AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes   Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (archy) the night is dark and full of terrors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

SUBJECT A1 : THE LEADER

Messages : 375 Avatar : aaron johnson, le bg.
Pseudo : apolline (ludivine)
Copyright : (vava) odistole (signa) little wolf (gifs) tumblr

Occupation : chef du bloc a, la tête pensante dans tout ce foutoir, celui qui prend toutes les décisions et qui voit ses épaules s'alourdir de regrets.
Inventaire : Un cerveau, c'est déjà pas mal.
Sinon, quelques petits trucs représentatifs d'un chef de bloc, rien d'extraordinaire.

Message(#) Sujet: (archy) the night is dark and full of terrors Ven 27 Mar - 19:26

cesare « archy »  di angelo
ft. aaron johnson
✱ chaleureux ; aimant ; protecteur ; écorché vif ; franc ; complice ; raisonné ; réaliste ; doux ; volage ; déconneur ; téméraire ; intrépide ; courageux ; narcissique sur les bords ; fier ; charismatique ; cynique parfois ; brusque ; déterminé ; passionné ; rusé ; doué ; à l'écoute ; cohérent ; droit ; dévoué ; calme ; polyvalent ; stratège ; observateur ; solide ; résistant ; vigilant ; impulsif ; fainéant par moments ; borné ; nonchalant ; désinvolte ; secret ; têtu ; sournois ; sarcastique ; audacieux ; curieux ; extraverti ; mystérieux ; séducteur.
✱ Archy souffre de terreurs nocturnes. Cauchemars qui ponctuent ses nuits et l'empêchent de dormir. Il voit inlassablement les visages des blocards qu'il a perdu. Il se demande, parfois, pourquoi il est toujours là quand des plus jeunes que lui trépassent ? Il a survécu plus longtemps que les autres à ce cauchemar et il est sûrement le plus amoché. Il se sent si coupable, tenir entre ses mains rugueuses la vie de tous ces gamins le pèse mais ce qui le hante réellement est son incapacité à leur redonner leur liberté. ✱ Il tient absolument à accueillir chaque greenie lui-même. Comportement masochiste quand on sait qu'il est ensuite torturer par les décisions qu'il doit prendre en ce qui les concerne. Mais Archy s'en fiche. Il préfère souffrir lui, qu'ils souffrent eux. Ils sont sa famille et s'il y a bien quelque chose à savoir sur cet écorché, c'est qu'il serait prêt à déplacer des montagnes pour sa famille. Il serait prêt à affronter le monde entier pour eux. Ils sont sa plus grande joie ainsi que sa plus grande peine mais surtout: ils seront au final sa mort. Son tendon d'Achille, voilà ce qu'ils sont. ✱ Il tient à porter un masque d'indifférence sur les pertes qu'ils essuient même si les autres doivent le trouver froid et inhumain, c'est le seul moyen, maladroit, certes, de ne pas sombrer un peu plus dans la noirceur. Il se fissure, il se meurt de l'intérieur. Il veut garder contenance et il le peut en agissant comme un pantin désarticulé. Il ne veut pas céder à ce flot d'émotions tortueux qui maltraitent son myocarde affaibli constamment. ✱ Tête pensante de ce troupeau, il est aussi celui qui décide des lois malgré que ce soit les matons qui votent pour ou contre (et même s'ils peuvent eux-même participer à l’élaboration d'un monde meilleur). Il se creuse donc la tête à longueur de journées pour améliorer ce semblant de vie. Et parfois, il a lui-même du mal à respecter toutes ces obligations mais il se force.
IDENTITY CARD.

ORIGINE DU PRÉNOM : Archimède de Syracuse. Grand physicien, mathématicien et ingénieur d'un temps oublié et révolu. Funeste vestige et souvenir effacé. La seule raison pour qu'on ait attribué ce prénom-ci à Archy est sa ruse. Il n'est certainement pas le plus intelligent du bloc mais il reste un être avec de nombreux atouts et la force de son esprit en est un. Résoudre des problèmes, ça le connaît. Un vrai passionné, il réfléchit autant avec sa raison qu'avec son cœur et parfois, ce mélange est parfait.
VÉRITABLE PRÉNOM : Cesare. Si rude et si doux à la fois. Des consonances gutturales qui mettent en avant sa nationalité ancienne. Ce prénom a des origines diverses: nom d'un empereur craint et puissant, d'un espagnol incestueux mais provenant de la grande famille des Borgia mais c'est également le nom d'une ville antique. Il ne se rappelle plus de s'être appelé un jour ainsi mais c'était un nom fier, un nom qui le correspondait tellement bien et qui, dans un sens, est toujours le sien.
ÂGE : 21 ans de projection de dioxyde de carbone, cet air pourri qui fait agoniser n'importe quel être et qui peut être mortel. Il n'est pas encore mort, et de toute façon, son esprit bien trop embrumé l'empêche de voir les souvenirs de son passé trouble. Bénédiction ou malédiction ? Il n'en a aucune idée mais il essaye de s’accommoder de cette situation délicate sans y penser.
DATE & LIEU DE NAISSANCE : Roma, Italia, 12/01/11. Tous les chemins mènent à Rome, célèbre phrase. Véridique, le brun n'en a aucune idée et même lorsque ses souvenirs s'entremêlés dans son esprit, il était incapable de se souvenir de cette cité jadis belle et grande. La détérioration de la Terre est survenue bien longtemps avant sa naissance, et maintenant, il n'a aucune idée qu'elle se meurt toujours, laissant planer une longue plainte qui déchire l'atmosphère et laissant l'odeur de la mort envahir n'importe quelles narines.
ORIGINES : C'est un italien pur souche. Son accent qui se démarque des autres, ses manières et même son sourire en coin mettent les gens sur cette piste tortueuse. Bien que sa langue maternelle lui soit inconnue, il fait tout de même partie de cette nation disparue en ces temps sombres. Quelques miettes de ses origines persistent au bout de ses lippes qu'importe les entraînements pour se défaire de cette langue et de cet accent vivace.
DATE D’ARRIVÉE AU BLOC : janvier, année 1. Le tout premier venu. Le maudit, le meurtri, l'écorché. Celui qui a vu plus de pertes qu'il ne puisse déjà en compter. Celui qui a bâti cette nouvelle maison qui ne tient qu'à un fil, si fragile, si bancale.
OCCUPATION : Chef des blocards du a. Il passe son temps à les surveiller, à veiller sur eux et à les guider. Il est à la fois la tête pensante et leur antidote. Il aide un peu dans tous les domaines mais c'est lui qui fait plus respecter les lois qu'ils ont établis qu'autre chose. Il résout la grande majorité des problèmes qui, parfois, se propagent comme de la gengraine et décide de quand ses frères doivent s'amuser et se détendre. Malheureusement, son titre lui pèse. Toutes ses décisions sont un poids sur ses épaules endolories mais il préfère se torturer l'esprit que de torturer celui de sa famille. Il se sacrifie pour qu'ils aient une vie un semblant douce.
GROUPE : blocard.
CRÉDIT : whiskey lullaby + tumblr
QUESTION TIME

