dirais mes pensées s'il le faut. mais dans tous les cas, si on se sort d'ici, c'est ensemble.  / des idées sur les raisons de votre amnésie ? le peu de choses dont je me rappelle n'était pas très rose. alors peut-être que certaines théories sont justes. qu'il y a des trucs tellement horribles dehors que c'est mieux si on ne s'en souvient pas. ou au contraire, qu'il y avait quelque chose, des gens, qu'on devait oublier, sinon on ne serait pas comme ça dans le bloc. peut-être qu'un jour, chacune de nous a su la raison pour laquelle le labyrinthe existait et comment en sortir. mais si ça a jamais été le cas, on a oublié. les souvenirs sont l'identité, quelque part. qu'est-ce qui se passera si au final, nous ne sommes plus nous-même?
ABOUT YOU
pseudo › blackthorns.  prénom › kim, kimouse, kimouille, vous déformez ça comme vous voulez. :diabo:  âge › j'ai fêté les quatorze y'a pas trop longtemps  région, pays › île-de-france, ses odeurs de gaz et son métro schlinguant.  :love:  fréquence de connexion › j'ai posé mes fesses ici et c'est du 24/7 :red: sauf si je révise. :') multicompte ? › pas (encore). :fire:  comment es-tu arrivé(e) sur grtr ? › une morgane sauvage m'a traînée sur le projet bazzart, depuis je squatte comme la sdf que je suis.    ton avis sur le forum ? ›         je vous épouse et je vous fais des bébés        scénario, pv, inventé ? › inventée. big up ? ›  ymca  
Code:
<b><blocard>holland roden</blocard></b> › volt teller

_________________
my skin has turned to porcelain, to ivory, to steel
and if you're still breathing, you're the lucky ones; 'cause most of us are heaving through corrupted lungs, setting fire to our insides for fun, collecting the names of the lovers that went wrong. we are the reckless, we are the wild youth, chasing visions of our future. one day we'll reveal the t r u t h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t127-izzy-she-replaced-the-garden-around-her-heart-with-a-high-wall
avatar

SUBJECT B9 : THE NURTURER

Messages : 277 Avatar : holland queen roden.
Pseudo : blackthorns, aka kim.
Copyright : carole la luciole, la plus belle du monde + tumblr.

Occupation : maton des cuistots - pas de grand-monde donc -, maman grincheuse du bloc, raccommodeuse à ses heures perdues.
Inventaire : une brosse à cheveux, et puis tout ce qu'il y a dans sa cuisine, même si y'a pas son nom dessus. ça coupe bien quand mêmes, les lames affilées. ah, et aussi une casquette du wicked, qu'elle s'empêche pour le moment de brûler, au cas où ça servirait un jour.

Message(#) Sujet: Re: (izzy) she replaced the garden around her heart with a high wall. Ven 27 Mar - 18:12

heaven ain't close in a place like this
it never was anyway

OUR SOULS ARE KNIT; WE ARE ONE. (hey brother, avicii) ✱ On naît seul, jeté dans la vie avec des parents. Ou bien on naît avec la moitié de son âme, en étant la moitié d’un tout. On naît avec une personne qui nous comprend mieux qu’on se comprend nous-même, quelqu’un qui sera toujours là. « Evan ? » La petite voix de la fillette retentit dans le noir, ténue au milieu du silence. Mais elle sait très bien que son frère ne dormait pas, malgré l’absence du moindre bruit autour d’eux. La maison qu’ils occupent n’a jamais été bien grande, juste les pièces nécessaires à une vie normale, sinon particulièrement confortable. Mais personne ne se plaint, parce que ne pas avoir la Braise, ici, c’est déjà bien. Elle voit parfois des fondus aux premiers stades, en sortant dehors. Les fondus qui n’allaient pas tarder à se faire ramasser dans les minutes qui viendraient pour les parquer ailleurs. Mais jamais longtemps. Papa ou maman la traînait toujours ailleurs, en marchant comme s’ils avaient des meurtriers aux trousses. C’était la peur, la peur générale qui oppressait la population et particulièrement ces habitants de la banlieue de Denver, cette phobie sans nom de la folie. Foliophobe ? Non, probablement pas. Elle se retourne dans son lit en repoussant les draps, nerveuse. « Tu dors, ou quoi ? » Même si elle sait que ce n’était pas vrai. Depuis quelques temps, leurs parents se comportent bizarrement. Ils s’énervent plus vite, semblent presque en un état de panique, et elle en est terrifiée. Alors, la seule constante reste Evander. Evander et Isabelle, les inséparables. Les liés. « Qu’est-ce qu’il y a, Izzy ? » La voix de son jumeau est endormie, un peu molle, mais pas énervée. L’habitude. « J’ai peur » dit-elle tout simplement. Alors, leur réflexe commun est de tendre la main l’un vers l’autre dans l’espace qui séparait les deux lits. Leurs doigts tâtonnent brièvement dans le vide, avant de se trouver et s’entremêler. Elle sent la paume chaude de son frère contre le dos de sa main et sourit dans le vide, avant de finalement fermer les yeux et se laisser aller au sommeil.

