AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes   Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ariane — i'm more than what you think

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

SUBJECT B10 : THE TOUGH

Messages : 115 Avatar : goo ha ra (kara).
Pseudo : lemon (mouna).
Copyright : hollow bastion (avatar)

Occupation : coureuse depuis peu, la fille sur le côté qui observe sans parler pour ne pas vexer - socialement pas douée -, petite soeur et cutie representative malgré elle des blocardes.

Message(#) Sujet: ariane — i'm more than what you think Ven 27 Mar - 22:07

ARIANE HWANG
ft. Goo Ha Ra
colérique, maladroite avec les autres, protectrice, travailleuse, déterminée, passionnée, tenace, sage, loyale, débrouillarde, timide, violente, inconsciente, destructrice, innocente, aimante, susceptible, juste.
elle est arrivée au wicked à quatre ans, et ne se souvenait donc plus de ses parents avant même l'effacement ✱ souvent assimilée à une chinoise pour son physique asiatique, elle a tendance à devenir violente dès lors qu'on lui sorte une énième blague sur ce sujet ✱ elle tente de s'imposer malgré son âge, et devenir coureuse fut un excellent moyen de le faire ✱ n'ayant pas toujours été sportive, ce fut un entraînement acharné et destructeur lors de son séjour au wicked qui lui permit de devenir assez sportive et endurante pour courir des kilomètres des heures durant sans trop broncher ✱ elle ne supporte pas qu'on fasse la remarque sur son physique mignon, à moins que ce soit de la part de sa mère de substitution, volt ✱ distante avec les autres afin de ne pas laisser sa nature violente prendre le dessus et donc gâcher l'ambiance, elle est considérée par une partie des blocardes comme une personne froide et hautaine ✱ elle ne sait pas cacher ses sentiments ✱ elle règle les problèmes au sein des coureuses en faisant la part des choses grâce à sa nature juste, cependant il arrive qu'on ait besoin de la contenir à son tour.
IDENTITY CARD.


ORIGINE DU PRÉNOM : Ariane, selon la légendaire princesse au fil d'or qui permit à Jason de survivre au tout aussi légendaire Labyrinthe. Mis à part la trahison de son bien-aimé à laquelle elle dût faire face, quoi de plus ironique pour une coureuse que de se prénommer Ariane ?

VÉRITABLE PRÉNOM : Seong Hee, un nom coréen, à l'image de ses origines. Signifiant l'« accomplissement d'un souhait », il est représentatif de l'amour que ses parents ont toujours eu pour elle. Peut-être la jeune fille aurait-elle eu moins de doute quant à celui-ci si elle avait eu connaissance de ce nom si significatif.

ÂGE : 16 ans, Ariane est ce qu'on peut appeler une fille sans âge défini, du moins physiquement. A son arrivée, l'on crut avoir affaire à une fillette d'une dizaine d'années, cependant avec le temps, l'on finit par s'accorder sur le fait qu'elle ait 14 ans, lui conférant à ce jour 16 années de vie.

DATE & LIEU DE NAISSANCE : 27/07 + Denver, USA.

ORIGINES : Sud-coréennes, car en effet, pourtant née aux États-Unis, Ariane détient ses yeux bridés et son teint pâle de ses parents, tous deux sud-coréens.

DATE D'ARRIVÉE AU BLOC : Le juillet de la première année de vie dans cet enfer.

OCCUPATION : Coureuse, depuis peu cependant. Autrefois, elle occupait la position de plongeuse aux côtés de la cuistot, Volt, cependant après un certain temps et un certain âge atteint, l'on se mit d'accord pour la proposer au Labyrinthe. Aujourd'hui, elle est prête à tout pour prouver que les matonnes ont eu raison de l'accepter au sein des coureuses.

GROUPE : Blocards.

CRÉDIT : La belle electric bird., ou Carole (je t'aime).
QUESTION TIME


pour quelle raison pensez-vous être dans le bloc ? Pourquoi je suis dans le Bloc ? Ce n'est pas important. Ça n'a rien d'exceptionnel, nous sommes là, c'est tout. Peut-être est-ce un coup tordu fait par des idiots n'ayant rien de plus à faire que d'envoyer des adolescents loin de leurs parents dans un endroit comme celui-ci, peut-être sommes-nous juste des souris de laboratoire... Mais tout ce qui compte, c'est de sortir d'ici. Par tous les moyens. On verra à qui la faute et le pourquoi du comment plus tard. que pensez-vous du labyrinthe ? Beaucoup en ont peur. Je ne vois pas pourquoi. J'avais peut-être une appréhension au début, après tout j'étais vraiment jeune lorsque ces idiots m'ont jetée ici, mais une fois qu'on en a exploré les moindres recoins, découvert ses moindre secrets, il n'est plus si impressionnant. Aujourd'hui je ne vois le Labyrinthe que comme un moyen de fuir de cet endroit malsain. pensez-vous pouvoir sortir un jour ? Je n'ai jamais perdu l'espoir. Quelque soit la façon, nous sortirons. Un humain n'est pas fait pour être mis en cage, ce n'est pas dans notre nature. Un jour ou l'autre, elle refera surface avec assez de force pour nous permettre de fuir. J'y crois, de tout mon coeur, car je sais que si un instant je cessais d'y croire, je n'aurais plus le courage de rester debout. quelles relations entretenez-vous avez les autres blocardes ? La plupart du temps, j'essaye de maintenir la paix entre moi et les autres blocardes. Après tout, nous vivons ensemble et peut-être pour encore longtemps. Alors je tente d'être le plus sage possible, et de ne pas chercher d'ennuis comme à mon habitude. Pour cela je m'éloigne un peu des autres parfois, ce qui me vaut quelques idées préconçues comme quoi je serais froide. Mais il subsiste tout de même de vraies amies avec qui je peux me disputer sans crainte et dévoiler ma véritable nature à la fois douce et tempétueuse. des idées sur les raisons de votre amnésie ? Je n'en ai aucune idée, et en fait, je ne veux pas trop le savoir. Ma vie a commencé lorsque j'étais dans la Boîte. Ce qui était avant, cela n'a plus d'importance, et cela ne sert à rien d'y repenser.



