AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes   Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 clayton ☾ dans la suie on se noit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

THE WANTED

Messages : 41 Avatar : thomas mcdonell.
Pseudo : pudding morphina.
Copyright : © avatar : enjoy.

Occupation : pour le moment, je suis apprenti mercenaire au sein du bras droit. c'est mieux que de rester aux cuisines, à jouer un rôle imposé.

Message(#) Sujet: clayton ☾ dans la suie on se noit Ven 17 Avr - 22:11

clayton lewis
ft. thomas mcdonell
✱ amusant, audacieux, charismatique, curieux, dévoué, direct, fier, fidèle, fougueux, franc, galant, gentil, honorable, imaginatif, impliqué, intelligent, loyal, mature, mystérieux, persévérant, protecteur, romantique, sensible, serviable, taquin, tendre, ambigu, arrogant, beau parleur, coléreux, cynique, désordonné, énigmatique, excessif, flatteur, fouinard, fourbe, froid, impatient, imprudent, impulsif, insolent, jaloux, joueur, lunatique, négatif, possessif, rancunier, sanguin, solitaire, têtu, violent.
✱ Peu de personne le savent, mais avant de faire partie du Bras Droit, je faisais plutôt activement parti du Wicked, et le pire, je croyais en ce qu'ils faisaient ✱ J'ai toujours adoré cuisiner. Et même si je n'étais cuisinier que pour la couverture à l'intérieur même du Bras Droit, ça a toujours été quelque chose dans lequel j'ai apprit à m'épanouir ✱ J'ai pas toujours eu les cheveux longs. J'aime bien changer un peu. Long, mi-longs, longs. Je les ai quasiment jamais eu cours. ✱ J'essaye d'oublier les gens que j'ai perdu. Mes géniteurs, je m'en fout un peu, je les ai tués. Mais ma femme et mon frère sont morts aussi, et j'essaye d'oublier que je les ai connu un jour. J'essaye d'oublier que j'en ai tué un des deux. C'est plus difficile que je ne le pensais ✱ J'ai toujours eu l'habitude de contempler le monde dans lequel j'ai grandi. Les incendies, les fondus, les bâtiments brulés. Et vous allez probablement me traiter de fou, mais j'ai toujours pensé qu'un jour on reverrait des grands jardins, que les gens seraient heureux. Jusqu'à sa mort, je pensais encore qu'un jour ce serait possible. Maintenant, je pense que je vais devoir apprendre à me contenter de gens morts et de désolation.
IDENTITY CARD.


ÂGE : Depuis que je suis né, ma vie a jamais été facile. Elle a jamais été baigné dans la joie et la bonne humeur. Un père à Wicked, une mère qui ne semblait plus se rappeler de ses enfants. Puis d'autres choses, par ci par là. La mort de ma femme, la mort de mon frère. Vingt-cinq ans que j'essaye de braver les obstacles que la vie semble m'offrir. Pour le moment, je fais en sorte de m'en sortir. Mais pour combien de temps?
DATE & LIEU DE NAISSANCE : Je suis né dans une des nombreuses maisons familiale situé à Amsterdam, comme mon frère. Vous savez Amsterdam, c'est la capitale des Pays-Bas. J'ai entendu dire que c'était une ville sympa à l'époque. Mais le 05 Juin 2207, ce n'était déjà plus cette ville joyeuse. Ou si elle l'était, elle ne le serait plus pour longtemps.
ORIGINES : Je suis né là-bas, mais je suis pas sur que ce soit le cas de mes géniteurs. Ma génitrice était française me semble-t-il. Mon géniteur lui, semblait venir d'outre-manche. Moi? Franco-Anglais je dirais.
OCCUPATION : Pour le moment, je suis apprenti mercenaire. Si ça me convient? Je préférerais pas être un apprenti disons. Mais c'est toujours mieux que de rester aux cuisines, à jouer un rôle imposé.
ORIENTATION SEXUELLE : J'ai jamais vraiment été attiré par d'autres hommes. Pour le moment, j'aurais tendance à dire que je suis hétérosexuel. Cela dit, on sait jamais ce que le cœur nous réserve, n'est-ce pas?
STATUT : Depuis deux ans, bien malgré moi, je suis célibataire. Aucune relation, aucune amourette, je n'ai pas touché une seule femme depuis que je suis devenu veuf.
COUVERTURE : En attendant, je reste caché. Officiellement je suis en fuite, j'ai disparu. Je suis recherché assez activement pour le meurtre de deux membres du Wicked, et j'essaye de me faire tout petit. Quitte à ce que je reste vivant, et donc utile, le plus longtemps possible.
GROUPE : Depuis le meurtre, que j'ai perpétué, de mes parents, j'ai rejoint le groupe des parents de ma femme. Je fais maintenant partie des bras droit.
CRÉDIT : freckles sloth pour l'avatar
QUESTION TIME