AND ALL S SHATTERED NOW (running to the sea, roÿksopp) ✱ « Evander, tu m’entends ? Evan, prends ta sœur, et PARTEZ ! » Les mots, elle savait qu’ils résonneraient dans sa tête très, très longtemps. Tout comme la vision du corps allongé au milieu de leur salon, un couteau de cuisine planté dans la nuque. Elle se souvient Isabelle, d’être descendue comme avant, sur la pointe des pieds, et d’avoir trouvé leur père ainsi, leur mère penchée sur lui, les mains dégoulinantes de sang. Alors elle avait hurlé. Son cri avait emmené son frère en bas, et maintenant ils étaient deux, à contempler l’horreur. Le sang qui goutte doucement des mains de sa mère l’hypnotise, et elle ne sent qu’à moitié la main d’Evander qui la tire en arrière. « Fuyez. MAINTENANT ! » Elle a le regard fou, maman. Et il y a quelque chose au fond d’Isabelle qui se casse. Qui tombe en miettes tandis qu’elle court à la suite de son jumeau. Qu’ils laissent derrière eux la maison et ce qui a fait huit ans de leur vie. Et tandis que ses pieds frappent le bitume ravagé, elle se met à pleurer la môme. Tout doucement, les larmes roulent sur ses joues, et seule la main d’Evander dans la sienne l’empêche de s’arrêter. Un peu plus tard, elle saurait, Isa. Elle comprendrait qu’il n’y avait plus de choix. Que maman aurait préféré mourir cent fois plutôt que le spectacle de sa déchéance leur soit offert. Mais pour le moment, elle ressent juste un vide immense et une tristesse qui la bouffe. Elle se fait à la pensée que ses parents, c’est fini. Y’a plus qu’eux deux, maintenant. Pour toujours. Elle n’a qu’une promesse à se faire, Izzy. Une parole à tenir.

THE START OF HOW IT ENDS (boats and birds, gregory and the hawk) ✱ On les reconnaîtrait pas, les jumeaux, leurs joues maculées de crasse et leur démarche furtive, dans l’ombre des rues de Denver. Il s’agit de ne pas se faire remarquer, surtout. D’être passe-partout et ne pas se faire remarquer, surtout pour avoir rejoint l’intérieur des murs de la ville depuis sa banlieue, hors de la protection, mais pas encore tout à fait. C’est leur hantise de tous les jours, ça – d’attraper la Braise, celle-là même qui a tué leurs parents. Ils survivent. Sur des chapardages d’Evan qu’Izzy arrange en un truc mangeable. C’est sûr que c’est pas le cinq-étoiles, mais c’est tout ce qu’ils ont. Il y a une petite fille brune aussi à qui elle parle parfois. Une vendeuse de bliss, furtive et discrète. Mais ils en ont pas encore besoin, tous les deux, n’est-ce pas ? Ils sont pas malades. Ils sont pas fous, pas encore, et chaque minute de plus ils la prennent comme un miracle. Mais c’était avant les gens en blouse blanche. Au début, elle en a eu peur, de cette brigade-là. Ils allaient les prendre pour des fondus aux premiers stades, avec leur saleté repoussante et leurs visages hagards,, c’était sûr. Et puis les flanquer dans un asile où ils étaient sûrs d’attraper la Braise pour de bon, perspective effrayante. Cependant, les questions qu’on lui avait posées l’avaient laissée perplexe, tout autant qu’Evander. « Âge ? » « Ne…neuf ans. » « Vos parents ? » « Sont morts. »  « De la Braise ? » « …oui. » « Et vous ? » « Non. On…on l’a pas. » Ils s’étaient relayés pour répondre aux questions, et derrière le masque anti-contagion de la femme qui les interrogeait, ils n’avaient pas pu voir son expression changer. Tout ce qu’ils entendirent, les jumeaux, ce fut son claquant « On les emmène » tandis que les hommes à ses côtés attrapaient les deux enfants. Elle se débattit pendant quelques minutes avant de finir par arrêter, peu à peu, tout doucement. Peut-être qu’ils les emmenaient quelque part de sûr. Quelque part où ils n’auraient plus à avoir peur tous les jours. Izzy, autrefois elle se nourrissait d’espoir.


IT LOOKED A LITTLE LIKE AN EVERYDAY LIFE (everything has changed, taylor swift ft. ed sheeran) ✱ Au fond, ils ne sont pas si malheureux, ici. C’est une sorte d’école. Ils ont plus à vivre au milieu des fondus. Elle se console comme elle peut, Isabelle. Elle a toujours son frère. Elle s’est fait des amis. Et même à quinze ans et enfermée dans un vaste bâtiment sécurisé, elle estime qu’elle ne s’en sort pas trop mal à la courte-paille. Et puis, elle a pas le temps de penser à autre chose. C’est presque comme sa vie d’avant, sauf que maintenant, ils ne peuvent plus sortir. Mais en soi, elle n’a mis que quelques semaines à entrer dans la routine du WICKED. Cours, sport, temps libre. Pas compliqué. De temps en temps des tests. Mais elle veut bien, tout ça, tant qu’elle n’attrape pas la Braise. Ils ont passé deux ans dans les rues infestées de malades de temps en temps ramassés. Deux ans à regarder ce monde dans les yeux. Et s’il lui arrive de se sentir lâche, ainsi abritée entre quatre murs, elle s’en arrange bien vite à cette pensée. « Iz ? » Leurs deux têtes se lève en conjugaison, à son frère et elle, de l’écran sur lequel ils terminent leur schéma numérique. Un peu bancal, mais, eh ! Ils corrigeraient plus tard. « Heather… ? » On en vient vite à connaître tous les autres adolescents – car oui, il n’y a que des adolescents, ou presque, dans les dortoirs du WICKED. « T’avais zappé le rattrapage de la séance de sport qu’on a pas pu avoir l’autre jour ? Grouille ! » « Merde ! » jure-t-elle en sautant sur ses pieds. Elle a même pas les bons habits. Super…repartie. « Urgence ! » lance-t-elle à Evander avant de se ruer à la suite de la blondinette. On pouvait pas se tatouer son emploi du temps et ses imprévus ici, ou quoi ?