ABOUT YOU
pseudo › Lemon, comme le citron parce que le citron c'est comme moi, c'est jaune comme le Soleil, mais acide et ça te pète aux yeux quand tu le presses trop. prénom › Faites genre vous savez pas hein ! Hein ! Non mais même si je sais que vous le savez je vais pas vous faire poireauter trop longtemps et révéler que je m'appelle Mouna. (Ça veut dire souhait en arabe hein, anecdote inutile.) âge › 15 ans, en octobre je pourrai passer mon permis. région, pays › Bah moi je mets pas la région mais le pays, Paris, France évidemment. fréquence de connexion › Tout le temps parce que je vous aime grand comme l'univers. multicompte ? › Le forum vient d'ouvrir et vous y pensez déjà ? comment es-tu arrivée sur grtr ? › Je suis sur le projet bazzart depuis octobre. ton avis sur le forum ? › Vous savez très bien que je pense qu'il est perf alors je le dirai pas. scénario, pv, inventé ? › Y a pas de scénario ou pv asiat' pour le moment à ce que je sache ? big up ? › Je suis un mouton multicolore qui fait caca des arc-en-ciel qui sentent le melon et j'ai l'intention de marier Ki Hong Lee (même s'il est déjà marié, on va faire dans la polygamie).

Code:
<b><blocard> GOO HA RA </blocard></b> › ARIANE HWANG

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t145-ariane-i-m-more-than-what-you-think
avatar

SUBJECT B10 : THE TOUGH

Messages : 115 Avatar : goo ha ra (kara).
Pseudo : lemon (mouna).
Copyright : hollow bastion (avatar)

Occupation : coureuse depuis peu, la fille sur le côté qui observe sans parler pour ne pas vexer - socialement pas douée -, petite soeur et cutie representative malgré elle des blocardes.

Message(#) Sujet: Re: ariane — i'm more than what you think Ven 27 Mar - 22:07

the story that we forgot
is still living inside of us
Cela faisait bien trois jours que cela durait. Hurlements, disputes, puis silence, pour que de nouveau reprennent les disputes. Lorsqu'elle sentait l'ambiance devenir tendue, Seong Hee se réfugiait d'instinct dans sa chambre, jouer avec ses poupées ou lire l'un de ses livres d'images préférés, pelotonnée dans une couverture épaisse et chaude. C'était pour elle le seul moyen d'échapper au vacarme ambiant. Ce jour-là, le jour où se conclut la plus grande décision de la vie de la fillette, une de ces habituelles disputes dont ses parents avaient le secret faisait rage, tandis que la coréenne se plongeait presque désespérément dans son livre d'images. Une histoire à l'eau de rose se finissant dans la joie et le bonheur. Soit un concentré d'idioties destinées à la crédulité de l'enfant, cette créature trop fragile et pure pour affronter la dure réalité, pour affronter la décision à la fois la plus cruelle et la plus justifiée que les parents de la fillette eurent jamais à faire : abandonner leur fille au destin qu'ils craignaient le plus.

De sa chambre, Seong Hee pouvait entendre quelques bribes de conversation, mélangées, lointaines et insensées. Bien que tentant de se concentrer sur son livre d'images qui, malgré le nombre de relectures, n'avait jamais perdu son intérêt, la fillette ne pouvait s'empêcher de tendre l'oreille, sans trop y penser, mais sans trop ignorer non plus. D'abord la voix douce bien que nerveuse de sa mère, « ... vont l'embarquer... Ce n'est... de temps ! », qui laissait place tour à tour à celle grave et résignée de son père. « ... que tu... qu'on fasse ? » « Qu'on parte ! » « ... si c'était une chance... ? » « ... sans nous ? Non, ... question ! » Ce fut tout ce que la coréenne put comprendre, l'intensité tombant peu à peu jusqu'à ce que leurs paroles soient trop faibles et brouillées pour en distinguer quoi que ce soit. Elle était persuadée qu'ils parlaient d'elle. C'était l'évidence, même pour la fillette de quatre ans qu'elle était. Mais c'était justement la raison pour laquelle elle ne voulait rien savoir, préférant se réfugier dans le mensonge confortable qu'étaient ses rêves. Puis tout à coup, le silence se fit. Plus de discussion lointaines, plus de hurlements étouffés, juste le bruit du vent s'écrasant contre la fenêtre, et celui de la respiration calme de la fillette. Plusieurs minutes s'écoulèrent avant qu'elle ne se décide à quitter sa chambre, estimant le danger éloigné. Une fois dans le salon, elle vit ses parents, une expression soucieuse mais calme sur le visage. Un accord avait enfin dû être trouvé. A propos de quoi ? Elle n'en savait rien et ne s'y intéressait pas le moins du monde. Ce qui importait, c'était cette paix retrouvée. Si seulement elle avait pu durer un peu plus longtemps, juste un peu plus... Si seulement. Mais les parents de l'enfant s'étaient décidés à la laisser grandir sans eux et tenter sa chance plutôt qu'elle ait une enfance heureuse mais exposée aux risques du monde d'en-dehors, et c'était une décision irrévocable.

Les jours s'accumulèrent, jours que les parents de la fillette s'appliquèrent à rendre inoubliables. Ils lui offrirent des glaces, l'emmenèrent au centre-commercial, la divertirent dans l'objectif de lui faire oublier jusqu'à sa précédente existence. Chaque point noir, chaque terreur qui l'aie jamais marquée, ils voulaient l'extirper de sa mémoire en l'attente du jour fatidique où tout changerait sans possibilité de retour. Ce jour-là, tant redouté et attendu à la fois par les jeunes parents, ce fut dans un parc qu'ils l'emmenèrent. Toute excitée, emplie d'un bonheur enfantin, elle courait dans l'herbe, se roulait sur le sol sans se soucier de quiconque la regardait. Elle passa quelques heures ainsi, à se salir par simple envie de se salir, à sourire pour le simple plaisir de sourire, la main dans celles de ses parents ou alors tout simplement à arracher gaiement quelques touffes d'herbe, jusqu'à ce qu'il fut temps de rentrer. Insouciante, Seong Hee ne se doutait en rien qu'un homme inconnu tout paré de noir l'attendait de pied ferme, assis sur le canapé de son salon. Le visage neutre, des documents à la main, il se leva en voyant la fillette s'avancer. D'une voix monocorde, il affirma en quelques mots que la jeune coréenne avait quelque chose de spécial, quelque chose que d'autres n'avaient pas, ou du moins ce qu'il en disait, et qu'elle était pour cette raison nécessaire à une organisation portant le nom de WICKED. Sans comprendre, l'enfant leva les yeux vers ceux de ses parents, pour les interroger du regard. Mais ils ne présentaient aucune expression, aucune surprise, ce qui la figea de peur. L'inconnu ne s'étala pas longuement sur le sujet et prit Seong Hee par le bras pour l'entraîner dehors, sans que les parents de la fillette puissent rien faire, ni même ne le veuillent. L'instant où elle franchit la porte fut celui de la mort de l'ancienne Seong Hee, ainsi que celui de la naissance de la nouvelle.