quelles sont les raisons qui vous ont poussées à rejoindre le Bras Droit ? Une fille. Ça semble léger ? J’étais au Wicked avant. J’ai passé trois ans de ma vie à servir ces gens. Pendant ces trois ans, je me suis fiancé, marié. Puis elle est morte. Tuée parce qu’elle était mercenaire du Bras Droit. Tuée par mes propres parents. Bon, j’étais au Wicked, elle au bras droit. Et alors ? C’est pas impossible hein… Rare, mais pas impossible. Lorsqu’elle a été tuée, j’ai compris que le Bras Droit était réellement une menace pour eux, malgré ce que mes parents me disaient. A l’époque je pensais qu’ils seraient incapables de faire le poids face au Wicked, parce que c’est ce qu’on m’avait dit. Puis elle est morte. Et j’ai compris qu’elle était morte parce qu’elle pouvait être une menace. J’ai aussi compris que mes parents en faisaient une revanche personnelle. Revanche personnelle que j’ai reprise. J’ai utilisé les mêmes armes qu’eux avaient utilisées, et je les ai tués. De sang froid ? Oui ! Mon frère était entre eux et moi. Et je n’ai pourtant pas hésité. J’ai tiré. Et j’ai décidé peu de temps après à accepter de rejoindre le Bras Droit. J’ai pas eu besoin de plus que deux demandes. Tout ce que je savais était un mensonge. Et j’en avais plus que marre de vivre à la botte d’une société que je n’arrivais pas à connaître. Finalement, ouvrir les yeux sur la réalité est plus libérateur que je le pensais. pensez-vous que le Bras Droit arrivera à détruire le WICKED ? Y’a une époque, j’vous aurais dit que c’était des conneries. Maintenant, je pense sincèrement que oui, c’est possible. J’veux dire, on est quand même pas mal. Et puis, y’a les espions, et puis y’a aussi la différence qu’est que ce en quoi on croit nous, c’est juste. Le seul avantage qu’ils aient, c’est qu’ils sont actuellement au pouvoir, et qu’ils ont actuellement un pouvoir sur les habitants, mais ils seraient débiles de sous-estimer la force qu’est le Bras Droit. J’ai été dans les deux camps. J’ai même fait partie du Wicked plus longtemps que du Bras Droit - pour le moment - et sincèrement, y’a pas photo. Le Wicked, c’est à croire qu’ils se pensent indestructibles. A moins que ce soit l’imagine qu’ils aient voulus nous donner à nous, les nouveaux membres ? J’en sais rien. Mais ce dont je suis sûr, c’est que oui, le Bras Droit a une chance de renverser ce groupe de dirigeants débiles et sans conscience. On a ça aussi de plus qu’eux. On a une conscience. Quoiqu’après réflexion, je suis pas sur que ce soit une bonne chose. Enfin pour revenir à la question de base. Oui, c’est possible. Pas probable. Je ne dis pas que c’est sur, ni que ce sera facile. Mais ce n’est pas impossible. quelle est votre couverture dans la vie de tous les jours ? est-il facile de vivre deux vies sans se faire repérer ? Dans mon cas, ce n’est pas si c’est facile ou pas, c’est juste que je n’ai pas de doubles-vies comme la plupart des membres du Bras Droit. Je suis recherché là dehors, à cause d’un meurtre. Le meurtre de deux membres actifs du Wicked. Du coup, je me fais discret on va dire. Je me cache. A la rigueur, si je vis deux vies, c’est celles que je vie directement au sein du bras droit. Je suis ce mercenaire apprenti qu’était le cuisto dont tout le monde adorait la bouffe avant. Mais je suis surtout celui qui renseigne tout ce qu’il a appris pendant ces trois ans qu’il a passé au Wicked. Et y’en a des choses. Alors si c’était difficile, non pas vraiment. Mais ça l’énervait plus qu’autre chose. Maintenant qu’il bosse avec les mercenaires, il arrive à canaliser la haine qu’il ressent pour un peu près tout le monde, et il se calme avec la cuisine. Il y travaille encore quelques fois. Bref, il vit avec ce qu’il doit faire. Il laisse les choses passer au-dessus de lui. Il essaye de ne pas les prendre à cœur. Il essaye. vos proches sont-ils au courant que vous faites partie du Bras Droit ? vous soutiennent-ils ? Mes proches ? Desquels vous parlez ? Ceux que mes parents ont tués ? Ou mes parents, que j’ai tués ? Enfin je sais que Tessa m’aurait soutenue. Elle faisait partie du Bras Droit quand je l’ai rencontré. Mon frère aussi probablement. Quoique s’il était encore vivant, il me haïrait pour avoir tué les parents. En fait, je sais pas ce qu’il en penserait. J’aime penser qu’il me soutiendrait, mais j’en suis même pas sur. Lui, il avait décidé de pas se ranger. Ni d’un côté, ni de l’autre. Quant à ceux que j’appelais parents… Je suis quasiment sur d’avoir raison en disant qu’ils auraient pris ça comme une trahison. Ils faisaient partis du Wicked. Un fils qui fait partie du Bras Droit…ça aurait été a honte pour eux. Alors non, mes proches ne me soutiennent pas. Et ils ne sont pas au courant non plus. Ma tante est encore en vie, mais elle ne sait pas que je fais partie du Bras Droit. En réalité, elle me cherche pour me livrer au Wicked. J’adore ma famille. Donc au final, il n’y a que les parents de Tessa que je pourrais considérer comme proches. Et ils savent que je fais partie du Bras Droit. Ils en font partis aussi. pourriez-vous attenter à des vies humaines pour cette cause ? Bien sûr que oui. Je l’ai déjà fait. Et puis en tant que mercenaire, il faut bien que je le fasse non ? Enfin je veux dire, faut être stupide au jour d’aujourd’hui pour avoir pas envie de tuer quiconque. C’est quasiment devenu une obligation. J’aime pas cette idée, vous détrompez pas. Je suis pas super sadique comme type. Mais je suis résolu, réaliste. Et pessimiste, je l’avoue. Et puis, je l’ai déjà fait. J’ai tué deux membres du Wicked, mes parents. Et d’autres personnes. Moins importantes. Une fois le stade des premiers passé, je crois que je peux tout faire non ? Par contre j’avoue que je pense que j’aurais du mal à tuer quelqu’un juste parce qu’on me le demande. J’aurais plus tendance à demander pourquoi avant. Si la raison me semble suffisante, alors je tire. Sinon, je le fais pas. Enfin après, mes standards sont franchement pas élevés. Je veux dire sincèrement, la personne est un fondu ? Je tire. La personne fait partie du Wicked ? Je tire. La personne est connue pour être dangereux ? Je tire. La personne a fait un truc mal dans sa vie y’a pas mal de temps ? Je pense que je tire aussi.
ABOUT YOU
pseudo › PUDDING MORPHINA prénom › Audrey âge › 20 yo région, pays › île de france fréquence de connexion › normalement, je devrais passer un peu tous les jours multicompte ? › nope comment es-tu arrivé(e) sur grtr ? › alors... d'abord, je l'ai trouvé comme une grande grâce un forum test, longue histoire. puis j'en ai parlé avec millicent, puis je l'ai retrouvé aujourd'hui sur un top site, et puis...ta-daaa ton avis sur le forum ? › j'adore. vraiment, vous avez tout bon. le design, les codes, le contexte. scénario, pv, inventé ? › inventé big up ? › UP *sivousmecherchezjesuisdehors*