HERE YOU COME, LIGHTING UP MY WORLD (heart by heart, demi lovato) ✱ Elle déteste la pluie. Ça ne sert absolument à rien, la terre était trop sèche, trop souillée de sang. Et ses souvenirs remontaient trop facilement. Elle se souvient encore des deux silhouettes serrées l’une contre l’autre sous une bâche déchirée, se serrant mutuellement les mains pour avoir moins froid. Elle pense au corps de son père qui a dû pourrir dans la maison sans que personne n’y fasse quoi que ce soit, à sa mère qui a probablement rejoint la horde sans âme des fondus contre lesquels elle les mettait tellement en garde autrefois. Et c’est à nouveau le bal de pensées qui tourbillonnent dans sa tête quand elle appuie son front sur la vitre froide donnant sur la cour où les flaques s’amoncellent. A quinze ans, on ne devrait pas tant penser à la mort, qu’elle se dit amèrement en se renfonçant dans son fauteuil d’un air faussement boudeur. Ce serait bien, qu’Evander soit là. Ou n’importe qui d’autre, en fait. Plus le temps au-dehors se fait maussade, plus elle se sent solitaire et en manque de compagnie. Elle finit par se relever et faire les cent pas dans la pièce déserte, ne sachant pas trop quoi attendre. Il y avait les moments de blues comme ça, et… Des pas s’approchant la font se retourner, ses yeux s’étrécissant. En aucun cas elle est d’humeur à parler, Isabelle, et elle est prête à le faire savoir. Mais toute protestation s’étrangle dans sa gorge lorsqu’elle reconnaît le visage. Il est arrivé il n’y a pas si longtemps, lui. Devait avoir dans les dix-huit ans, dans ces eaux-là. Et s’ils s’étaient déjà croisés quelques fois, elle n’a pas ouvert la bouche une seule de celles-là, se contentant de détourner les yeux et faire comme si elle ne voyait pas. Selon les potins courant parmi eux, celui-là ne suivait pas le même cursus que les autres filles et garçons. Il allait être un chercheur ou un ingénieur pour le WICKED, probablement. Ce qui n’empêche pas le moins du monde Izzy de rougir jusqu’aux oreilles comme en face de n’importe quel garçon mignon. De sentir son ventre se métamorphoser en papillons, parce que malgré tout ce qu’elle a pu vivre, elle reste une adolescente, de celles qui s’effarent encore sous les beaux sourires. « Je te dérange ? » Elle sursaute presque quand il lui adresse la parole. « Non, non, c’est bon, je t’assure… Isabelle Teller » qu’elle lance, reprenant sa contenance et lui tendant la main. Il s’en saisit, la serre, et leurs doigts s’entrecroisent avant de se lâcher précipitamment. « Enchanté, Isabelle. Alejandro. »


I'M GIVING UP, GIVING UP, HEY HEY, GIVING UP NOW (nothing left to say, imagine dragons) ✱ Elle le sentait tellement venir, ce coup-là. A dix kilomètres. Mais elle avait eu tellement peur, Isabelle, en voyant les premiers d’entre eux disparaître dans le Labyrinthe. Aussi bien filles que garçons. Et sans qu’elle ne puisse établir un ordre, Alejandro et elle sentaient le tour d’Evander et le sien venir. Mais quand on aime, qu’on adore, on ne veut pas voir l’autre partir, n’est-ce pas ? On ne veut pas quitter les baisers furtifs, les quelques mots tendres qu’on se glisse dans la main en se croisant au détour d’un couloir. Et puis il y avait ce que le jeune homme apercevait des salles de contrôle de temps en temps, les directives des créateurs. Elle oublierait. Elle oublierait tout – et pourtant, il n’arrivait pas à se procurer plus d’informations. Mais c’était toujours assez pour avoir peur, n’est-ce pas ? Alors elle a toujours fait les choses sur un coup de tête. Mais maintenant que sa main est serrée dans celle de son frère, qu’Alejandro est quelques pas devant eux et que soudain les lampes torches se pointent dans leur direction, son sac lui semble peser cinq fois plus lourd sur ses épaules et ses jambes traînent comme si elles s’étaient changées en plomb. Les cris des deux autres l’exhortant à se presser retentissent à ses oreilles, mais dans la distance. La main qui la tire se fait pressante, et soudain son cœur se remet à battre. Ses pieds frappent le sol, aussi fort qu’il y a onze ans maintenant, mais au creux de sa poitrine, quelque chose lui souffle en silence qu’aussi longtemps qu’elle puisse courir, ça ne servira à rien. Ils les rattraperont. Alors d’un coup, elle s’arrête, freinant avec elle Evander et Alejandro. Et tandis que sa main se referme autour des doigts de son frère jumeau aussi fort qu’ils peuvent, elle tire son petit ami vers elle et l’embrasse. Pas forcément fort, mais doux, longtemps. Elle déteste les adieux, Isabelle, mais c’est bien de cela que leur dernière étreinte a le goût. Et ils sont encore là, les mains du jeune homme caressant doucement ses cheveux, apaisant ses larmes qui montent, lorsque les lumières les rattrapent et que tout s’effondre.