Dans un premier temps, la coréenne ne tenta pas de fuir l'emprise de l'adulte, croyant à un jeu. L'expression qu'elle avait vu dans le regard de ses parents devait être une simple erreur de discernement de sa part. Cependant son instinct lui dicta rapidement que tout ceci n'avait rien d'un jeu. Aussi se mit-elle à pleurer, sans pourtant essayer de retirer son bras de l'emprise de son kidnappeur tant elle sentait sa puissance qui, sans aucun doute, était bien supérieure à la sienne. Ses quelques tentatives de fuite furent inutiles. Pas une seule fois il ne se laissa berner par ses soi-disant envies d'aller aux toilettes, et ses hurlements furent vite étouffés avant même que quiconque puisse entendre quoi que ce soit. Il avait déjà fait cela, et son expérience se voyait. Elle n'avait aucune chance et s'en rendit bien rapidement compte. La fillette s'en remit alors à son dernier et faible espoir : celui de voir ses parents la sauver. Cependant quelques mois passés dans le bâtiment du WICKED sans le moindre signe de vie de leur part finirent par faire comprendre à une enfant n'ayant pas l'âge de comprendre ce genre de chose qu'elle ne reverrait plus jamais ses parents.

✱ ✱ ✱


En effet, détester l'organisation qui l'avait enlevée était difficile tant ils étaient persuasifs. Les premières années, son traitement ne fut pas trop dur. Après tout, elle était l'une des plus jeunes recrues. N'importe quelle brute n'aurait pas eu le coeur de maltraiter une fillette de quatre ans, encore si pure, innocente, inconsciente. Cela n'était pourtant en rien un traitement de faveur. Il s'agissait simplement de ne pas tuer de fatigue leurs plus jeunes sujets qui, par leur âge peu avancés, n'avaient pas les mêmes capacités et étaient prometteurs dans le sens où leur nouveau mode de vie était plus facilement intégré dans leur esprit. Malgré l'attachement dont firent preuve quelques membres du WICKED à l'égard du visage d'ange de la coréenne, il y avait bien une chose sur laquelle ils étaient unanimes : le travail avant tout.

« Je suis plutôt content de Seong Hee, elle répond très bien aux tests de logique pour son âge. » « En effet, elle s'est vraiment bien acclimatée à son nouvel environnement. En même temps, elle est arrivée si jeune... Je ne suis même pas sûre qu'elle se souvienne correctement de ses parents. « C'est une bonne chose. De toute façon, ça n'aura plus d'importance lorsqu'elle aura subi l'Effacement. » « Mais tu es sûr qu'on puisse l'envoyer dans le Labyrinthe plus tard ? » « Annie, je t'ai déjà dit que tu ne peux pas t'attacher aux... » « Ce n'est pas pour ça ! Même si les tests ont une bonne réponse de la part de son cerveau, tu as vu comme elle est frêle ? Elle donne l'impression de pouvoir s'envoler au moindre courant d'air. Elle ne survivrait sans doute... » Soudain, une voix faible mais déterminée s'éleva, coupant la rousse dans son élan. « Je suis faible ? » Petite, des cheveux longs et lisses, d'un noir brillant tirant vers le châtain depuis quelques temps déjà, des yeux foncés légèrement bridés, des jambes longues et fines, une carrure frêle, Seong Hee devait avoir sept ans. Le hasard faisait que le chemin des toilettes l'avait menée au beau milieu de cette conversation quelques secondes avant qu'elle ait prit la parole. En ouvrant la bouche, elle avait dévoilé un trou béant, où s'était trouvé auparavant une dent de lait. « Qu'est-ce que tu fais là ? » « Je cherchais les toilettes... » « Depuis quand es-tu là ? » « Depuis maintenant. » « Retourne avec les autres enfants. » « Mais... » « Vas-y ! » Stricte dans sa blouse blanche, la jeune femme aux cheveux flamboyants la mit en garde du regard. A partir du moment où un membre du WICKED donne un ordre, il n'y a plus d'autre choix que d'y obéir. Aussi Seong Hee baissa les yeux, vaincue, puis tourna les talons, renonçant à aller aux toilettes. Cependant, éloigner la fillette ne l'avait pas empêchée de réfléchir au peu qu'elle avait entendu. L'idée d'être une faible petite chose la bouleversait. Elle n'aimait pas l'idée qu'on puisse penser à elle de cette façon, et n'arrivait pas à accepter le fait même qu'elle soit cette faible petite chose. Si jeune mais déjà si orgueilleuse, ses nouvelles résolutions étaient déjà prises lorsque, gaiement, elle rejoignit ses camarades à l'un de ces tests qui étaient devenus une habitude.