Code:
<b><brasdroit>thomas mcdonell</brasdroit></b> › clayton lewis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t353-clayton-dans-la-suie-on-se-noit
avatar

THE WANTED

Messages : 41 Avatar : thomas mcdonell.
Pseudo : pudding morphina.
Copyright : © avatar : enjoy.

Occupation : pour le moment, je suis apprenti mercenaire au sein du bras droit. c'est mieux que de rester aux cuisines, à jouer un rôle imposé.

Message(#) Sujet: Re: clayton ☾ dans la suie on se noit Ven 17 Avr - 22:12

the story that we forgot
is still living inside of us
On cherche la porte du nouveau monde pour pouvoir s'y fondre en grand. Tu nous entends toi qui attends? Tu nous entends? Si tu nous entends souviens toi que t'es pas tout seul. Jamais. On est tellement nombreux à être un peu bancals un peu bizarres, et dans nos têtes il y a un blizzard.

à bout de souffle. « Pousse ! » L’homme avec des lunettes pense savoir ce qu’il fait. De toute façon, il a toujours l’impression qu’il sait tout. Là, il aurait bien besoin d’aide. Mais non. Monsieur veut tout faire lui-même. Parce qu’il sait qu’il le peut. Ou il le croit plutôt oui. Il ne peut pas faire ça seul. Un garçon de sept ans du nom de Billie regarde ce qu’il se passe par l’entrebâillement de la porte. Et il a envie de pleurer. Parce que sa maman, elle souffre. Donner naissance, ça fait toujours un peu mal. « MAIS JE POUSSE IDIOT ! » Quiconque aurait souri. Parce qu’idiot, il l’est à cette époque. Monsieur pense tout savoir, alors monsieur décide de gérer les choses lui-même. Il comprend qu’il a besoin d’aide rapidement cela dit. La femme ne cri plus. Elle ne…respire plus ? Il appelle la première personne dans la rue. Un médecin. Coup de chance, ou coup du destin, personne le saura jamais. Mais le médecin arrive, courant dans la chambre. Il s’agite, fait des gestes que personnes ne comprend, que personnes ne perçoit. Puis la femme cri de nouveau. Et son cri n’est cette fois ci pas le seul qui se fait entendre. Un cri plus aigu, plus perçant l’accompagne. Le cri d’un nouveau-né. Le médecin ne peut s’empêcher de penser que ce père est inconscient, qu’il ne devrait même pas être père. Mais ce n’est pas à lui de juger, alors il se contente de sourire au bébé dans ses bras, et il le donne au père indigne. Il hésite à le lâcher, mais il lance un regard au garçon de sept ans. Il l’a déjà fait. Il lâche l’enfant. Il sourit aux parents. La mère le remercie. Et en sortant, il entend le prénom Clayton. Il se penche vers l’enfant de sept ans. « Tu t’appelles comment ? » Le garçon relève la tête vers lui. « Billie Lewis. » Le médecin se retourne une dernière fois. Il s’attend à voir le bébé passer des bras du père à ceux de la mère. Mais l’enfant est déjà dans son landau. Il cri. Les parents n’y font pas attention. En sortant du bâtiment, il ne peut s’empêcher de lancer une plainte dans le vide. « Bonne chance pour ta vie Clayton Lewis. »

tricycle jaune. « Billie ? Dis Billie ? Hey Billie ? » Aucune réponse. « Billie ? Hey Billie ? Billie ? Hey dis Billie ? » Aucune réponse, mais une respiration qui s’accélère. « Billie ? Hey Billie ? Dis hey dis ? Dis Billie dis ? Hey oh ! Billie dis ? » « QUOI ? QU’EST-CE QUE TU VEUX ? » Je me recule de quelques pas. Quand il me cri dessus, il me fait peur. Mais il faut pas qu’il le voit, je suis un homme ! J’ai pas peur de lui. J’ai peur de rien. Comme papa. « Pourquoi dehors il y a du soleil alors qu'à Amsterdam quand on est partis, y'avait du noir même le jour? » Il lève les yeux au ciel et répond pas. Il va vers la cuisine et se dépêche de mettre deux pommes de terre dans deux assiettes. « Tiens, bouffe morveux. » Il dit ça avec le sourire. J’ai huit ans. Il en a quinze. Ça fait quatre jours que papa et maman sont partis de la maison. Ils ont dit qu’ils avaient du travail. Je sais pas ce qu’ils font comme travail, mais il parait que papa, c’est un monsieur qui aide la société à aller mieux. Plus tard, je ferais comme papa. Billie il veut pas. Il dit que plus tard, il sera cuisinier. Il aime cuisiner. Et j’aime bien quand il cuisine, c’est bon ce qu’il prépare. Les gens à l’école, ils me disent que je suis naïf. Je comprends pas. Ils disent que le noir dans les rues, il s’en ira pas. Moi je dis que si. Que plus tard, ça s’en ira, et que plus tard, on vivra tous heureux, et qu’on pourra courir partout sans avoir peur du feu. « Dis Billie ? » Aucune réponse. « Hey Billie ? Dis dis Billie ? » Aucune réponse. « Billie ? Hey Billie, dis ? Billie ? Billie ? Billie ? Billie ? Billie ? Bi.. » « QUOI ? » Il est rouge de couleur, et cette fois, je peux pas imiter papa, il me fait peur. Alors je pleure. Et Billie le voit. Il s’approche et me prend dans ses bras. « Je suis désolée Clay, je voulais pas m’énerver. » « Tu penses qu’un jour les gens qui sont atteint de feu, ils iront mieux ? » « Le feu ?  A tu veux dire ceux qui sont pas à Denver comme nous ? Qui sont dans les villes pas seines ? Euh je pense que … » Il semble réfléchir. Me regarde. « …oui, je suis sûr qu’ils iront mieux. » Je comprends pas qu’il dit ça pour me réconforter. Je le sais pas.