SWEET DREAMS ARE MADE OF THIS (sweet dreams, lana del rey)✱ Elle voudrait bien se débattre maintenant, Isabelle. Enlever de sa tête les échos de voix qu’elle entend dans sa semi-conscience. « C’est une bonne occasion que nous devions justement choisir un sujet pour ce mois-ci – il suffira de les envoyer chacun dans le sien, le garçon au A, la fille au B. N’oubliez pas de noter que les sujets Franklin et Electre sont donc partis, et ne rien laisser filtrer parmi les autres, enfin… » Et puis le reste se perd dans le brouillard lorsqu’on pose le masque sur son visage et qu’elle sent qu’elle s’endort. Pendant un instant, son cerveau se rebelle. Il se refuse à oublier tout ce qu’elle a pu vivre de beau, de bon, de tout ce qui méritait mille fois qu’on s’en rappelle. Et puis elle s’endort, doucement, comme on plonge dans un rêve, que nos poumons s’inondent de cauchemar. C’est facile, de ne rien sentir, quand des bras vous soulèvent, vous jettent sans ménagement dans cet ascenseur, parmi les boîtes et les cartons, et que les grilles se referment sur vous sans que vous puissiez même ouvrir un œil.

YOU'RE LOSING YOUR MEMORY NOW (losing your memory, ryan star) ✱ Le cling-clang retentissant de cet ascenseur bancal la tire de son sommeil artificiel. Ses mains se tendent devant elle dans un réflexe instinctif et rencontrent une grille de métal. Dans le mélange de ses pensées, elle cherche, hagarde, elle sent les dernières miettes qui s’effacent de son cerveau. Elle sent l’ombre d’un sourire glisser de ses souvenirs dans l’ombre, le contact d’une main, une voix qui appelle ce nom, là, Isabelle, sans qu’elle arrive à se rappeler exactement si c’est le sien ou celui de quelqu’un qu’elle a connu. Un cri étranglé s’arrache à sa gorge tandis que ses ongles s’enfoncent dans ses paumes. Pendant un instant, elle espère que la douleur vive qu’elle provoque retienne au moins quelques fragments de sa mémoire, mais rien n’y fait, les dernières traces s’effacent comme de la craie d’un tableau noir. Alors d’un coup les larmes coulent, et elle les laisse quelques instants avant de les essuyer d’un geste rageur. Puis, au bout d’un moment qui lui semble une éternité, la Boîte grince, et s’arrête. Et quand quelqu’un ouvre son dessus, la lumière l’aveugle presque, elle porte une main à ses yeux pour se protéger de l’agression brutale du soleil. « Debout, la greenie ! » Elle finit par cligner des paupières, dévisageant la première fille qui s’est adressée à elle, une grande brune aux yeux sombres qui a l’air d’avoir à peu près vingt ans, peut-être un peu moins. Et les mots sortent tous seuls sans qu’elle n’ait pu les retenir. « Pas plus jeune que toi, la greenie, je-me-fiche-de-ton-nom-là-maintenant. » Elle se relève, lisse son pantalon qu’elle ne se souvient pas d’avoir mis, pince les lèvres et commence sans même s’en rendre compte la carapace autour de son cœur. Une autre fille, aux côtés de la brune qui, au final, semble les commander toutes, prend la parole. « Bienvenue au Bloc, la nouvelle. Tu nous diras, comment tu t’appelles. » Des heures et des heures plus tard, ce détail réapparaît enfin. Electre. C’est confus, c’est emmêlé de partout, mais c’est tout ce qu’elle arrive à retirer de sa tête vide. Electre, qui devient vite Volt. Electre, qui se perd comme s’est perdue Isabelle.


DELIRIUM (seven devils, florence & the machine) ✱ Iz, Iz, Izzy, je te quitterais jamais, je te promets. On est collés ensemble jusqu’à la fin des temps, hein ? Et puis soudain elle se fait arracher au noir, et revient dans son corps perclus, son front trempé de sueur et ses mains tremblantes. Aux doux traits du visage de Sally qui se penche au-dessus d’elle et rafraîchit gentiment son visage avec un chiffon humide. Quand elle cligne les yeux, elle a l’impression qu’un autre se superpose à celui de la rouquine, un autre qui lui sourit tout pareil. Et la seconde fois que ses paupières se rouvrent, il n’y est plus. Sa main se resserre autour du poignet de la medjack et un gémissement étouffé monte au fond de sa gorge. Alors si tu étais là, qui que tu sois, pourquoi on a osé se quitter ? Pourquoi on a osé mettre un point final à quelque chose d’aussi complet, d’aussi bon ? C’est la pensée qui lui étreint le cœur quand Sally la laisse enfin, le lendemain, quitter son infirmerie. C’est le boulet qu’elle traîne à la cheville, sans savoir qu’il s’alourdirait.