De carrure frêle, petite et fine, il était vrai que l'on pouvait dire de Seong Hee qu'elle était faible. Bien que dotée d'un caractère fort, son physique ne lui avait jamais permis d'être prise au sérieux. Tout dans l'esprit mais rien dans le corps, ses seules chances de survie dans le cas où elle ait eu à se battre auraient été sa vivacité ainsi que son visage adorable. Soit pas assez, presque rien. Être rapide ou savoir enjôler ne vaut pas souvent grand chose au combat, et on n'avait jamais caché à la fillette qu'elle devrait bien avoir à se battre un jour ou l'autre. Sa faiblesse évidente était pourtant pardonnable. Après tout, elle n'avait que sept ans. Mais elle ne se la pardonnait pas. Seong Hee ne se pardonnait jamais. Aussi ce regard nouveau sur elle-même lui offrit une nouvelle ambition : prouver au monde, au WICKED ainsi qu'à ses amis, qu'elle pouvait être forte, malgré son âge, malgré sa carrure, malgré tout. Les locaux du WICKED comprenaient plusieurs salles d'entraînement destinées à on ne sait quoi, Seong Hee n'eût donc aucun mal à en monopoliser une. Elle ne savait pas si c'était par pitié ou fierté que les scientifiques aient accepté de lui abandonner une salle le temps de quelques heures par jour, et ne voulait en rien le savoir. Les seules règles qui lui furent imposées furent d'être au dortoir pour vingt-et-une heures précises, et de ne sécher sous aucun prétexte ni les cours ni les tests. Le reste, ce n'était pas leurs affaires. Ils ne s'intéressaient en rien à la façon dont leurs sujets passaient leur temps en-dehors de leurs activités imposées. Pour eux, il ne s'agissait de toute façon que d'une lubie enfantine, comme ils en avaient connu tant d'autres, un intérêt qui passerait d'ici quelques semaines. Jamais ils n'auraient imaginé pouvoir avoir aussi tort.

En effet, dès lors que Seong Hee décida de changer, tout son esprit se porta dans cette même direction, au point qu'elle se noie dans son nouvel objectif jusqu'à s'en oublier elle-même. Certains s'inquiétaient pour sa santé, à la voir revenir de ses « petites séances d'entraînement », comme elle les appelait, couverte de sueur et peinant à retrouver une respiration régulière. Il arrivait qu'elle tombe les genoux au sol pour ne plus pouvoir se relever quelques minutes durant. Cependant, peu importe les conseils et les mises en garde de ses camarades, sa détermination était inébranlable. Elle ne serait pas le maillon faible, plus jamais. Aussi peu importe le nombre de fois où elle tombait, où elle se sentait atteindre ses limites, elle se relevait, se dépassait jusqu'à ne plus pouvoir bouger, puis recommençait. On aurait pourtant pensé que les paroles d'Isabelle, sa mère de substitution, puissent l'atteindre. Pourtant, même ses discours maternels ne purent la faire revenir sur sa décision. Certains diront que la force de son objectif, à sept ans, était incroyable, voire impossible. Pourtant Seong Hee avait vécu tant de temps au WICKED, qui l'avait façonnée, qu'à son tour, si jeune pourtant, elle n'avait plus qu'un seul mot d'ordre : le travail avant tout.

Cependant elle n'eut pas à supporter cette épreuve seule. En effet, la jeune coréenne eut la surprise de voir sa salle fréquentée par un autre. Un peu plus vieux qu'elle, il semblait nettement plus habitué à ces efforts répétés que la fillette. Un asiatique également, comme l'on en faisait plus au sein du WICKED, essentiellement constitué d'occidentaux se permettant de rire des yeux bridés de la jeune fille. Le premier jour, elle ne fit pas trop attention à son existence, décidée à se concentrer dans son objectif seul. Lui fit de même. Ne se connaissant pas, ils n'avaient aucune raison de se parler. De plus, Seong Hee avait peur que parler la ferait s'écrouler, et elle ne pouvait se permettre une telle faiblesse. Le second ainsi que les dix suivants furent exactement pareils. L'une et l'autre ne se regardaient pas, ne se parlaient pas, ne communiquaient pas de quelque façon que ce soit, comme si aucun des deux n'existait. Comme s'ils n'étaient plus que des machines au service de leur ambition. Des machines destructrices et inconscientes. L'on aurait pu croire que ce silence durerait une éternité. Cependant le premier à le briser fut le jeune garçon, après quelques heures de leur mutisme habituel. « Tu vas rester ici longtemps ? » Seong Hee se figea un instant, croyant à un rêve. Cependant après quelques secondes d'attente, elle remarqua le regard insistant que lui adressait l'asiatique. Le regard interrogateur, elle remit en place une mèche pleine de sueur. « Pourquoi, j'ai pas le droit ? » Lui disait-il de partir, alors que le WICKED lui-même lui avait autorisé l'utilisation de cette salle ? Sans trop y faire attention, elle continua ses activités en faisant fi de l'existence de son camarade. « C'est pas ça, mais j'étais là avant, et tu me déranges. » S'arrêtant franchement cette fois-ci, elle regarda avec défi le jeune garçon. Pour qui se prenait-il ? « Et alors ? Cet endroit est pas à toi. » « Il n'empêche que j'étais le premier. » « Et c'est important ? Si tu veux bouger, bouge, parce que je vais rester ici, crois-moi. » Dans un premier temps, l'asiatique sembla la regarder avec étonnement, cependant à sa grande surprise, il sourit. « Tu t'appelles comment ? Vu que je vais rester ici, et toi aussi apparemment, faut bien que je sache avec qui je passe mon temps. » La fillette fronça un sourcil. « Parce que ça t'intéresse maintenant ? » « Bah ouais, j'suis lunatique. » « Seong Hee. Et toi ? » « Ah t'es coréenne aussi ? Moi c'est Moon Kyu. Kyu pour les intimes. » « Donc ce sera Moon Kyu. » Seong Hee reprit ses activités comme s'ils ne s'étaient jamais parlé, ce qui fit sourire le jeune garçon, et ce que la fillette ne manqua pas de remarquer.