pour quelle raison pensez-vous être dans le bloc ? J'en sais rien. De toute façon, j'ai pas vraiment eu le choix. Le pire, c'est que j'ai été le premier à connaître ce sort. C'est sûrement pour ça qu'ils ont décidés que j'étais le mieux placé pour décider à leur place mais même si j'ai des années d'expérience dans ce foutu monde, j'en sais pas plus que les autres. Il faut une raison valable pour que des fous décident d'envoyer de pauvres gamins vivre l'enfer ? Je ne crois pas. J'ai un mental de chef : je sais être fort quand il le faut, et prendre les bonnes décisions qu'importe les conséquences et le prix à payer mais surtout, je serai prêt à donner ma vie pour eux. C'est peut-être pas la raison qui m'a amenée ici mais c'est la seule que j'ai trouvée. / que pensez-vous du labyrinthe ? Une prison, voilà ce que c'est. On peut sortir, faut juste trouver la porte, faut juste atteindre cette liberté tant désirée et si peu à portée de mains. On vit avec la peur constante de mourir et l'espoir erroné de sortir de cet enfer. Y a des monstres au-delà de ces murs et je suis obligé d'envoyer des blocards vers la mort pour trouver un échappatoire. Je sais pas si c'est une punition divine mais ça craint. / pensez-vous pouvoir sortir un jour ? Vous voulez mon avis ? Y a pas d'issue mais j'essaye de garder l'espoir ou de paraître optimiste pour eux. Ils méritent mieux que cette vie. J'essaye de la leur rendre plus facile : j'établis des règles, je m'occupe des problèmes pesants et j'organise de petites fêtes pour les détendre mais rien ne changera. On sera toujours coincés dans un labyrinthe sans fin. Et malgré que ce soit l'endroit le plus horrible et qui pue la mort, je trouverai une solution. Je me suis fais la promesse de les sortir de là. / quelles relations entretenez-vous avez les autres blocards ? Je suis leur chef. J'ai pas décidé, c'est eux et seulement eux. Ils me voient comme leur grand frère et à force, j'ai pris ce rôle à cœur. Ils sont ma famille et merde, je les aime. Je pourrai crever pour eux. Même si y en a quelques uns qui méritent de se faire remonter les bretelles, ils sont comme ma propre chair et mon propre sang. J'essaye d'être un peu tout pour eux, alléger leurs maux et leur procurer de la joie sont les seules raisons qui me permettent de rester en vie. Je suis autant leur pote que leur frère. Et ils sont autant mes amis que mes frères. / des idées sur les raisons de votre amnésie ? Si on était pas tous dans le même cas, incapable de se souvenir de notre passé, j'aurais pu dire qu'une chute et un gros coup sur la tête avaient fait tout le travail. Mais à force, j'ai compris que les créateurs en étaient la cause. Ces foutus mecs qui nous ont envoyés mourir ici et qui ont décidés qu'on avait pas le droit de se souvenir de notre famille. On dit souvent que les sentiments ne disparaissent pas lorsqu'on oublie mais j'avoue ne pas ressentir tout l'amour que je devrais ressentir à l'encontre de ma famille. Je sais plus rien sur eux, je sais même pas si j'en ai eu un jour une. Mais on s'y fait, vous savez. J'espère juste qu'ils ont pas trop triturés mon cerveau.
ABOUT YOU
pseudo › apolline  prénom › ludivine même si tout le monde m'appelle lulu ou ludi  :cara: âge › bientôt 17 ans, si c'est pas la classe  :hi:  région, pays › france, paca powaa  :girl:  fréquence de connexion › 7/7 quand j'suis pas submergée par mes devoirs et mes contrôles  :like:  multicompte ? › not yet  :diabo: comment es-tu arrivé(e) sur grtr ? › j'ai stalké le projet, vous croyez quoi ?   ton avis sur le forum ? › LE PARADIS SUR TERRE, OMG  :luvbz:  scénario, pv, inventé ? › pv de la mort qui tue  :hop:  big up ? › jovousnem les filles  
[supprimer les groupes qui ne vous correspondent pas]
Code:
<b><blocard>aaron johnson</blocard></b> › archy di angelo

_________________
i drag myself out of nightmares each morning and find there is no relief in waking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t131-archy-the-night-is-dark-and-full-of-terrors
avatar

SUBJECT A1 : THE LEADER

Messages : 375 Avatar : aaron johnson, le bg.
Pseudo : apolline (ludivine)
Copyright : (vava) odistole (signa) little wolf (gifs) tumblr

Occupation : chef du bloc a, la tête pensante dans tout ce foutoir, celui qui prend toutes les décisions et qui voit ses épaules s'alourdir de regrets.
Inventaire : Un cerveau, c'est déjà pas mal.
Sinon, quelques petits trucs représentatifs d'un chef de bloc, rien d'extraordinaire.