IT WILL BE OKAY (the kids aren't alright, fall out boy✱ Est-ce que toutes les nuits je vais devoir m’arracher à des cauchemars, chercher tes bras pour m’y réfugier, et constater au matin que tu n’étais qu’une putain d’illusion? Elle a séché ses larmes, l’ancienne Isabelle, mais c’est dur d’être forte. C’est dur d’être une lame d’acier comme Nésis, une dame de fer comme June, d’être aussi gentille que Sally. A la place, elle se contente de se lever du sol de leur coin cuisine dans lequel elle s’est roulée en boule, et de pousser le pan de toile qui constitue une entrée de fortune en se faisant la remarque que lorsqu’elles seront assez pour se le permettre, il faudrait essayer de construire quelque chose en dur. Quelque chose qui résiste à tout le temps qu’elle sont susceptibles de passer ici. D’abord, elle ne voit rien, dehors, rien que le ciel à l’encre noire. Avant qu’un léger mouvement à côté d’elle ne la fasse broncher. Dans le noir, elle doit cligner des yeux plusieurs fois pour reconnaître la petite silhouette. Ariane, la greenie du mois dernier. Et, selon ce qu’on lui a raconté, celle qu’on a collé à son poste à la cuisine pendant qu’elle était la malade. Mais elle ne peut pas se rappeler, Volt, qu’autrefois c’était Seong Hee tandis qu’elle était Isabelle, qu’elles se considéraient comme mère et filles, les mots et la confiance, tout ce que les parents de l’adolescente n’avaient pas eu le temps de lui donner. A présent, tout ce qu’elle voit, c’est une fille qui fait quatorze ans, blottie contre la toile de tente. Alors, sans un mot, elle la secoue, passe la couverture qu’elle avait autour des épaules autour des siennes et fait passer à la jeune fille encore groggy de sommeil l’ouverture de la tente. C’est doucement, gentiment, qu’elle l’installe près du poêle encore chaud, mais pas assez pour qu’elle se brûle. A son regard interrogateur une seule réponse. « Dors. » Et puis son sourire dans le noir, que personne ne verra.


_________________
my skin has turned to porcelain, to ivory, to steel
and if you're still breathing, you're the lucky ones; 'cause most of us are heaving through corrupted lungs, setting fire to our insides for fun, collecting the names of the lovers that went wrong. we are the reckless, we are the wild youth, chasing visions of our future. one day we'll reveal the t r u t h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t127-izzy-she-replaced-the-garden-around-her-heart-with-a-high-wall
avatar

SUBJECT B12 - THE SATANIC

Messages : 212 Avatar : alice englert.
Pseudo : electric bird. (carole)
Copyright : momo mon amr, reine des papillons<3
rip belly, tu étais un brave cochon.
Occupation : elle chouchoute les animaux, les berce, pour qu'ils vivent leur mort un peu mieux. maton des trancheuses, c'est piteux.
Inventaire : une fourche pour retourner le plonk des bestioles & des idées pas claires.

Message(#) Sujet: Re: (izzy) she replaced the garden around her heart with a high wall. Ven 27 Mar - 18:13

je te proute très fort :hi:
t'es un petit peu baune :laul:

_________________

“Darkness, real darkness, was
more than just a lack of light.”
belly : pig (rip)
blackwell : dog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t110-confinement-can-be-utterly-beautiful#1024
avatar

SUBJECT B5 : THE UTOPIST

Messages : 139 Avatar : elle fanning.
Pseudo : crying lightning. (jade)
Copyright : wildworld. (avatar)

Occupation : maton des medjacks, douce et attentionnée à l'égard de ses chères blocardes. elle fait aussi des petits travaux de couture pour les blocardes, pendant son temps libre.
Inventaire : rien d'autre que ce que contient l'infirmerie, bien qu'en soit, tout cela appartienne à tout le monde.

Message(#) Sujet: Re: (izzy) she replaced the garden around her heart with a high wall. Ven 27 Mar - 18:13

gniiiih :hop: :love: :diabo:

bienvenue parmi nous belle gosse :bz: I love you si tu as des questions, le staff est à ta disposition :**: bonne chance pour ta fiche :hi:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SUBJECT B7 : THE HEARTLESS

Messages : 160 Avatar : Katherine McNamara
Pseudo : beckyzilla.
Copyright : myself.

Occupation : Torcheuse.

Message(#) Sujet: Re: (izzy) she replaced the garden around her heart with a high wall. Ven 27 Mar - 18:15

bienvenue la beauté. :hehe:
j'ai hâte de lire ta jolie fiche. :love:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: (izzy) she replaced the garden around her heart with a high wall. Ven 27 Mar - 18:23

Holland Roden. Quelle pétard celle-là ! :luvbz:
bienvenue parmi nous, si tu as des questions, n'hésite surtout pas. I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar

SUBJECT B9 : THE NURTURER

Messages : 277 Avatar : holland queen roden.
Pseudo : blackthorns, aka kim.
Copyright : carole la luciole, la plus belle du monde + tumblr.