En dehors de Moon Kyu, Seong Hee put compter sur un autre soutien. Celui de sa deuxième, et même selon elle première, mère. Isabelle. Les deux jeunes filles formaient un drôle de couple. L'une, de cinq ans l'aînée, protégeait l'autre de par son instinct maternel. Dès lors qu'elles se proclamaient mère et fille, certains se demandaient comment une rousse et une asiatique aient pu en venir à un tel lien. Cependant ce qui les liaient n'était pas le sang, mais bien le coeur, et ce peu importe le regard dubitatif que l'on pouvait leur porter. En réalité, l'orgueil n'avait pas été la seule raison de la décision de changer de la jeune coréenne. Isabelle lui en avait également persuadé, sans le savoir ni même le vouloir. En effet, Seong Hee avait tant été protégée par la jeune rousse des années durant que sa reconnaissance et son amour filial l'avaient poussée à vouloir protéger cette figure maternelle à son tour. Elle voulait rendre autant qu'elle recevait, et pour cela elle avait été prête à aller au bout de ses limites et à les repousser. Puisqu'elle ne pouvait pas offrir ce don de soi à ses parents biologiques, elle l'offrait à la seconde personne qui, selon elle, se rapprochait le plus de ce lien. Et cette personne n'était autre qu'Isabelle, sa mère de coeur.

Petit à petit, l'on put remarquer le changement sur le corps de la coréenne. Au fur et à mesure que son entraînement redoublait d'intensité, l'on pouvait voir de fins muscles se dessiner, et sa force se développer, lentement mais sûrement. La plupart de ses camarades remarquèrent rapidement le changement. En revanche dans le cas des employés du WICKED, le processus fut plus lent. La plus grande partie ne se souciait en réalité pas vraiment de Seong Hee. Dès lors qu'elle était présente à ses cours ainsi qu'à ses tests, le reste ne leur importait pas. Pourtant ils furent bien obligés de s'intéresser à sa santé en la voyant s'endormir en plein cours et bâiller durant ses tests. Du moment que son état influençait ses capacités durant ses activités imposées, ils n'avaient pas d'autre choix que de s'enquérir de sa santé. Ils n'eurent aucun mal à savoir le temps que la fillette passait dans la salle d'entraînement qu'ils lui avaient léguée, aussi réduisirent-ils son autorisation d'utilisation de quelques heures, en bonne et due forme. Cependant cela ne changea rien pour Seong Hee. Elle était devenue plus forte, plus que tous les espoirs de ses camarades ainsi que des employés du WICKED. Et c'était tout ce qui lui importait. Sa mission était remplie. Elle avait prouvé qu'elle pouvait être forte malgré sa carrure et son âge.

En quelques mois, Seong Hee avait su radicalement changer. La fillette qu'on avait autrefois décrite faible et fragile était devenue sportive et endurante. Son âge la dévalorisait évidemment par rapport à d'autres, mais plus jamais elle n'entendit d'elle qu'elle était frêle. Et cela lui suffisait largement. Son objectif avait été atteint, et c'était suffisant. Elle put ainsi enfin rassurer ses camarades et plus particulièrement sa mère de substitution, Isabelle, en s'entraînant de façon moins destructrice et plus douce. Cela rendait heureuse la fillette de voir la rousse sourire à nouveau à la regardant. Elle n'était plus source d'inquiétudes de sa part, et c'était un élément important à son nouveau bonheur. Autrefois sa joie résidait dans les petites choses de la vie au WICKED. A ce jour, elle résidait dans son épanouissement, dans la fierté qu'elle avait en elle-même, en ses propres efforts. A sept ans, ou bien huit, elle n'y faisait plus attention en réalité, elle pouvait dire qu'elle avait grandi. Elle n'était plus la même. Elle était une Seong Hee dont elle était fière.

✱ ✱ ✱


La réduction de son temps de travail sur soi ainsi que l'atteinte de son objectif ne l'empêchèrent en rien de continuer ses efforts acharnés. En effet, bien que la fillette, devenue adolescente, ait réduit l'intensité de ses entraînements, son ambition ne cessait de la mener plus loin encore. Car il était évident que Seong Hee avait changé. Elle n'était plus la même enfant fragile et inutile qu'elle avait eu l'habitude d'être. Ces paroles qu'elle avait entendues par hasard des années auparavant l'avaient changée d'une manière qui, elle le pensait, était irréversible. Sa propre attente d'elle-même avait radicalement changée. Si jeune pourtant, elle plaçait la barre plus haut que toute imagination afin de s'assurer de ne plus jamais être le maillon faible. Et puis, qui se soucierait de son état de santé ? La réduction de ses horaires d'utilisation de la salle d'entraînement par les employés n'était que pour faire bonne mesure. En réalité, personne ne se souciait assez d'elle pour réellement la brider, la protéger contre elle-même. Personne n'avait la présence d'esprit de remettre dans le droit chemin une jeune enfant n'ayant pas conscience de son autodestruction. Personne, en dehors de Moon Kyu. Sauf Isabelle.