Message(#) Sujet: Re: (archy) the night is dark and full of terrors Ven 27 Mar - 19:26

the story that we forgot
is still living inside of us

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder les gens tant qu'y en a
Te parler du bon temps qu'est mort ou qui r'viendra
En serrant dans ma main tes p'tits doigts
Un cri. Un cri qui se transforme vite en pleurs. Pleurs qui déchirent la nuit, pleurs qui gonflent le cœur des deux parents lessivés. Surtout la mère. La sueur dégouline de son front et malgré l'envie déstabilisante de dormir, elle n'en fait rien. Elle reste là, le sourire collé à ses lèvres gercées. Elle est heureuse. Elle vient d'avoir son premier fils. Après sa chère Alba, vient ensuite son précieux Cesare. Maria et Sebastian trouvent que les naissances sont la bénédiction de Dieu, et malgré toutes ces épreuves qu'ils ont traversées, qu'ils ont endurées, ils restent des catholiques loyaux dans ce monde en ruine. Dans ce monde amoché. Ils se fichent de souffrir, ils se fichent de mourir, ils se fichent de vivre dans la misère tant que leurs enfants, leurs joyaux, eux, restent intacts. « Maman.. C'est mon petit frère, c'est ça ? » C'est la voix douce d'une enfant qui brise le silence mielleux de cette nuit froide mais chaleureuse. Elle est adorable avec ses bouclettes luisantes et noires ébène, avec ses yeux azurs pétillants de vie. « Oui, ma chérie. Il s'appelle Cesare. » Elle s'approche timidement. La crainte la guide tout le long de son court voyage de la porte au lit où sont allongés ses géniteurs et où gise son petit frère, bien installé dans les bras de sa mère. Sa bouche s'ouvre légèrement. Elle n'a jamais vu un bébé avant que Maria n'accouche. Il est plus petit qu'elle ne l'aurait cru. Si fragile avec ses membres qui font moins de la moitié des siens. Son regard diverge du bébé à ses parents avant qu'elle ne daigne enfin le prendre dans ses bras. Il lui sourit. Et elle sait, elle sait qu'elle le chérira plus que tout au monde.  

 

Pis donner à bouffer à des pigeons idiots
Leur filer des coups d' pieds pour de faux
Et entendre ton rire qui lézarde les murs
Qui sait surtout guérir mes blessures
« Allez, Alba, cours plus vite ! » s'écrie un garçon joyeusement. Aujourd'hui, il a six ans. C'est pas rien pour lui. Il se considère déjà comme un grand, il se considère déjà comme le prochain homme de la maison. Son père travaille trop alors il fait tout pour veiller sur sa sœur et sa génitrice, qu'importe qu'elles soient plus vieilles que lui. Il s'en fiche. Il les veut heureuses, il les veut en bonne santé. Il les aime, Cesare. Plus que sa vie, plus que les étoiles, plus que le monde. Même plus que la future fille qui arrivera à toucher son cœur, à le faire fondre. A cette époque, il est naïf, ce petit. Il vagabonde, laisse ses pieds marteler le sol, laisse le destin guider ses pas. Il est comme ça, il réfléchit pas trop, il laisse son corps se mouvoir au fil du vent, il laisse les vagues l'emporter où bon leur semble. De toute façon, il n'a aucune prise sur lui. Il ne peut rien contre le vent, pas plus qu'il ne peut s'opposer à la direction qu'il va prendre. Sa sœur fait comme lui. Spectatrice de sa vie, spectatrice de celle de ses proches. Elle aime Cesare mais elle est incapable de le protéger. Malade, voilà ce qu'elle est. Pas comme les gens qui voyagent dans le désert, ceux qui ont le cerveau bousillé. Elle est juste malade, juste défectueuse, pas cassée. Sa peau lisse de poupée de porcelaine n'est pas fissurée. « Alba.. Tu crois que les étoiles, c'est quoi ? » demande finalement le brun, allongé finalement sur la terre sèche. Une barrière l'empêche d'aller plus loin alors il décide de se reposer et de laisser ses iris aussi claires que l'océan sombrer dans le ciel. « J'sais pas. Des étincelles qui nous guident ? Maman dit que c'est les âmes des défunts mais j'ai du mal à la croire. » Elle hausse les épaules, s'installant à côté de son petit frère. Ses doigts rencontrent les graviers avant de rencontrer ceux du cadet des Di Angelo. Un ange. Elle le trouve aussi beau et aussi doux qu'un ange. Elle espère que la réalité de la vie ne viendra pas noircir son cœur, ne viendra pas ternir ses bonnes intentions. Il serre sa main, il l'aime. Elle est son pilier, elle est sa chair, son sang, elle est son tout. « De toute façon, le jour où je mourrai, je viendrai m'installer confortablement dans ton cœur, Ce'. » Son accent claque sur sa langue. Elle n'est pas triste, sa voix n'est pas brisée ni inaudible. Elle a vite capitulé face à sa situation. Elle va bientôt mourir et elle ne veut pas aller au paradis, elle veut simplement rester toute son existence fantomatique aux côtés du petit qui regarde le ciel bleuté. Elle veut le protéger, le conseiller, et l'aimer parce qu'il mérite tout l'amour qu'elle peut donner. « Tu seras éternelle, Alba. Je te le promets. »