Occupation : maton des cuistots - pas de grand-monde donc -, maman grincheuse du bloc, raccommodeuse à ses heures perdues.
Inventaire : une brosse à cheveux, et puis tout ce qu'il y a dans sa cuisine, même si y'a pas son nom dessus. ça coupe bien quand mêmes, les lames affilées. ah, et aussi une casquette du wicked, qu'elle s'empêche pour le moment de brûler, au cas où ça servirait un jour.

Message(#) Sujet: Re: (izzy) she replaced the garden around her heart with a high wall. Ven 27 Mar - 18:36

je vous love toutes, coeur sur vous :love:

_________________
my skin has turned to porcelain, to ivory, to steel
and if you're still breathing, you're the lucky ones; 'cause most of us are heaving through corrupted lungs, setting fire to our insides for fun, collecting the names of the lovers that went wrong. we are the reckless, we are the wild youth, chasing visions of our future. one day we'll reveal the t r u t h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t127-izzy-she-replaced-the-garden-around-her-heart-with-a-high-wall
avatar

SUBJECT B13 : THE RECKLESS

Messages : 488 Avatar : adelaide kane.
Pseudo : sparks, laura.
Copyright : carole -love- (avatar), tumblr (gif).

Occupation : elle parcourt le labyrinthe au lever du jour et rentre au bloc au coucher du soleil. Passe la plupart de son temps à essayer de trouver une sortie, pas très concluant pour l'instant.
Inventaire : son carnet et un crayon pour dessiner les couloirs du labyrinthe; une arme blanche qu'elle garde le plus souvent cachée.

Message(#) Sujet: Re: (izzy) she replaced the garden around her heart with a high wall. Sam 28 Mar - 1:36

VOLT C'EST LA MEILLEURE. :love: :fall:

_________________
In the eyes of a teenage crystallized, oh the prettiest of lights that hang the hallways of the home. And the cries from the s t r a n g e r s out at night they don’t keep us up at night we have the curtains drawn and closed. We all are living in a dream, but life ain’t what it seems. Oh everything’s a mess. But I wanna dream, leave me to dream. / ONEREPUBLIC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t134-the-destroyer-of-worlds#1121
avatar

VIRUS VC321xb47 : STAGE 1

Messages : 212 Avatar : Caitlin Stasey
Pseudo : immortals.
Copyright : gentle heart.

Occupation : ancienne réceptionniste à l'hôpital, ancienne étudiante en soins infirmiers, maintenant fondue errante.
Inventaire : Trousse de premiers soins + trousse de toilettes + un petit revolver de poche, chargé de seulement quatre balles.

Message(#) Sujet: Re: (izzy) she replaced the garden around her heart with a high wall. Sam 28 Mar - 2:00

Bienvenue I love you J'adore Holland! :hop:

_________________
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t146-blake-we-could-be-immortals-but-just-not-for-long#1240
avatar

SUBJECT A1 : THE LEADER

Messages : 375 Avatar : aaron johnson, le bg.
Pseudo : apolline (ludivine)
Copyright : (vava) odistole (signa) little wolf (gifs) tumblr

Occupation : chef du bloc a, la tête pensante dans tout ce foutoir, celui qui prend toutes les décisions et qui voit ses épaules s'alourdir de regrets.
Inventaire : Un cerveau, c'est déjà pas mal.
Sinon, quelques petits trucs représentatifs d'un chef de bloc, rien d'extraordinaire.

Message(#) Sujet: Re: (izzy) she replaced the garden around her heart with a high wall. Sam 28 Mar - 10:03

voltaire, j'te baise. :hehe:

_________________
i drag myself out of nightmares each morning and find there is no relief in waking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t131-archy-the-night-is-dark-and-full-of-terrors
avatar

SUBJECT B9 : THE NURTURER

Messages : 277 Avatar : holland queen roden.
Pseudo : blackthorns, aka kim.
Copyright : carole la luciole, la plus belle du monde + tumblr.

Occupation : maton des cuistots - pas de grand-monde donc -, maman grincheuse du bloc, raccommodeuse à ses heures perdues.
Inventaire : une brosse à cheveux, et puis tout ce qu'il y a dans sa cuisine, même si y'a pas son nom dessus. ça coupe bien quand mêmes, les lames affilées. ah, et aussi une casquette du wicked, qu'elle s'empêche pour le moment de brûler, au cas où ça servirait un jour.

Message(#) Sujet: Re: (izzy) she replaced the garden around her heart with a high wall. Sam 28 Mar - 10:26

NON, C'EST HERIA QUI PUE LA CLASSE. :love:

je me répète mais jyne t'es belle en caitlin :bave:

garde-toi pour ma pote, archiduchesse. :red:

_________________
my skin has turned to porcelain, to ivory, to steel
and if you're still breathing, you're the lucky ones; 'cause most of us are heaving through corrupted lungs, setting fire to our insides for fun, collecting the names of the lovers that went wrong. we are the reckless, we are the wild youth, chasing visions of our future. one day we'll reveal the t r u t h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t127-izzy-she-replaced-the-garden-around-her-heart-with-a-high-wall
avatar

SUBJECT A5 : THE SKETCHER

Messages : 515 Avatar : Toby Regbo
Pseudo : Summer Child (Coralie)
Copyright : Ti (ava) Ziggy Stardust (signa)

Occupation : Maton des cartographes, vous savez, les types qui sont derrière et qui décodent le charabia des coureurs.
Inventaire : Un vieux carnet à la couverture de cuir, rempli de notes, gribouillis et portraits des Blocards. Un crayon solide et tout-terrain, qui porte les marques des doigts de son possesseur.