jours étranges. « Fais pas trop de bruit, on va les réveiller ! » Je sors rapidement de ma chambre. « PAPA ? MAMAN ? » Mon sourire s’étend lorsque je les vois. Ça faisait trois mois qu’ils étaient partis. Âgé de dix-sept ans, je fais maintenant autant de choses à la maison que Billie. La cuisine par exemple, quand on a compris que j’étais plus doué que lui pour ça, on a décidé que je serais celui qui s’en occuperait. Le ménage, c’est lui. « BILLIE, ILS SONT A LA MAISON ! » Mon frère sort rapidement la tête de la porte de sa chambre, il hoche la tête en direction de nos parents et retourne s’enfermer dans son antre. « Vous inquiétez pas, moi je suis content que vous soyez rentrés. Alors, vous avez fait quoi ? » Ils se regardent. « Rien de bien intéressant. » Je souris, et leur présente rapidement deux assiettes. « J’vous ai préparé à manger. Tenez. » Ils regardent les assiettes et commencent à manger. Ils semblent avoir très faim alors je les laisse en profiter. Je sors de la pièce, ils ne tentent pas de me rattraper. De toute façon, faudrait qu’il pleuve des canards pour qu’ils commencent à faire attention à Billie ou moi. Je vais taper à la porte de sa chambre. « Entre Clay. » Je me faufile dans son antre. Et il fait toujours autant noir. Il n’aime pas la lumière. Il n’a jamais vraiment aimé ça. « Comment t’as su que c’était moi ? » je demande distraitement en regardant un de ces livres. « Comme si les parents allaient venir me voir. Je suis sûr qu’ils ne savent même plus où est ma chambre. » « T’exagères un peu non ? » « Bien sûr, de toute façon tu prends toujours leur défense. » Après ça, un silence pesant s’installe. Jusqu’à ce que finalement, après de longues minutes « Billie ? Hey dis Billie ? » Il rigole doucement « Quoi morveux ? » « Tu sais ce qu’ils font les parents comme travail. » Il tourne sa chaise vers moi et me regarde très sérieusement. Il a vingt-quatre ans, je pense qu’il sait plus de choses que moi. « Ok alors écoute-moi bien Clay. » J’hoche la tête. J’apprends ce qu’est exactement le Wicked. Et ce que font mes parents à l’intérieur. Je savais qu’ils travaillaient avec des armes. Maintenant je sais exactement ce qu'ils font avec.

jeunesse, lève-toi. « Ecoutez-moi bien ! Parce que je le dirais pas deux fois ! MOI, BILLIE LEWIS, JE N’ENTRERAIS JAMAIS, JAMAIS AU SERVICE DU WICKED ! » La discussion se continue, et je sens qu’elle se transforme en dispute. Je comprends pas Billie. Le Wicked essaye de trouver des remèdes. Pourquoi il veut pas aider à ça ? Je pige pas. « Mais Miren… » « N’amène pas Miren là-dedans s’il te plait. » « Mais… » « Et toi Miren, t’en mêles pas ! » Billie se dispute avec les parents, avec sa copine. Je comprends pas bien pourquoi. Vingt ans, et des choses m’échappent encore. Trop de choses à mon goût. Je savais que cette dispute allait arriver. Je pense que tout le monde le savait. Nos parents veulent qu’on rejoigne Wicked à notre tour. Ils veulent qu’on les suive. Et je sais que moi, je le ferais. Alors je comprends pas bien pourquoi lui, il veut pas. Surtout que sa copine est pro-Wicked, alors où est son problème. Un porte claque, et très rapidement, des bruits de pas approchent de ma cachette. « Clayton, je sais que t’es là ! Sors ! » Je passe ma tête par la porte du placard au balai et souris timidement à mon grand frère. Je pensais qu’il allait me disputer, mais non, il me prend le poignet et m’emmène dans sa chambre. « Les parents comprennent pas. Ils comprennent pas que j’ai besoin de vivre MA vie. Pas celle qu’ils ont créée pour moi. La mienne. Que j’aurais décidé. » « Mais Miren, elle t’en voudra pas de pas entrer au Wicked ? » Il rigole doucement. « Tu sais, Miren et moi, ça fait que quelques mois. Si elle décide de me quitter pour ça, c’est qu’elle est pas celle que je pensais. » Je souris doucement. J’aimerais bien être amoureux moi aussi. Mine de, j’ai vingt ans, et j’ai jamais été amoureux de toute ma vie. Va expliquer ça. « Donc tu vas pas travailler au Wicked ? » Il secoue négativement la tête. « J’ai trouvé un travail. Je vais faire des ménages dans des maisons aux alentours. » Je hoche la tête. Le silence tombe sur la chambre. Puis après presque quarante-cinq minutes, je sors et rentre dans la mienne. Y’a trop de choses que je comprends pas.