Te raconter un peu comment j'étais mino
Les bonbecs fabuleux qu'on piquait chez le marchand
Car-en-sac et Minto, caramel à un franc
Et les mistrals gagnants
« Maman.. Ça va pas ? » Sa main est posée sur l'embrasure de la porte. Il entend sa mère sangloter depuis tout à l'heure. Il est pas très rassuré, Cesare. Il ne comprend pas pourquoi tant de malheurs s'abattent sur sa famille. Elle n'a rien demandé. Ses parents commencent même à perdre leur foi si précieuse à leur cœur. Lui, il n'a jamais été chrétien, il n'a jamais pensé que Dieu était leur créateur. Pour lui, c'est la vie qui en a décidé ainsi. On choisit pas son destin, on choisit pas sa direction. On s’adapte juste. Faut pas sombrer, faut pas exploser, faut tenir. Quand on tombe, on touche le sol alors tout ce qu'on peut faire c'est remonter à la surface, prendre une bonne bouffée d'air et se battre contre l'injustice de la vie. C'est sa sœur qui lui a appris ça. « Il faut qu'on parte mon chéri. » Ses sourcils se haussent, ses pensées s’entremêlent. Il ne comprend pas. Il sent comme un voile qui obscurci sa vue, qui lui enlève sa logique et sa réflexion. « Pourquoi ? » Sa voix enfantine brise le cœur de sa mère. Son myocarde est fatigué, il cri, il meurt encore et encore. Lessivé, brisé, incapable de continuer à fonctionner. Sa voix s'étrangle alors qu'elle tourne sa tête vers son précieux Cesare. Son poignet lui fait mal, les marques ne s'effacent pas. Elles restent comme pour marquer la fin de leur bonheur, la fin de leur répit. « C'est papa.. Ton papa est malade.. Et.. Et pour qu'il aille mieux, faut qu'on s'éloigne, tu comprends ? » Elle essaye de sourire bien que sa mâchoire lui fasse mal. Un sourire triste mais pour Maria, Cesare est incapable de lire la lueur de crainte qui brille dans ses yeux éteints. Elle est morte de peur autant pour elle que pour ses enfants. « Non. » Non, il ne comprend pas. On n'agit pas comme ça quand un proche est malade, ils ont jamais isolé Alba. « Quand quelqu'un qu'on aime est malade, on reste avec lui, non ? Comme avec Alba, non ? » Il se tient immobile devant l'entrée de la chambre. Il ne tient pas à avancer plus. Il veut pouvoir mettre du baume au cœur à sa mère, alléger ses maux mais la situation le tracasse trop pour qu'il puisse y songer une seule seconde. « Sa maladie.. Sa maladie bousille son cerveau. Il a pas les idées claires. Il se souvient de qui on est mais.. Ses sentiments sont modifiés et parfois même intensifiés.. Il veut qu'on parte pour pas nous faire souffrir, d'accord ? Vas rejoindre ta sœur et préparez vos affaires. On part dès que c'est fait. » Elle se lève, descend sa manche pour cacher les marques rouges sur sa peau, marques des doigts de son mari. Posant ses lèvres sur le front de son fils, elle espère le réconforter avec ce simple geste.

 

A r'marcher sous la pluie cinq minutes avec toi
Et regarder la vie tant qu'y en a
Te raconter la Terre en te bouffant des yeux
Te parler de ta mère un p'tit peu

Ses paupières sont lourdes mais il ne peut pas dormir. Il peut pas se reposer. Il peut pas capituler. Le soleil brûle sa peau, assèche sa bouche.. Une torture mais ils doivent avancer. Dire adieu à son père était très éprouvant. Il a pleuré. Énormément. Longtemps. Son cœur saigne. Alba n'a pas pleuré, elle. Elle a compris ce qui est arrivé à leur père. Il est fini. Il va mourir d'une façon horrible, voilà ce qu'elle a dit lorsqu'ils s'étaient engagés dans l'allée de leur maison pour fuir le désastre qu'est devenue leur vie. « Il a la Braise. » Il a pas besoin de demander c'est quoi, il connaît cette foutue malade qui bouffe le cerveau petit à petit, qui le contamine comme un lent et douloureux venin de serpent. Il est perdu. Il est déjà mort. Autant l'oublier, autant faire son deuil maintenant. Ils marchent encore et encore. Leurs chaussures sont usées et leurs pieds endoloris. Ils ne veulent pas prendre le risque de se reposer dans un endroit inconnu où les dangers s'immiscent dans la nuit. Finalement, un pas en trop, déséquilibré, bancal, tremblant et elle tombe. Sa précieuse étoile qu'est Alba tombe. Il s'arrête, ses yeux sont comme fous et l'inquiétude se lit sans problème sur son visage crasseux. « Tu t'es fais mal ? » Elle hoche la tête et une plainte de douleur franchit le seuil de ses lèvres légèrement violettes. Sa jambe est bien amochée, elle va boiter mais son frère l'aidera coûte que coûte malgré la fatigue éprouvante. « On est arrivés les enfants, ce sera bientôt fini. » Une nouvelle ville loin de la capitale, loin de leur passé. Maria n'arrive pas à se sentir mieux, seule la pensée macabre de son mari qui est emmené par les gardes du Wicked la hante.


Et sauter dans les flaques pour la faire râler
Bousiller nos godasses et se marrer
Et entendre ton rire comme on entend la mer
S'arrêter, repartir en arrière
Des coups qui s'entrechoquent. Forts. Impatients. Maria sursaute. Alba tourne la tête et Cesare, lui, continue de couper les légumes bien trop absorbé dans sa tâche. Deux mois qu'ils sont ici, deux mois qu'ils ont fuis le souvenir attristant de Sebastian Di Angelo. « Je vais ouvrir, bougez pas, d'accord ? » Les yeux protecteurs de leur mère se posent sur eux, et sa sœur souffle bruyamment. Ses iris se lèvent au ciel pour montrer tout son mécontentement. « Tu veux qu'on aille où, de toute façon ? » Cesare sourit. Le cynisme cinglant de sa sœur le fait rire. Au fur et à mesure, il devient comme elle. Sa mère en peut plus. Ils sont comme deux jumeaux diaboliques. Il s'en fiche. Il lui en veut. Il lui en veut d'embellir la vérité à chaque fois qu'elle lui parle. Il a sept ans, il est plus un gosse. Il est l'homme de la maison mais elle le traite toujours comme un bébé de quoi le mettre en rogne par moments. Il veut pas la rendre malheureuse, il veut juste qu'elle ait assez confiance en lui pour lui confier sa vie. Même à cet âge si peu avancer, il sait qu'il est capable de tout pour elles. Il voudrait que sa génitrice en ait conscience elle-aussi. Tout comme Alba en a conscience.