Message(#) Sujet: Re: (izzy) she replaced the garden around her heart with a high wall. Sam 28 Mar - 13:00

Courage pour la fin de ta fiche ! :deden:

(fais gaffe, le code merdouille à la fin :/ )

_________________
FIND A WAY OUT
©️ ZIGGY STARDUST.

RP Commun Bloc A A RAMENEZ VOS FESSES :luvbz:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t138-jaime-sprezzatura-is-my-way-of-life
avatar

SUBJECT B8 : THE AVENGER

Messages : 120 Avatar : maisie williams
Pseudo : amortentia (morgane)
Copyright : carole la plus belle que j'aime de tout mon petit coeur

Occupation : maton des coffreuses, le respect des lois du bloc sont importante pour la petite môme autoritaire
Inventaire : une casquette du wicked, pour éviter les petits coups de soleil + une pelle de coffreuse qu'elle porte fièrement + une jolie dague que la vengeresse porte à sa ceinture

Message(#) Sujet: Re: (izzy) she replaced the garden around her heart with a high wall. Sam 28 Mar - 14:33

je t'aime, t'es bonne et tu fais bien la cuisine :love:

_________________

    deep in the ocean, dead and cast away, where innocences burn in flames, a million mile from home, i'm walking ahead, i'm frozen to the bones, i am a soldier on my own, i don't know the way, i'm riding up the heights of shame, i'm waiting for the call, the hand on the chest, i'm ready for the fight and fate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SUBJECT B1 : THE COMMANDER

Messages : 635 Avatar : marie avgeropoulos.
Pseudo : red stars. (ève)
Copyright : (av) ice and fire. (gif) tumblr.

Occupation : chef du bloc b.
Inventaire : une boîte de pansements ; un couteau qu'elle cache dans sa botte gauche et qu'elle ne quitte jamais.

Message(#) Sujet: Re: (izzy) she replaced the garden around her heart with a high wall. Sam 28 Mar - 14:42

t'es trop belle, le début de ta fiche est perf, je t'aime. :love: :love:

_________________
leaders do what they think is right. ✻  salvation comes at a price.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SUBJECT B9 : THE NURTURER

Messages : 277 Avatar : holland queen roden.
Pseudo : blackthorns, aka kim.
Copyright : carole la luciole, la plus belle du monde + tumblr.

Occupation : maton des cuistots - pas de grand-monde donc -, maman grincheuse du bloc, raccommodeuse à ses heures perdues.
Inventaire : une brosse à cheveux, et puis tout ce qu'il y a dans sa cuisine, même si y'a pas son nom dessus. ça coupe bien quand mêmes, les lames affilées. ah, et aussi une casquette du wicked, qu'elle s'empêche pour le moment de brûler, au cas où ça servirait un jour.

Message(#) Sujet: Re: (izzy) she replaced the garden around her heart with a high wall. Sam 28 Mar - 14:52

jaime :love: si je dis que je shippe archy/jaime et a/a en même temps je me fais taper? :mdr:

merci pour la reconnaissance momo, je t'aime aussi :love:

tu m'parles de la tienne, eve. :red: merci. :hudgehug:

_________________
my skin has turned to porcelain, to ivory, to steel
and if you're still breathing, you're the lucky ones; 'cause most of us are heaving through corrupted lungs, setting fire to our insides for fun, collecting the names of the lovers that went wrong. we are the reckless, we are the wild youth, chasing visions of our future. one day we'll reveal the t r u t h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t127-izzy-she-replaced-the-garden-around-her-heart-with-a-high-wall
avatar

SUBJECT A10 : THE TIME BOMB.

Messages : 201 Avatar : Dylan O'Brien
Pseudo : Absiinte
Copyright : electric bird.

Occupation : Cartographier laborieusement ce que les coureurs lui rapporte.

Message(#) Sujet: Re: (izzy) she replaced the garden around her heart with a high wall. Sam 28 Mar - 14:59

C'est naze ce que t'écris, jpp :red:
(j'rigoooole, t'es perf :love: )

_________________
If you're going through hell

KEEP GOING.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SUBJECT B9 : THE NURTURER

Messages : 277 Avatar : holland queen roden.
Pseudo : blackthorns, aka kim.
Copyright : carole la luciole, la plus belle du monde + tumblr.

Occupation : maton des cuistots - pas de grand-monde donc -, maman grincheuse du bloc, raccommodeuse à ses heures perdues.
Inventaire : une brosse à cheveux, et puis tout ce qu'il y a dans sa cuisine, même si y'a pas son nom dessus. ça coupe bien quand mêmes, les lames affilées. ah, et aussi une casquette du wicked, qu'elle s'empêche pour le moment de brûler, au cas où ça servirait un jour.