C'est la raison pour laquelle, lorsque Moon Kyu fut son seul soutien, elle comprit que quelque chose clochait. Qu'une figure maternelle manquait à son tableau. Qu'Isabelle n'était plus là, et que cela n'était pas normal. Dans un premier temps, Seong Hee crut à une courte absence, que sa mère de substitution faisait face à une situation l'obligeant à se tenir recluse. Cependant plus les jours passaient, plus l'asiatique se posait des questions, et commençait à comprendre que pour la deuxième fois de sa vie, elle avait perdu une mère. Refusant pourtant de croire à cette disparition inexpliquée, l'adolescente espérait, aux côtés du coréen qui, à sa façon, tentait de la soutenir. « T'aurais pas vu Isabelle ? Tu sais, une rousse, un peu petite mais pas tellement, jolie et plus vieille que nous. » Seong Hee errait sans âme dans la salle d'entraînement, qui avait fini par devenir un repère pour les deux jeunes gens. Le menton sur ses bras à même le sol, elle tentait d'imaginer divers scénarios et possibilités tandis que le jeune homme la regardait, amusé. « Bah ouais, je l'ai vue hier aux toilettes ! » « Sérieux ? » L'adolescente leva la tête, pleine d'espoir, avant de comprendre la mauvaise blague et de regarder le sol de nouveau. « T'inquiètes pas Heehee, elle reviendra forcément. » « M'appelle pas comme ça, t'es vraiment insupportable. » « Toi aussi, c'est pour ça qu'on est potes. » « Ah parce qu'on est amis ? Tu m'en donnes pas l'impression pourtant. » Le coréen partit dans un rire tonitruant avant de venir rejoindre son amie pour lui ébouriffer les cheveux. « Sois pas comme ça Heehee, puis t'as pas trop le choix, personne d'autre te supporte à part moi. » Seong Hee roula pour échapper à ses mains. « La ferme. J'en ai d'autres. Puis toi non plus personne te supporte. » « Bah si, toi. » L'asiatique leva les yeux au ciel en soupirant, puis se releva. Durant un instant, elle avait oublié ses soucis, cependant ils revinrent rapidement au galop, venant froncer ses sourcils. « Tu connaîtrais pas quelqu'un d'autre qui ait disparu ? Parce qu'il me semble qu'on est moins nombreux qu'avant. » Moon Kyu cessa de sourire un instant, l'air de réfléchir. « Maintenant que tu le dis, j'ai un pote qui a disparu y a quelques temps. Je sais pas ce qu'il est devenu, il est jamais revenu. » « Peut-être que... » La jeune fille fut cependant arrêtée dans sa réflexion, interrompue par une voix forte provenant de l'encadrement de la porte. « Vous ne vous entraînez pas ? Vous êtes pourtant sensés utiliser cette salle pour cela. Sinon, on pourra vous enlever votre autorisation d'utilisation... » Seong Hee sursauta, au contraire de Moon Kyu qui resta de marbre, voire indifférent. « Mais... Euh... » Soudain apparut Annie, l'une des scientifiques du WICKED. Toujours petite, quelques rares cheveux blancs se mêlaient maintenant à sa chevelure flamboyante. « Seong Hee, suis-moi. Moon Kyu, retourne avec tes camarades. Tout de suite. » D'abord incapable de bouger, ce fut l'adulte qui attrapa l'adolescente par le bras, la tirant sur ses pas. Sans même avoir le temps d'observer l'expression de son ami, elle disparut dans un couloir, puis fut entraînée dans un autre, puis dans un autre, puis dans un autre, jusqu'à arriver dans une salle dont elle n'avait pas connaissance. En son centre se trouvaient plusieurs scientifiques la regardant avec étonnement. « C'est dommage Seong Hee. Tu aurais pu n'y aller que bien plus tard. » L'asiatique, qui peu à peu laissait place à de la terreur, regarda avec incompréhension l'adulte. « Comment ça ? Elle eut juste le temps d'observer son regard à la fois résigné et déterminé, puis ce fut le noir.

La première fois que la jeune fille ouvrit les yeux de nouveau, elle les ouvrit dans un noir si total qu'elle crut être aveugle. Croyant tout d'abord ne les avoir pas réellement ouverts, elle se rendit compte de son erreur en palpant la fine peau de ses paupières, qui étaient bel et bien levées. La seule solution restante était donc l'hypothèse du rêve. Oui, elle devait dormir, mais ne pas s'en rendre compte. Rassurée, elle ferma de nouveau les yeux puis s'allongea. Cependant, une secousse puis un bruit métallique achevèrent de l'éveiller. Elle ne dormait pas. Tout cela était bien réel. Et le contact glacial du métal avec sa peau lisse en témoignait. Se relevant à la hâte, l'adolescente regarda autour d'elle, pour rencontrer le néant. Il faisait encore trop noir pour qu'elle voie quoi que ce soit. Sans perdre de temps, elle se mit à palper les murs environs, à la recherche d'une sortie. Il devait bien y en avoir une, où qu'elle soit. Quelques minutes passèrent durant lesquelles elle appuyait, tâtait, diagnostiquant de la main, laissant ainsi le temps à ses yeux de s'habituer à la noirceur du lieu. Bien qu'y voyant toujours très peu, elle pouvait à peu près bouger sans craindre une rencontre brutale avec l'une des parois de ce qui ressemblait à une boîte. Lorsqu'elle eut fait le tour, elle se rendit compte qu'elle était enfermée. Cependant, n'ayant pas perdu espoir, elle retourna pour un nouveau tour. Elle refusait de rester dans un tel lieu. Après tout, elle était... Qui était-elle d'ailleurs ? Surprise, la jeune fille se figea en plein mouvement. Comment s'appelait-elle ? Qui était-elle ? Frustrée, elle ne comprenait pas pour quelle raison elle se rappelait le nom de chaque doigt de la main, mais pas le sien, ni même sa propre existence. Laissant peu à peu place à de la fureur, elle frappa l'un des murs, de toute la force que lui conférait son poing. Dans un premier temps, elle ne ressentit pas la douleur, trop obnubilée par sa recherche d'elle-même. Cependant lorsque la première goutte de sang toucha le sol glacial, elle dût étouffer un hurlement. Trop fière pour pleurer, elle ravala ses larmes. Elle ne pouvait pas pleurer. Après tout, elle était Ariane. Ariane... Figée dans sa pensée, la jeune fille réfléchit encore un peu plus. Ariane, c'était son nom. Elle s'appelait Ariane. Elle se rappelait son nom. Forte de cette nouvelle découverte, elle oublia la douleur que lui conférait sa main en sang, et continua ses recherches acharnées. Pas une seule seconde elle ne cessa de palper le métal froid. Elle se devait de fuir. Il devait y avoir une sortie. Il n'y avait pas d'autre possibilité. Ce ne fut que lorsque, enfin, de la lumière pénétra dans le lieu, l'aveuglant, qu'elle leva les yeux de ces parois glaciales. Le plafond s'était levé sur la lumière, symbolique de la nouvelle vie qu'elle s'apprêtait à avoir, lavée de toute autre trace d'existence. Il ne subsistait plus qu'Ariane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t145-ariane-i-m-more-than-what-you-think

Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: ariane — i'm more than what you think Ven 27 Mar - 22:09

mon bb mouna. je t'aime, t'es cutie fois mille. :**:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

SUBJECT B9 : THE NURTURER

Messages : 277 Avatar : holland queen roden.
Pseudo : blackthorns, aka kim.
Copyright : carole la luciole, la plus belle du monde + tumblr.