Imagine-toi: t’es là en train de te reprendre un verre au bar quand tout à coup tu croises un regard qui te perfore de part en part. Imagine-toi: t’es là ça te tombe dessus sans crier gare, un truc bandant un truc dément qui redonne la foi, un truc comme ça : « Bonsoir, bonsoir, quelle chance de se croiser ici. Bonsoir, bonsoir, je voudrais partager tes nuits »

il y a ton sourire. Je ferme la porte à clé après moi. Les parents sont partis y’a deux mois. Peu de temps après que Billie ait refusé d’entrer au Wicked. D’ailleurs, après ça, il a déménagé. Il s’est pas installé avec Miren comme je le pensais au début, mais il a pris une maison pour lui plus près de chez elle. Je me dépêche. Il m’a invité pour diner, et je suis censé y arriver tôt. Pour faire la cuisine. Il m’a dit qu’il invitait une amie à lui et Miren. Je cours presque dans la rue, et je percute quelqu’un. « Excusez-moi, je suis désolée. » Vingt ans, et toujours pas plus doué avec mes deux pieds. « C’est rien. » Je relève les yeux vers une fille magnifique. Mais genre magnifique magnifique. Elle est blonde et a des yeux bleus que je suis sur de jamais oublié. Et son sourire. « Je euh… Je suis… Je euh… Clayton. » Je lui tends la main et je me sens de suite extrêmement crétin. Elle rigole doucement et me prend la main. « Tessa. » Je souris en hochant la tête. « Je euh. Rendez-vous. Retard. Je euh…enfin voilà quoi. » Elle rigole franchement et je pars presque en courant en me prenant la tête dans les mains. Quel con. J’arrive à la porte de mon frère plus vite que prévu du coup, et il est presque étonné de me voir à l’heure. « Hey Billie ? » « Morveux ? » « Je suis débile. » « Oui. » Silence. « HEY ! » Il rigole à la tape pas franchement méchante sur son épaule. « Je prépare quoi ? » Il hausse les épaules, mais répond quand même. « Miren et Titi mangent toutes les deux des lasagnes. » Je hausse les épaules à mon tour et me met au fourneau. Lasagnes ce sera. Vingt minutes plus tard, Miren arrive, et mon frère et elle s’embrassent jusqu’à un tapement sur la porte. « TITIII ! » « BIBIIII ! » Je lève les yeux au ciel en entendant les surnoms et surtout la voix suraigu des deux amis. Lorsque je retourne dans la salle à manger pour accueillir les deux nouvelles arrivées, je reste figé sur place. « Hey, mais c’est Je euh je suis-je euh clayton. » Je baisse la tête. Oh la honte !

jeune et con. « T'as compris ce que tu devais faire ? » Ma mère me regarde pour la première fois de sa vie comme si j’étais réellement important pour elle. « Oui maman. » Elle hoche la tête et me laisse face à une pile de patate. Je lève les yeux au ciel. Au final, ce sera comme faire la cuisine pour Billie et moi. Sauf que la quantité est bien plus énorme, et que bon, je suis pas seul quoi. Les autres ont l’air tellement absorbés par leur boulot. Et certains ont juste l’air de pas avoir envie d’être là. Je souris en prenant la première pomme de terre, et le reste de la préparation me semble passer à une vitesse ahurissante. J’aime cuisinier. J’ai toujours aimé ça. La dernière pomme de terre préparée, je vois que plusieurs des autres n’ont pas terminés. Je ne peux m’empêcher d’aller vers l’un d’eux pour l’aider. Il me sourit, mais son sourire est crispé. Je l’aide à finir ses tâches et je le vois se détendre petit à petit. « T’es le fils des Lewis toi non ? » J’hoche la tête rapidement. Il semble hésiter, mais finit par reprendre. « Et tu t’appelles Clayton non ? » De nouveau, j’hoche la tête. Il semble se retendre. « Tu connais Tessa. » Le nom de la blonde me fait lever la tête de mes pommes de terre. « Euh oui, je…je l’ai rencontré une fois. » Il hoche la tête aussi. « Je suis son père. » Oh. « Enchanté monsieur. » Il me sert la main et on se remet au travail. « Et…tes parents, ils font quoi exactement ? » Je me tourne vers lui. « Je crois qu’ils sont tueurs à gage. » Bah quoi ? On m’a jamais dit de pas le dire. Il se tend de nouveau, et je me dépêche de finir l’épluchage de ses pommes de terre. Son changement irrégulier de tenu me stresse. A la fin de ma journée, je vais rendre visite à Billie, et lorsque j’entre, il est sur le canapé, en train de parler à Tessa. Il sourit, de ce sourire qu’il arbore quand il prépare un mauvais coup, et sort de la pièce. « Tessa. » « Clayton. » Je lui souris, et elle rougit. Je baisse les yeux, et rougis à mon tour. Oh la honte !