Message(#) Sujet: Re: (izzy) she replaced the garden around her heart with a high wall. Sam 28 Mar - 15:00

moi aussi je t'aime, allez. :red:

_________________
my skin has turned to porcelain, to ivory, to steel
and if you're still breathing, you're the lucky ones; 'cause most of us are heaving through corrupted lungs, setting fire to our insides for fun, collecting the names of the lovers that went wrong. we are the reckless, we are the wild youth, chasing visions of our future. one day we'll reveal the t r u t h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t127-izzy-she-replaced-the-garden-around-her-heart-with-a-high-wall
avatar

VIRUS VC321xb47 : STAGE 2

Messages : 559 Avatar : nat dormer.
Pseudo : crying lightning. (jade)
Copyright : astoria (avatar), tumblr (gifs).

Occupation : errer dans son monde sans espoir. se maintenir en vie pour quelques jours de plus. parler à ses mirages.
Inventaire : un gourde d'eau à moitié vide. ✱ une trousse de premiers secours pour soigner son orgueil en miettes. ✱ un vieux couteau bizarre, ramassé dans le désert, pour trancher la gorge des fondus trop insistants, ou peut-être même de theodore.

Message(#) Sujet: Re: (izzy) she replaced the garden around her heart with a high wall. Sam 28 Mar - 17:58

Tu es validé !
bienvenue dans la famille hehe


je suis en amour avec ta fiche, adieu :fall: :fall: plus sérieusement, j'adore la manière dont tu écris :**: j'ai trop de feels là, sa relation avec evander, avec alej, avec bb ariane, c'est juste trop émouvant :**: :love: t'façon, volt c'est l'amour de bb sally, voilà :hi: tu es donc évidemment validée ma belle :diabo: /
Te voilà enfin validé(e) ! Toutes mes félicitations petit membrounet. Donc, un message de validation ne sert pas juste à dire de la merde :hi:, elle sert aussi à te guider pour tes premiers pas sur le forum en tant que membre "officiel" (ce swag que t'aaas ). Commençons par le début. Tu vas pouvoir tout de suite aller recenser ton métier juste ici, pour ne pas que d'autres personnes prennent ton poste, ainsi que ton logement (hors blocards) par là, pour ne pas dormir sous un pont. Secondos (ben ouais, ich hablo spanish :swag:), se trouver des liens entre personnages peut être assez fort intéressant pour commencer des rps, tu peux cliquer juste ici (c'te magie) si ça t'intéresse. Durant ton long séjour ici (il sera long, PROMET-LE ), tu pourras ramasser des points. Je t'en dis pas plus, tu peux aller lire ici toutes les infos. Par la suite, si tu n'as pas d'amis avec qui rp, tu peux entamer une dépression toujours faire une demande de rp à ce moment-là, juste ici. Par la suite, ici sur notre forum, c'est important d'avoir son rang spécialisé (c'est facultatif). On trouve qu'on se sent plus à notre place, plus à l'aise. Pour les blocards, c'est OBLIGATOIRE. Veuillez vous rendre ici s'il vous plait : clique ici. Pour finir, vu qu'on est assez cinglées en fait, il y a toujours le flood où tu peux participer. On aime flooder. C'est notre vie. flood juste ici. L'équipe des tarées de TMR te souhaite encore un beau bienvenue remplis de bisoux.

_________________

take me to church ❖ help me, i'm holding on for dear life, won't look down won't open my eyes, keep my glass full until morning light, 'cause i'm just holding on for tonight. sun is up, i'm a mess, gotta get out now, gotta run from this. here comes the shame, here comes the shame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t78-light-is-gone-louise
avatar

SUBJECT B9 : THE NURTURER

Messages : 277 Avatar : holland queen roden.
Pseudo : blackthorns, aka kim.
Copyright : carole la luciole, la plus belle du monde + tumblr.

Occupation : maton des cuistots - pas de grand-monde donc -, maman grincheuse du bloc, raccommodeuse à ses heures perdues.
Inventaire : une brosse à cheveux, et puis tout ce qu'il y a dans sa cuisine, même si y'a pas son nom dessus. ça coupe bien quand mêmes, les lames affilées. ah, et aussi une casquette du wicked, qu'elle s'empêche pour le moment de brûler, au cas où ça servirait un jour.

Message(#) Sujet: Re: (izzy) she replaced the garden around her heart with a high wall. Sam 28 Mar - 18:12

comme je t'ai dit sur skype, d'où tu me causes toi, avec ta plume orgasmique. :fall:
merci. :**:

_________________
my skin has turned to porcelain, to ivory, to steel
and if you're still breathing, you're the lucky ones; 'cause most of us are heaving through corrupted lungs, setting fire to our insides for fun, collecting the names of the lovers that went wrong. we are the reckless, we are the wild youth, chasing visions of our future. one day we'll reveal the t r u t h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t127-izzy-she-replaced-the-garden-around-her-heart-with-a-high-wall

Contenu sponsorisé


Message(#) Sujet: Re: (izzy) she replaced the garden around her heart with a high wall.

Revenir en haut Aller en bas
 

(izzy) she replaced the garden around her heart with a high wall.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» GRAPHIC GARDEN
» Graphic Garden Collection
» Green - Gloomy garden set. Senny (Tanned skin)
» BALLISTIC - MONET'S GARDEN
» Yellow - Flower garden set. Lami (Tanned skin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GET READY TO RUN. ::  :: DAY ONE GREENIE :: welcome to the glade-