Occupation : maton des cuistots - pas de grand-monde donc -, maman grincheuse du bloc, raccommodeuse à ses heures perdues.
Inventaire : une brosse à cheveux, et puis tout ce qu'il y a dans sa cuisine, même si y'a pas son nom dessus. ça coupe bien quand mêmes, les lames affilées. ah, et aussi une casquette du wicked, qu'elle s'empêche pour le moment de brûler, au cas où ça servirait un jour.

Message(#) Sujet: Re: ariane — i'm more than what you think Ven 27 Mar - 22:10

mon bébé, ma p'tite à moii. :love: je vais prendre le temps de lire ta fiche bien comme il faut What a Face

_________________
my skin has turned to porcelain, to ivory, to steel
and if you're still breathing, you're the lucky ones; 'cause most of us are heaving through corrupted lungs, setting fire to our insides for fun, collecting the names of the lovers that went wrong. we are the reckless, we are the wild youth, chasing visions of our future. one day we'll reveal the t r u t h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t127-izzy-she-replaced-the-garden-around-her-heart-with-a-high-wall
avatar

SUBJECT B5 : THE UTOPIST

Messages : 139 Avatar : elle fanning.
Pseudo : crying lightning. (jade)
Copyright : wildworld. (avatar)

Occupation : maton des medjacks, douce et attentionnée à l'égard de ses chères blocardes. elle fait aussi des petits travaux de couture pour les blocardes, pendant son temps libre.
Inventaire : rien d'autre que ce que contient l'infirmerie, bien qu'en soit, tout cela appartienne à tout le monde.

Message(#) Sujet: Re: ariane — i'm more than what you think Ven 27 Mar - 22:11

gniiih, ariane bb, la plus cutie du monde :**: :**: I love you
bienvenue mouna de mon keur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SUBJECT B10 : THE TOUGH

Messages : 115 Avatar : goo ha ra (kara).
Pseudo : lemon (mouna).
Copyright : hollow bastion (avatar)

Occupation : coureuse depuis peu, la fille sur le côté qui observe sans parler pour ne pas vexer - socialement pas douée -, petite soeur et cutie representative malgré elle des blocardes.

Message(#) Sujet: Re: ariane — i'm more than what you think Ven 27 Mar - 22:20

Les gens je vous aime grand comme l'univers, vous êtes perf ! :love: T'es cutie aussi Arté ! :**: Maman je t'aime ! (Je vais lire la tienne aussi ! What a Face) Sally, la plus gentille du monde. :**: J'suis trop contente d'être ici, depuis le temps que je bave en l'attente de l'ouverture ! :'(

_________________
« life is all about hope »
tant que je verrai cette petite lueur d'espoir briller au fond du gouffre sans fin dans lequel je suis tombée, je ne cesserai jamais de me battre. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t145-ariane-i-m-more-than-what-you-think
avatar

SUBJECT A1 : THE LEADER

Messages : 375 Avatar : aaron johnson, le bg.
Pseudo : apolline (ludivine)
Copyright : (vava) odistole (signa) little wolf (gifs) tumblr

Occupation : chef du bloc a, la tête pensante dans tout ce foutoir, celui qui prend toutes les décisions et qui voit ses épaules s'alourdir de regrets.
Inventaire : Un cerveau, c'est déjà pas mal.
Sinon, quelques petits trucs représentatifs d'un chef de bloc, rien d'extraordinaire.

Message(#) Sujet: Re: ariane — i'm more than what you think Ven 27 Mar - 22:21

mounaaaaa. :luvbz: :luvbz: genre, t'es cro belle comme ça. :red: :red: :bave:

_________________
i drag myself out of nightmares each morning and find there is no relief in waking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t131-archy-the-night-is-dark-and-full-of-terrors
avatar

SUBJECT A5 : THE SKETCHER

Messages : 515 Avatar : Toby Regbo
Pseudo : Summer Child (Coralie)
Copyright : Ti (ava) Ziggy Stardust (signa)

Occupation : Maton des cartographes, vous savez, les types qui sont derrière et qui décodent le charabia des coureurs.
Inventaire : Un vieux carnet à la couverture de cuir, rempli de notes, gribouillis et portraits des Blocards. Un crayon solide et tout-terrain, qui porte les marques des doigts de son possesseur.

Message(#) Sujet: Re: ariane — i'm more than what you think Ven 27 Mar - 22:37

J'vais lire tout ça plus tard o/
La belle Ariaaaaaaaaaaaaaaaaaane ! t'es chou :love:

_________________
FIND A WAY OUT
©️ ZIGGY STARDUST.

RP Commun Bloc A A RAMENEZ VOS FESSES :luvbz:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t138-jaime-sprezzatura-is-my-way-of-life
avatar

SUBJECT B10 : THE TOUGH

Messages : 115 Avatar : goo ha ra (kara).
Pseudo : lemon (mouna).
Copyright : hollow bastion (avatar)

Occupation : coureuse depuis peu, la fille sur le côté qui observe sans parler pour ne pas vexer - socialement pas douée -, petite soeur et cutie representative malgré elle des blocardes.

Message(#) Sujet: Re: ariane — i'm more than what you think Ven 27 Mar - 22:41

Ludiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! :love: T'es cro beau comme ça aussi ! :bave: (En vrai t'es cro beau/belle all the time. :hi:) Jaime t'inquiètes on va tous passer une nuit blanche à lire toutes nos fiches ! :mdr:

_________________
« life is all about hope »
tant que je verrai cette petite lueur d'espoir briller au fond du gouffre sans fin dans lequel je suis tombée, je ne cesserai jamais de me battre. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t145-ariane-i-m-more-than-what-you-think
avatar

SUBJECT B7 : THE HEARTLESS

Messages : 160 Avatar : Katherine McNamara
Pseudo : beckyzilla.
Copyright : myself.

Occupation : Torcheuse.

Message(#) Sujet: Re: ariane — i'm more than what you think Ven 27 Mar - 22:49

Coucou miss, alors, pour ta fiche, elle est parfaite, à un détail qui me chiffonne. :**: On pense que 4 ans, c'est un peu tôt pour détecter une intelligence supérieure à la normale chez un enfant. 6-7 ans, c'est plus crédible, déjà. Donc si tu pouvais juste modifier ce détail, et je te valide juste après. :hi: I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SUBJECT B10 : THE TOUGH

Messages : 115 Avatar : goo ha ra (kara).
Pseudo : lemon (mouna).
Copyright : hollow bastion (avatar)

Occupation : coureuse depuis peu, la fille sur le côté qui observe sans parler pour ne pas vexer - socialement pas douée -, petite soeur et cutie representative malgré elle des blocardes.