Des pas martèlent le sol. Le son brut des semelles de bottes qui rencontrent le bois. Un homme apparaît dans la cuisine. Puis un autre. Grands. Deux armoires à glaces. Cesare les fixe sans comprendre. Il a l'impression que sa cervelle ne lui sert à rien en ce moment. Tout ce qui se trame dans sa vie est incompréhensible. « Vous êtes qui ? » Ils sont impassibles. Il n'a jamais vu un visage exprimer si peu d'expressions voire aucunes. « Ils sont là pour toi, Cesare. » lance sa mère d'une voix étranglée, sa voix habituelle lorsqu'elle est triste. Il secoue la tête, croise ses bras contre sa poitrine fine. « Pas question. Je suis bien là où j'suis. » Fier, voilà ce qu'il est. Il compte pas s'en aller avec deux inconnus. Ils croient quoi ? Qu'il est atteint de la maladie de ce monde ? Non. Il est sain, enfin, pour le moment. Et il compte le rester le plus longtemps possible. Si, bien sûr, c'est réellement à sa portée. « Tu n'as pas le choix ! » s'offusque sa mère qui finit par craquer. Elle ne veut pas le voir partir mais il sera plus en sécurité aux côtés de cette organisation que dans cette maisonnette qui tombe en morceaux. « Maman ! S'il ne veut pas y aller, il n'ira pas ! » s'énerve Alba. Son regard est dur. Elle s'est même levée. Elle sait qu'ils sont pas ici pour le bonheur de son petit frère, ça se voit dans leur regard dénué de vie, dénué de cœur. « Il ira, Alba. » Elle fulmine de l'intérieur, il connaît sa sœur par cœur. Il sait qu'elle a une mauvaise impression, qu'elle pense que quelque chose cloche. Il est plus naïf, il sait qu'ils sont pas ici pour améliorer leur vie ou sauver celle de sa sœur. Il ne veut pas les laisser l'emmener, être loin de sa sœur est comme être en manque. Mais il ne peut pas risquer leur vie pour un simple caprice. Il s'avance, pose ses lèvres sur la joue de sa mère et laisse ses bras entourer la taille de Alba. Une étreinte longue et douloureuse. Il veut pas pleurer alors il se force, par contre, elle, elle pleure. Elle pleure jamais d'habitude. Trop terre à terre, trop effacée, trop hermétique aux émotions pour être émotive d'un seul coup mais elle est humaine, les humains explosent à un moment donné, ils finissent par céder à la douleur, céder à la tristesse. Céder à la vie. Où qu'il soit, elle sera dans son cœur. Il lui a promis qu'elle serait éternelle. Et elle lui a dit qu'elle vivrait confortablement dans son cœur. Il veut vraiment que ça arrive. Il se souviendra de son sourire et de ses remarques cyniques, de ses prunelles bleues où il aime se noyer. « Je vous aime. » Dernière parole d'un garçon qui capitule. Dernière parole d'un garçon qui dit adieu au sens de sa vie. Et l'effet est si éprouvant qu'il a l'impression de prendre une paire de ciseaux et de couper le fil qui le retient près d'elles, le fil qui le maintient en vie.
 

Te raconter surtout les Carambars d'antan et les Coco Boer
Et les vrais Roudoudous qui nous coupaient les lèvres
Et nous niquaient les dents
Et les mistrals gagnants
« Vos cours sont chiants, sans vouloir vous vexer. » Il souffle, et passe la main dans sa tignasse rebelle. Il a grandit mais il n'a guère oublié sa sœur et sa mère. Un adolescent indomptable. Il compte pas jouer les chiens pour cette organisation. Il comprend pas vraiment ce qu'ils veulent de lui mais il sait qu'ils ont pas de bonnes intentions. A quoi ça sert d'apprendre leur foutue langue ? En plus, ils comprennent que la moitié de ce qu'il dit avec son accent tenace. Il est comme de la mauvaise herbe et tant mieux, c'est un nouveau moyen de bien les emmerder. Ils méritent que cette alternative. Ils méritent de goûter au caractère peu appréciable de Cesare. « Au moins tu t'améliores dans cette langue même si tu t'exprimes de manière trop familière. » Il sourit, un sourire espiègle, un sourire moqueur face au mec en blouse en face de lui. Il lève les yeux au ciel et pose brusquement ses bras sur la table, laissant le bruit du choc se faufiler dans l'air avant de se dissiper aussi vite qu'il est apparu. « On est pas là pour te faire du mal mais pour t'aider. » Un rire. Sec, amer, dénué de gentillesse. « J'suis peut-être encore qu'un gamin mais j'suis pas con au point de vous croire. Si vous vouliez mon aide, vous auriez sauvé le cœur défectueux de ma sœur, au lieu de ça, j'suis sûr que vous les laissez crever dehors comme des chiennes. » Cette simple pensée lui brise le cœur mais il est réaliste, il sait bien qu'elles vont pas survivre longtemps. Il garde un filet si fin d'espoir qu'elles sont toujours en vie que son cœur n'est pas assez rassasié. Finalement, c'est la face de rat en face de lui qui capitule devant l'esprit borné du gamin. Son interlocuteur n'est pas très loquace, tant mieux, il en a marre de parler, il veut juste se barrer et rejoindre les autres gamins qui sont dans la même galère que lui. Il se lève mais n'a pas le temps de faire un pas. Il sent comme une piqûre qu'on plante dans son cou. Ses paupières tremblent avant de se fermer lentement. Et il sombre dans le néant.