clandestin. Vingt-deux ans. Plus célibataire. C’est une bonne chose en soit. Non ? Pas pour mes parents. « Clayton. » Je les rejoins rapidement dans la cuisine, laissant la petite sœur de Tessa un peu en plan dans ma chambre. « Ouais ? » Ils se regardent quelques secondes, semblant se concerter sur quelque chose avant de finalement me dire ce pourquoi ils m’avaient appelés. « On est pas pour que tu sortes avec cette Tessa. » Mes sourcils se soulèvent. Et en quoi ça les concerne au juste ? « Euh… Je fais ce que je veux. » Ils se regardent de nouveau et ma mère finit, après quelques minutes de silence, à sortir de la salle. Mon père me regarde dans les yeux. « Sa famille fait partie du Bras Droit. Et je sais que tu le sais. C’est pas prudent pour toi. Ça te met en danger. » « Et depuis quand tu t’intéresses à moi ou à ma sécurité ? » La question est justifiée, et mon père le sait. C’est d’ailleurs probablement la raison pour laquelle il se lève, tentant de garder un visage impassible. « Si tu le prends comme ça. Ah oui. Une dernière chose. Sa famille est sur liste noir. Pas elle. Mais son père, et sa mère. T’as de la chance que ce soit pas ta mère et moi qui devions nous en charger. » C’est à mon tour de me lever, et avec un regard mal caché de dégout, je retourne dans ma chambre où une blonde de 20 ans m’attend allongée. « Alors, ils te voulaient quoi ? » J’hausse les épaules. Pas besoin de la stresser avec ça. Tessa m’a demandé de garder un œil sur elle pendant qu’elle était en mission. Et j’allais pas la décevoir. « Bon alors, tu me racontes quoi de beau Lukcy ? » Elle sourit doucement et commence à me raconter sa vie. La fin de la journée passe vite, et le sujet de la conversation dérive évidemment vers sa sœur. Elle sourit tendrement en m’écoutant déblatérer mes sentiments pour une Tessa qui me manque. Elle m’explique qu’elle lui manque aussi. Qu’elle a peur tous les jours, de voir ne pas voir rentrer ses parents ou Tessa en vie. Et je la prends dans mes bras. Parce qu’elle a raison d’avoir peur. Surtout vu ce que m’ont dit mes parents. Personne ne sait que je fréquente une famille qui fait partie du Bras Droit au Wicked. Et heureusement. Sinon j’aurais perdu mon travail, et je serais déjà probablement mort. Mes parents auraient perdus leur job aussi d’ailleurs. Un bruit à ma fenêtre. « Je crois que c’est pour toi. » Je souris quand Luke se rue vers la fenêtre. J’y vais quelques secondes plus tard et Tessa me fait un clin d’œil de l’autre côté. Je le lui rends rapidement. La plus jeune se dépêche de passer de l’autre côté, et les deux blondes me font un geste de la main en partant. « Je peux savoir ce qu’elle faisait là ? » Je me retourne face à un père plus que colère. « Écoute p’pa. Si ce que je fais te plais pas, je peux aussi aller vivre avec Billie. » Il se renfrogne et sort rapidement de ma chambre. Demain, je passe la journée avec Tessa. Et c’est sur cette note joyeuse que je m’allonge et que je m’endors.

rois demain. « Pourquoi tu t’obstines ? » Depuis trois mois, c’est toujours la même chose. Je l’aime Tessa. Y’a pas à dire. Mais quand je dis que je veux rester travailler au Wicked, c’est que j’ai mes raisons, et ça m’énerve franchement qu’elle essaye de m’en dissuader. « Écoute Tessa, franchement, je voulais passer une soirée sympa avec toi, mais si tu continues à me parler du Bras Droit et du Wicked, je te jure que je te laisse en plan et demain, tu te maries toute seule. » Le silence qui suit est pesant, et j’ai besoin de quelques secondes pour me rendre compte ce que je viens de dire. Je baisse la tête, rouge de honte, et tout d’un coup très timide. Elle, j’ai pas besoin de la regarder pour savoir qu’elle sourit. Pas pour ce que j’ai dit qui aurait plus eu tendance à la foutre en rogne, mais surtout à cause de ma réaction. « Je crois que je vais arrêter de parler tout court. » Je relève les yeux vers elle et lui sourit. « Tu sais que je le pensais pas. » Elle se lève rapidement et vient entourer mon torse de ses bras. Mes parents sont pas au courant. Un mois que je leur ai pas adressé la parole, un mois qu’ils sont en « mission ». Depuis qu’ils ont compris que la relation que j’entretenais avec Tessa était peut-être plus importante qu’ils le pensaient. Et depuis, je passe beaucoup plus de temps avec elle. Ce qui n’est pas pour me déplaire. Je me retourne vers elle pour l’embrasser lorsque la sonnette se met en marche. Elle se dégage rapidement et me laisse aller ouvrir. Billie est là, Miren à son bras. « Oui ? » Je sors rapidement, referme la porte derrière moi. Miren est pro-Wicked, et si elle voit Tessa… Il y a peu de chances pour qu’elle sache qui sait, mais on sait jamais. « Quoi ? » Billie s’avance vers moi et me chuchote à l’oreille qu’il pourra pas être là demain. Je me relève, et j’espère que le regard que je lui lance avant de lui fermer la porte au nez le fera changer d’avis. « Qu’est-ce qu’il voulait ? » « Me dire qu’il pourrait pas être là demain. » Les yeux de Tessa se radoucirent, se font réconfortant. « On a pas besoin de lui tu sais. » J’hoche la tête, mais je sais que c’est pas vrai. C’est mon frère. J’ai besoin de lui. Elle s’avance vers moi doucement, prête à m’embrasser quand un bruit à la fenêtre nous interromps de nouveau. Je regarde rapidement et reconnaissant les parents de Tessa ouvre pour pouvoir entendre. « Tes parents arrivent. Quelque chose a du les faire revenir plus tôt. » Tessa m’embrasse finalement très rapidement et rejoint ses parents dehors en passant par la fenêtre. Je me retourne pour sortir de la salle. « Hey Je-euh-je-suis-je-euh-Clayton. » Je me retourne pour voir Tessa qui se penche à la fenêtre pour entrer le haut de son corps dans la salle. Je m’approche d’elle doucement. « Ouais ? » Elle sourit et m’embrasse de nouveau. « Je t’aime. » Et là-dessus, elle part en courant rejoindre son père.