Message(#) Sujet: Re: ariane — i'm more than what you think Ven 27 Mar - 22:51

J'ai changé et j'ai juste dit un truc super vague parce que je peux pas changer la date d'arrivée, donc du coup j'espère que ce sera bon. T'es perf Pandore, super rapide. :love:

_________________
« life is all about hope »
tant que je verrai cette petite lueur d'espoir briller au fond du gouffre sans fin dans lequel je suis tombée, je ne cesserai jamais de me battre. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t145-ariane-i-m-more-than-what-you-think
avatar

SUBJECT B7 : THE HEARTLESS

Messages : 160 Avatar : Katherine McNamara
Pseudo : beckyzilla.
Copyright : myself.

Occupation : Torcheuse.

Message(#) Sujet: Re: ariane — i'm more than what you think Ven 27 Mar - 23:01

Citation :
N'importe quelle brute n'aurait pas eu le coeur de maltraiter une fillette de quatre ans à peine, en paraissant presque trois.

en fait, c'est juste ce passage là qui m'embête. :**: si tu la vieillis juste un chouïa, je te valide direct. :luvbz: :**:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SUBJECT B10 : THE TOUGH

Messages : 115 Avatar : goo ha ra (kara).
Pseudo : lemon (mouna).
Copyright : hollow bastion (avatar)

Occupation : coureuse depuis peu, la fille sur le côté qui observe sans parler pour ne pas vexer - socialement pas douée -, petite soeur et cutie representative malgré elle des blocardes.

Message(#) Sujet: Re: ariane — i'm more than what you think Ven 27 Mar - 23:05

J'ai laissé ses quatre ans mais j'ai pas suggéré que c'était depuis peu ! :love: Dis-moi si c'est bon. :deden:

_________________
« life is all about hope »
tant que je verrai cette petite lueur d'espoir briller au fond du gouffre sans fin dans lequel je suis tombée, je ne cesserai jamais de me battre. ©️ .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t145-ariane-i-m-more-than-what-you-think
avatar

SUBJECT B7 : THE HEARTLESS

Messages : 160 Avatar : Katherine McNamara
Pseudo : beckyzilla.
Copyright : myself.

Occupation : Torcheuse.

Message(#) Sujet: Re: ariane — i'm more than what you think Ven 27 Mar - 23:22

Tu es validé !
 bienvenue dans la famille hehe  


Les corrections qui ont été apportées me vont, alors je ne vois pas pourquoi je ne viendrais pas te valider. J'ai beaucoup aimé ta fiche, et notamment les relations que Ariane entretenait avec Kyu et sa maman adoptive. J'aime le fait que ce ne soit pas juste une nana qui a été conditionnée pour être coureuse comme un petit robot et que tu ai fait percevoir ses émotions. En plus, j'ai un réel coup de coeur pour les avatars asiatiques en ce moment. J'écouterai du KARA en pensant à toi. Tu es donc officiellement validée, miss, tu peux aller dormir, maintenant, ahaha. :diabo: :deden:
Te voilà enfin validé(e) !  Toutes mes félicitations petit membrounet. Donc, un message de validation ne sert pas juste à dire de la merde :hi:, elle sert aussi à te guider pour tes premiers pas sur le forum en tant que membre "officiel" (ce swag que t'aaas   ). Commençons par le début. Tu vas pouvoir tout de suite aller recenser ton métier juste ici, pour ne pas que d'autres personnes prennent ton poste, ainsi que ton logement (hors blocards) par là, pour ne pas dormir sous un pont. Secondos (ben ouais, ich hablo spanish :swag:), se trouver des liens entre personnages peut être assez fort intéressant pour commencer des rps, tu peux cliquer juste ici (c'te magie) si ça t'intéresse. Durant ton long séjour ici (il sera long, PROMET-LE    ), tu pourras ramasser des points. Je t'en dis pas plus, tu peux aller lire ici toutes les infos. Par la suite, si tu n'as pas d'amis avec qui rp, tu peux entamer une dépression toujours faire une demande de rp à ce moment-là, juste ici. Par la suite, ici sur notre forum, c'est important d'avoir son rang spécialisé (c'est facultatif). On trouve qu'on se sent plus à notre place, plus à l'aise. Pour les blocards, c'est OBLIGATOIRE. Veuillez vous rendre ici s'il vous plait : clique ici. Pour finir, vu qu'on est assez cinglées en fait, il y a toujours le flood où tu peux participer. On aime flooder. C'est notre vie.  flood juste ici. L'équipe des tarées de TMR te souhaite encore un beau bienvenue remplis de bisoux.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SUBJECT B12 - THE SATANIC

Messages : 212 Avatar : alice englert.
Pseudo : electric bird. (carole)
Copyright : momo mon amr, reine des papillons<3
rip belly, tu étais un brave cochon.
Occupation : elle chouchoute les animaux, les berce, pour qu'ils vivent leur mort un peu mieux. maton des trancheuses, c'est piteux.
Inventaire : une fourche pour retourner le plonk des bestioles & des idées pas claires.

Message(#) Sujet: Re: ariane — i'm more than what you think Sam 28 Mar - 13:35

bouh :**: jotem :love:

_________________

“Darkness, real darkness, was
more than just a lack of light.”
belly : pig (rip)
blackwell : dog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t110-confinement-can-be-utterly-beautiful#1024

Contenu sponsorisé


Message(#) Sujet: Re: ariane — i'm more than what you think

Revenir en haut Aller en bas
 

ariane — i'm more than what you think

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ARIANE (SM)
» Fil d'Ariane des Deux Sèvres
» Quand une doula sauve un accouchement...
» Pétition contre le placement abusif d’enfants et une meilleure protection des enfants en danger
» La Cité de l'espace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GET READY TO RUN. ::  :: DAY ONE GREENIE :: welcome to the glade-