A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder le soleil qui s'en va
Te parler du bon temps qu'est mort et je m'en fou
Te dire que les méchants c'est pas nous
Ses paupières bougent. Diverses images confuses passent devant ses iris sans qu'il n'arrive à en distinguer une seule. Il veut se réveiller et sa prière ne tarde pas à s'exaucer. Doucement. Lentement. Difficilement, ses yeux s'ouvrent. Il faut qu'il s'habitue à la pénombre ambiante surtout que tout ce qui traverse son esprit n'est qu'un bruit strident. C'est désagréable. Il a l'impression de flotter et il a un mal de crâne terrible. Comme si plusieurs migraines installent leurs tentes dans sa tête. Il a l'impression terrible qu'elle ne tardera pas à exploser. Et ce foutu bruit n'aide pas. Il applique sa main sur sa tête mais des secousses le font bouger dans tous les sens. C'est à ce moment précis qu'il prend conscience qu'il est dans un endroit inconnu, incapable de se souvenir de rien. Pas même de son nom. Il n'a aucune idée du physique qu'il détient. Il ne voit juste que ses mains et quelques objets autour de lui. Des caisses, principalement des caisses. Et le trajet semble si long. Beaucoup trop long. Son cœur ne cesse de tambouriner dans sa poitrine, il menace de sortir de sa cage thoracique et de rejoindre l'extérieur à tout moment. Sa gorge est aussi nouée que pourrait l'être une corde et son estomac ne tiendra pas le coup si les secousses ne cessent pas vite. Mais elles cessent après des minutes interminables d'enfer. Et un autre bruit sourd prendre place. Une porte s'ouvre ou alors une espèce de trappe en haut de sa tête. La lumière s'infiltre, lui brûlant les yeux. Il les ferme, réflexe qui les protège. Mais c'est grâce à cette luminosité qu'il prend conscience de l'endroit où il était enfermé. Une sorte d'ascenseur. Pour quelle raison l'a-t-on amené ici ? Il se lève, menaçant de tomber, titubant jusqu'à réussir à sortir de cette sorte de boîte des horreurs. Sa main est collée contre son front comme un bouclier contre les rayons du soleil. Devant lui, une terre vaste d'herbes, finalement arrêtée par d'énormes murs. Il n'a jamais vu un tel endroit. « Y a quelqu'un ?! » Il a beau crier encore et encore, personne ne répond. Ses genoux rencontrent le sol violemment et il prend sa tête dans les mains. Il est seul. Complètement seul.

 

Que si moi je suis barge, ce n'est que de tes yeux
Car ils ont l'avantage d'être deux
Et entendre ton rire s'envoler aussi haut
Que s'envolent les cris des oiseaux
Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer même si le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants

Le bruit retentit à nouveau. Le cœur de Archy tambourine. Le lendemain de son arrivée, il s'est souvenu de son prénom : Archimède et quelques temps après, deux nouveaux venus l'avaient rejoint. Paul et Louis étaient des garçons géniaux. Ils sont morts. Il a eu dû mal à supporter ces deux pertes, après tout, ils étaient devenus ses amis. Il est dans un foutu labyrinthe et en découvrant ça, ils sont aussi découverts des créatures. Il a décidé de les appeler les Griffeurs après que Paul se soit fait griffer et qu'il est mort suite à des nuits horribles ponctuées de délires et de cris. Louis a juste pas supporté la triste réalité de leurs vies. Abandonnant tout espoir, il a laissé son corps se fracasser contre les pierres à l'une des limites trouvées. Maintenant, tous les mois un nouveau gars arrive. Et Archy essaie de tout faire pour ne pas qu'ils meurent eux aussi. Il a appris à utiliser les matériaux qui gisent à chaque fois dans la Boîte et ils ont commencé la création de bâtiments (bien que ce nom ne décrit pas réellement les quelques lieux qu'ils ont réussi à construire). En tant que premier arrivé, il a imposé des règles en votant avec les autres blocards. Et ils ont même fini par trouver de quoi occuper leurs journées. Quand un greenie arrive, ils lui imposent de choisir un domaine après les avoir tous essayés. Ils n'acceptent pas les fainéants. Pour survivre, faut travailler selon Archy. Aujourd'hui, un nouveau pointe le bout de son nez et comme d'habitude, c'est Archy qui se met au boulot pour l'accueillir et lui expliquer tout ce qui se trame. Après tout, ils avaient décidé à l'unanimité de le nommer chef. Il est le frère et le pote de tout le monde, c'est sûrement la raison principale. Ou bien, il agissait déjà comme tel avant même qu'ils ne décident de se trouver un chef. « Bienvenue dans le labyrinthe des horreurs, greenie. Tu te feras vite au soleil qui tape un peu trop fort. » Un sourire chaleureux déforme ses lèvres alors qu'il tend son bras pour l'aider à sortir.

_________________
i drag myself out of nightmares each morning and find there is no relief in waking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t131-archy-the-night-is-dark-and-full-of-terrors

Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: (archy) the night is dark and full of terrors Ven 27 Mar - 19:27

l'orgasmique archy :bave: :thx: (je sais, pas touche :red: )
bienvenue chez toi :string:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

VIRUS VC321xb47 : STAGE 2

Messages : 559 Avatar : nat dormer.
Pseudo : crying lightning. (jade)
Copyright : astoria (avatar), tumblr (gifs).

Occupation : errer dans son monde sans espoir. se maintenir en vie pour quelques jours de plus. parler à ses mirages.
Inventaire : un gourde d'eau à moitié vide. ✱ une trousse de premiers secours pour soigner son orgueil en miettes. ✱ un vieux couteau bizarre, ramassé dans le désert, pour trancher la gorge des fondus trop insistants, ou peut-être même de theodore.

Message(#) Sujet: Re: (archy) the night is dark and full of terrors Ven 27 Mar - 19:27

ludiiiii :love: :bz: :hi:
bienvenue parmi nous, bonne chance pour ta fiche

_________________

take me to church ❖ help me, i'm holding on for dear life, won't look down won't open my eyes, keep my glass full until morning light, 'cause i'm just holding on for tonight. sun is up, i'm a mess, gotta get out now, gotta run from this. here comes the shame, here comes the shame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t78-light-is-gone-louise
avatar

SUBJECT A1 : THE LEADER

Messages : 375 Avatar : aaron johnson, le bg.
Pseudo : apolline (ludivine)
Copyright : (vava) odistole (signa) little wolf (gifs) tumblr

Occupation : chef du bloc a, la tête pensante dans tout ce foutoir, celui qui prend toutes les décisions et qui voit ses épaules s'alourdir de regrets.
Inventaire : Un cerveau, c'est déjà pas mal.
Sinon, quelques petits trucs représentatifs d'un chef de bloc, rien d'extraordinaire.

Message(#) Sujet: Re: (archy) the night is dark and full of terrors Ven 27 Mar - 19:31

carole. :hehe: je sais que je suis beau mais fais attention, je vois de la bave couler. :red:  :laul:
merci, t'es belle comme ça. :luvbz:

jadou. :love: jotem et merci. :bz:

_________________
i drag myself out of nightmares each morning and find there is no relief in waking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t131-archy-the-night-is-dark-and-full-of-terrors
avatar

SUBJECT B7 : THE HEARTLESS

Messages : 160 Avatar : Katherine McNamara
Pseudo : beckyzilla.
Copyright : myself.