dans tes yeux. « Je suis heureuse. Je sais que bon en gros, y’a mes parents, ma meilleure amie et le frère de Clayton, et que c’est tout. Mais… Je sais pas. Je crois que je ressens beaucoup trop de choses en même temps. Hier, j’ai vu Clayton, je suis partie précipitamment parce que ses parents ont décidés de revenir plus tôt. Et en rentrant à la maison, Luke était plus là. Je… Je sais pas comment elle a fait pour l’attraper. Et je sais surtout pas comment elle a fait pour nous le cacher aussi longtemps. Je crois que je sais encore moins comment on a fait pour ne pas être contaminé. Tout à l’heure, Clayton, vous l’avez tous entendus, il m’a demandé si je voulais repousser le mariage. Je lui ai répondu non. Parce qu’on sait jamais combien de temps on va vivre. Au jour d’aujourd’hui, un jour peut faire toute la différence. Je veux passer le plus de temps possible avec Clayton. Ça fait un peu plus de deux ans qu’on est ensemble, et pour certains, ça pourrait paraitre précipité, mais je l’aime. Et j’ai pas envie de mourir sans avoir pu connaître le bonheur de l’avoir comme mari. Je… Je t’aime Clay. » Je lui souris. J’ai pas honte de pleurer. D’ailleurs, même Billie, le type fort et respectable, pleure. Il l'aimait bien Luke mine de rien. Elle est morte de la braise. Il relève les yeux vers moi et me sourit doucement. Je veux pas qu’il s’oblige à sourire. Je retourne mon attention sur Tessa. « Je t’aime Tessa. Je crois que je t’ai aimé dès que je t’ai foncé dedans dans la rue le premier jour. J’avais jamais connu ça avant. Et j’aimais Luke comme ma propre sœur. Et je… Je sais pas quoi te dire. Je pourrais jamais t’aimer assez pour remplacer le vide qu’elle a laissé, mais je ferais tout pour Tessa. Parce que tu signifies tout pour moi. Je comprends pas tes choix, comme tu ne comprends pas les miens. Mais je t’aime. Et je… Je suis officiellement nul pour les discours. » Les gens présents rigolent à travers leur larmes. La scène est étrange vu de l’extérieur. C’est un mariage, deux mariés, un témoin chacun. La meilleure amie de la mariée, une fille nommée Joan et le frère du marié. Mais les six participants sont habillés en noir. Un mariage, mais aussi un enterrement. Eux seuls arrivent à comprendre le sens de cette cérémonie. Mais moi, je suis dans cette cérémonie, j’en fais partie. Et ça me semble…juste.

C'était beau hier, c'était beau ce matin, c'est beau les filles quand les choses sont douces, sans violence ni dépit j'avais failli oublier depuis le temps. Cette nuit à côté de toi c'était comme du lait, comme du coton qui m'a enveloppé de nulle part.

quand on perd son amour. Huit mois de mariages. En huit mois, il s’est passé plusieurs choses. Miren, la copine de Billie, est morte de la braise. Il a décidé d’entrer au Wicked pour trouver un remède contre la braise. Sur le coup, je me suis dit qu’il fallait mieux maintenant que jamais. Tessa a pensé qu’elle était enceinte, mais en fait, elle l’était pas. Finalement, peut-être que ça vaut mieux non ? Je me suis installé avec Tessa aussi. J’aime le fait de me réveiller à ses côtés tous les matins. Mes pensées sont interrompues par un fracas venant de la salle à manger. Je plisse les yeux et me rend compte que oui, je suis seul dans le lit. Je me lève rapidement et descend les escaliers doucement, prudemment. On sait jamais. Peut-être que c’est un cambrioleur et dans ce cas, faudrait mieux que je le prenne de derrière. Lorsque je passe la tête dans l’entrebâillement de la porte de la salle, je m’attendais quasiment à tout, mais pas à ça. Je lâche la casserole que j’avais pris le temps de prendre dans la cuisine, et mes yeux ne semblent pas vouloir quitter le corps inanimé allongé sur le sol. Le sang autour de ses cheveux désormais plus très blonds. Les membres de son corps sont complètement détendus, aplatis dans une mare rouge. Je ne pleure pas. Je m’approche du corps. Je ne fais pas attention aux potentielles autres personnes dans la salle. Et je tombe. A genoux. A côté du corps de la femme que j’aime. Je tourne sa tête vers moi. Je fais abstraction du trou sur le côté de sa tête. Je fais exprès de ne pas le voir. Je l’ai vu. Mais je ne veux pas croire qu’il existe. Je pose sa tête sur mes cuisses. « Tessa, réveille-toi mon cœur. » Elle va se réveiller. Ma voix est douce. Trop douce pour que moi-même j’y crois. Je lui caresse les cheveux. Je ne veux pas voir l’immanquable. Je refuse de voir la vérité. Elle est toujours vivante. Elle s’est endormie trop rapidement. Elle n’a pas été tuée. Elle n’est pas morte. Et le sang… Ce n’est pas le sien. C’est celui de… Il y a pas de sang. Je repose sa tête par terre, et je sors en courant. Je prends la première serpillère que je trouve, et je retourne dans la salle. Les autres personnes ont toujours pas bougées. Je frotte. Je frotte plus fort. Quand il n’y a plus de sang. Il n’y a plus de sang. Elle est pas morte. Y’a pas de sang. Si elle était morte, y’aurait du sang. Et ses pieds qui sont pas les siens, ni les miens. Immobiles, qui ne semblent pas vouloir bouger. Je les ignore. Je ne veux pas voir la vérité. Je refuse de voir ce qui est juste devant moi. Elle est pas morte. Ils finissent pas partir. Rapidement, il n’y a plus que Tessa et moi dans la pièce. Je m’allonge pour m’endormir. Avec Tessa dans les bras. Parce qu’elle est pas morte. Elle est vivante. Demain, je lui ferais son petit déjeuner préféré. Mes yeux se ferment. Je sers Tessa contre moi. Elle est froide. Elle a attrapé un rhume. Elle est vivante. Elle a juste froid. Quant aux marques de chaussures ? Elles m’appartiennent. Probablement. En tout cas, ce ne sont pas du 39 et du 45. Ce ne sont pas des pointures que je connais par cœur. Et les chaussures de cet homme tout à l’heure. Et cette chemise. Ce ne sont pas celles que j’ai acheté à Noël pour mon père.