Occupation : Torcheuse.

Message(#) Sujet: Re: (archy) the night is dark and full of terrors Ven 27 Mar - 19:41

je vais me répéter mais excellent choix, Archy est vraiment parfait. :luvbz:
bon courage pour la suite de ta fiche. :hi:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SUBJECT B9 : THE NURTURER

Messages : 277 Avatar : holland queen roden.
Pseudo : blackthorns, aka kim.
Copyright : carole la luciole, la plus belle du monde + tumblr.

Occupation : maton des cuistots - pas de grand-monde donc -, maman grincheuse du bloc, raccommodeuse à ses heures perdues.
Inventaire : une brosse à cheveux, et puis tout ce qu'il y a dans sa cuisine, même si y'a pas son nom dessus. ça coupe bien quand mêmes, les lames affilées. ah, et aussi une casquette du wicked, qu'elle s'empêche pour le moment de brûler, au cas où ça servirait un jour.

Message(#) Sujet: Re: (archy) the night is dark and full of terrors Ven 27 Mar - 19:41

yo, archiduchesse. :love:

_________________
my skin has turned to porcelain, to ivory, to steel
and if you're still breathing, you're the lucky ones; 'cause most of us are heaving through corrupted lungs, setting fire to our insides for fun, collecting the names of the lovers that went wrong. we are the reckless, we are the wild youth, chasing visions of our future. one day we'll reveal the t r u t h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t127-izzy-she-replaced-the-garden-around-her-heart-with-a-high-wall
avatar

SUBJECT B21 : THE PEACE KEEPER

Messages : 527 Avatar : ♦ shailene woodley
Pseudo : ♦ szalona. (paula)
Copyright : ♦ halloween (avatar) | bizzle (signature)

Occupation : ♦ cartographe, bloc b.

Message(#) Sujet: Re: (archy) the night is dark and full of terrors Ven 27 Mar - 19:55

ludididididididi :hop: :hop: :hop: t'es beau, mama :bave:

_________________

 
 
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t129-persephone-if-you-re-looking-for-the-demons-to-play-while-with-your-own

Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: (archy) the night is dark and full of terrors Ven 27 Mar - 20:03

ARCHY, MAIS QUEL PV. super choix que tu as fais !
bienvenue parmi nous. si tu as des questions, n'hésite pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

SUBJECT A1 : THE LEADER

Messages : 375 Avatar : aaron johnson, le bg.
Pseudo : apolline (ludivine)
Copyright : (vava) odistole (signa) little wolf (gifs) tumblr

Occupation : chef du bloc a, la tête pensante dans tout ce foutoir, celui qui prend toutes les décisions et qui voit ses épaules s'alourdir de regrets.
Inventaire : Un cerveau, c'est déjà pas mal.
Sinon, quelques petits trucs représentatifs d'un chef de bloc, rien d'extraordinaire.

Message(#) Sujet: Re: (archy) the night is dark and full of terrors Ven 27 Mar - 21:04

merci vous toutes. :**:

voltaire, t'es sexy. :hehe:

paulaaa, t'es belle en percy.

_________________
i drag myself out of nightmares each morning and find there is no relief in waking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t131-archy-the-night-is-dark-and-full-of-terrors
avatar

SUBJECT A5 : THE SKETCHER

Messages : 515 Avatar : Toby Regbo
Pseudo : Summer Child (Coralie)
Copyright : Ti (ava) Ziggy Stardust (signa)

Occupation : Maton des cartographes, vous savez, les types qui sont derrière et qui décodent le charabia des coureurs.
Inventaire : Un vieux carnet à la couverture de cuir, rempli de notes, gribouillis et portraits des Blocards. Un crayon solide et tout-terrain, qui porte les marques des doigts de son possesseur.

Message(#) Sujet: Re: (archy) the night is dark and full of terrors Ven 27 Mar - 21:50

Même si t'es arrivé avant moi, welcome chef 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t138-jaime-sprezzatura-is-my-way-of-life

Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: (archy) the night is dark and full of terrors Ven 27 Mar - 22:11

pwah, t'es tellement hot toi. (pas touche les enfants, cette chose sexy est à moi. :red:) :diabo: :love:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

SUBJECT B13 : THE RECKLESS

Messages : 488 Avatar : adelaide kane.
Pseudo : sparks, laura.
Copyright : carole -love- (avatar), tumblr (gif).

Occupation : elle parcourt le labyrinthe au lever du jour et rentre au bloc au coucher du soleil. Passe la plupart de son temps à essayer de trouver une sortie, pas très concluant pour l'instant.
Inventaire : son carnet et un crayon pour dessiner les couloirs du labyrinthe; une arme blanche qu'elle garde le plus souvent cachée.

Message(#) Sujet: Re: (archy) the night is dark and full of terrors Sam 28 Mar - 0:59

ARCHY QUOI. :love: :hi: :hi: :hi:
bienvenue ludivine. :red:

_________________
In the eyes of a teenage crystallized, oh the prettiest of lights that hang the hallways of the home. And the cries from the s t r a n g e r s out at night they don’t keep us up at night we have the curtains drawn and closed. We all are living in a dream, but life ain’t what it seems. Oh everything’s a mess. But I wanna dream, leave me to dream. / ONEREPUBLIC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t134-the-destroyer-of-worlds#1121
avatar

VIRUS VC321xb47 : STAGE 1

Messages : 212 Avatar : Caitlin Stasey
Pseudo : immortals.
Copyright : gentle heart.

Occupation : ancienne réceptionniste à l'hôpital, ancienne étudiante en soins infirmiers, maintenant fondue errante.
Inventaire : Trousse de premiers soins + trousse de toilettes + un petit revolver de poche, chargé de seulement quatre balles.

Message(#) Sujet: Re: (archy) the night is dark and full of terrors Sam 28 Mar - 2:01

Bienvenue I love you

_________________
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t146-blake-we-could-be-immortals-but-just-not-for-long#1240
avatar

SUBJECT A1 : THE LEADER

Messages : 375 Avatar : aaron johnson, le bg.
Pseudo : apolline (ludivine)
Copyright : (vava) odistole (signa) little wolf (gifs) tumblr

Occupation : chef du bloc a, la tête pensante dans tout ce foutoir, celui qui prend toutes les décisions et qui voit ses épaules s'alourdir de regrets.
Inventaire : Un cerveau, c'est déjà pas mal.
Sinon, quelques petits trucs représentatifs d'un chef de bloc, rien d'extraordinaire.

Message(#) Sujet: Re: (archy) the night is dark and full of terrors Sam 28 Mar - 10:20

jaime, mon insupportable chenapan préféré. :hi: 

arté ingrid, est-ce que tu baises ? :red: t'es une bombe sexuelle. :hehe:

laura, tu gères en heria.  :luvbz: thank's cutie.

merci, thalie.

_________________
i drag myself out of nightmares each morning and find there is no relief in waking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t131-archy-the-night-is-dark-and-full-of-terrors
avatar

SUBJECT B1 : THE COMMANDER

Messages : 635 Avatar : marie avgeropoulos.
Pseudo : red stars. (ève)
Copyright : (av) ice and fire. (gif) tumblr.

Occupation : chef du bloc b.
Inventaire : une boîte de pansements ; un couteau qu'elle cache dans sa botte gauche et qu'elle ne quitte jamais.

Message(#) Sujet: Re: (archy) the night is dark and full of terrors Sam 28 Mar - 14:55

ludi. :love: archy est trop perf. :**:
tu étais là avant moi, mais bienvenue. What a Face

_________________
leaders do what they think is right. ✻  salvation comes at a price.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SUBJECT B12 - THE SATANIC

Messages : 212 Avatar : alice englert.
Pseudo : electric bird. (carole)
Copyright : momo mon amr, reine des papillons<3
rip belly, tu étais un brave cochon.
Occupation : elle chouchoute les animaux, les berce, pour qu'ils vivent leur mort un peu mieux. maton des trancheuses, c'est piteux.
Inventaire : une fourche pour retourner le plonk des bestioles & des idées pas claires.

Message(#) Sujet: Re: (archy) the night is dark and full of terrors Sam 28 Mar - 17:38

Tu es validé !
bienvenue dans la famille hehe


je surkiffe archy, genre vraiment ! avec son caractère de papa poule et sa manière d'être qui est juste excellente. j'aime beaucoup la relation qu'il avait avec alba, cette petite est adorable :**: c'est triste aussi mais bon, le wicked is not good donc vala en tous cas j'ai hâte de voir archyduchesse en pleine action :swag:
Te voilà enfin validé(e) ! Toutes mes félicitations petit membrounet. Donc, un message de validation ne sert pas juste à dire de la merde :hi:, elle sert aussi à te guider pour tes premiers pas sur le forum en tant que membre "officiel" (ce swag que t'aaas ). Commençons par le début. Tu vas pouvoir tout de suite aller recenser ton métier juste ici, pour ne pas que d'autres personnes prennent ton poste, ainsi que ton logement (hors blocards) par là, pour ne pas dormir sous un pont. Secondos (ben ouais, ich hablo spanish :swag:), se trouver des liens entre personnages peut être assez fort intéressant pour commencer des rps, tu peux cliquer juste ici (c'te magie) si ça t'intéresse. Durant ton long séjour ici (il sera long, PROMET-LE ), tu pourras ramasser des points. Je t'en dis pas plus, tu peux aller lire ici toutes les infos. Par la suite, si tu n'as pas d'amis avec qui rp, tu peux entamer une dépression toujours faire une demande de rp à ce moment-là, juste ici. Par la suite, ici sur notre forum, c'est important d'avoir son rang spécialisé (c'est facultatif). On trouve qu'on se sent plus à notre place, plus à l'aise. Pour les blocards, c'est OBLIGATOIRE. Veuillez vous rendre ici s'il vous plait : clique ici. Pour finir, vu qu'on est assez cinglées en fait, il y a toujours le flood où tu peux participer. On aime flooder. C'est notre vie. flood juste ici. L'équipe des tarées de TMR te souhaite encore un beau bienvenue remplis de bisoux.

_________________

“Darkness, real darkness, was
more than just a lack of light.”
belly : pig (rip)
blackwell : dog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t110-confinement-can-be-utterly-beautiful#1024
avatar

SUBJECT A1 : THE LEADER

Messages : 375 Avatar : aaron johnson, le bg.
Pseudo : apolline (ludivine)
Copyright : (vava) odistole (signa) little wolf (gifs) tumblr

Occupation : chef du bloc a, la tête pensante dans tout ce foutoir, celui qui prend toutes les décisions et qui voit ses épaules s'alourdir de regrets.
Inventaire : Un cerveau, c'est déjà pas mal.
Sinon, quelques petits trucs représentatifs d'un chef de bloc, rien d'extraordinaire.

Message(#) Sujet: Re: (archy) the night is dark and full of terrors Sam 28 Mar - 17:46

eve. :luvbz: june l'est tout autant. :fall: 
merci ma belle. What a Face 

caro d'amour. :**: merci, j'avais l'impression d'écrire du plonk en plus. :fall: te nem et tes perso's à toi sont parfaits. :red: :red:

_________________
i drag myself out of nightmares each morning and find there is no relief in waking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t131-archy-the-night-is-dark-and-full-of-terrors

Contenu sponsorisé


Message(#) Sujet: Re: (archy) the night is dark and full of terrors

Revenir en haut Aller en bas
 

(archy) the night is dark and full of terrors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (archy) the night is dark and full of terrors
» BoutiqueVoriagh et dark addict Pouvant convenir aux Ega,EGL.
» Mini craquage mac, entre autre... (attention MEGA haul de l'été!!)
» Le pigment Moonlight Night
» Dark-orbit !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GET READY TO RUN. ::  :: DAY ONE GREENIE :: welcome to the glade-