les condamnés. Je me suis réveillé à huit heures. Avec un corps mort, froid dans mes bras, et du sang autour de moi. Elle est morte. Ma femme, ma Tessa est morte. Et je sais exactement de quelle main. Je n’ai pas reconnu que les chaussures et la chemise. J’ai aussi clairement vu le visage fier de ma génitrice en entrant dans cette salle. Et maintenant, j’ai un pistolet dans les mains, la rage au corps, et deux personnes désarmées en pyjama devant moi. La protection de leur baraque est bien, mais quand on est le fils, on connait les codes de sécurité. Surtout quand on est le fils prodige qui a eu comme simple faute dans sa vie de sortir quelques temps avec une rebelle du Bras Droit. Surtout quand jusqu’à la veille au soir, on pensait que cette relation était terminée. En tout cas maintenant, elle l’est. Ça a franchement été trop facile de rentrer sans qu’ils me repèrent. Ça a aussi été facile de leur enlever toutes les armes qu’ils avaient. Ils auraient pu changer les cachettes depuis les dernières fois. Mais ce sont les gens qui ont tués ma femme, ils sont lâches. Ils ont peur. Ils sont terrifiés par une vision qu’ils ne pensaient jamais avoir. Leur propre fils pointant une arme sur eux. J’ai pas honte. Ils m’ont enlevé la seule personne qui comptait réellement plus que ma propre vie à mes yeux. Ils vont pas s’en tirer. Je ne compte pas les blesser, je ne compte pas les torturer. Je compte juste les tuer. Et je sais qu’ils le savent… « CLAYTON ! » …Et c’est pour ça qu’ils ont appelés Billie. Il rentre en courant dans la chambre. Il essaye d’abord de me désarmer, mais je le laisse pas faire. Il pourrait y arriver, mais la haine doit augmenter ma force physique. Alors il essaye de me prendre par les sentiments. Il sait que je tirerais pas sur lui. Je l’aime. C’est mon frère. Mais derrière lui se tiennent les enfoirés qui m’ont enlevés ma Tessa. Ma perle. Ma femme. Il essaye de capter mon regard, mais je ne le vois qu’à peine. Il est flou, presque transparent. « Clayton, calme-toi. » J’avale ma salive, je ne quitte pas les deux assassins du regard. « Clayton. C’est moi. C’est nos parents. » « NON ! » Mon ton est celui d’un fou. Ils ne sont plus mes parents. Ils ne l’ont jamais été. Ils ne se sont jamais intéressés à moi. Et maintenant, ils me privent de la seule source de bonheur que j’avais. Ma seule vraie raison de m’attacher à une vie de merde. « Ils l’ont tués Billie. Ils ont tués Tessa. » Je le vois froncer les sourcils. Il est pas au courant. « Non tu…tu dois te tromper. » « Demande-leur ! DEMANDE-LEUR ! » Il ne retourne que la tête vers eux. Et le silence qu’il reçoit en réponse est bien suffisant. Et pour lui. Et pour moi. « Bouge de là Billie, je veux pas te faire de mal. » Il s’approche de moi. Il est suicidaire. « Ils restent nos parents. » Je baisse la tête. Il semble soulager. Je baisse le revolver et trois souffles de soulagements s’entendent. Deux de trop. Mes bras s’actionnent en même temps que ma pensée, et les coups partent rapidement. Billie n’a pas le temps de réagir, mais mon cerveau est déconnecté. Ma haine a pris le dessus. Trois coups de feu. Un de trop.

Ici j'ai pas trouvé des tas d'raison d'exister et j'ai besoin de croire en quelque chose de profond, de solide. J'ai b'soin d'être porté par un espoir, j'voudrais faire l'effort permanent et sublime. J'voudrais être à tes côtés simplement.

putains, vous m'aurez plus. Pour la deuxième fois en deux jours, je prends la serpillère la plus proche et me met à nettoyer le sol. Pas pour eux. Mais pour Billie. Il était là au mauvais endroit. Au mauvais moment. Une fois le sang nettoyer et du coton mis dans les plaies pour qu’elles évitent de ressaigner rien que le temps que je sorte de la maison je me relève. Debout, je regarde cette scène. Trois corps à terre. Deux qui le méritaient. Un qui… « Je suis désolée Billie. » Ma voix est faible et serrée. La sonnette retentit et je n’ai pas besoin d’aller ouvrir pour savoir qu’il s’agir d’un membre du Wicked. Vu l’heure, le couple Lewis devrait déjà être arrivé à Wicked. Ainsi que leurs deux fils. Mais aucun des membres de cette famille ne remettrait les pieds là-bas. Plus aucun. Je sais pas trop quoi faire maintenant. Je ne peux pas aller ouvrir où alors je finirais probablement tué pour le meurtre de trois des membres de la famille Lewis. M’enfuir semble la seule option. J’ouvre la fenêtre qui donne du côté de l’immeuble opposé à la porte d’entrée et une fois mes deux pieds à terre, je cours. Parce que c’est probablement la seule solution que j’ai. J’ai laissé l’arme sur place. Ils trouveront mes empreintes dessus. Je serais recherché pour le meurtre de trois membres du Wicked. « Pssst ! » Je me retourne rapidement vers le son, mais personne ne semble l’avoir émis. « Hey psssst !!! Lewis ! Ici ! » Mes sens plus attentifs cette fois, je comprends que l’appel vient d’une ruelle à côté de laquelle je suis en train de passer. Je m’arrête net. Les agents du Wicked m’ont déjà retrouvé ? « Lewis ? Clayton Lewis ? Je t’ai vu tué les agents Lewis. Euh, tes parents je suppose. Joli boulot. Je veux pas te faire de mal, viens. » Toute cette phrase chuchotée, pour une sombre raison que je ne connais pas me fait tourner les talons et entrer dans la ruelle. « Salut. Et désolée si j’t’ai fait flipper. C’était franchement pas le but. Suis-moi. » Et je le suis. Et on m’assomme. Note personnelle, ne jamais faire confiance à un mec dans une ruelle. Aussi sympa a-t-il l’air d’être. Je me réveille quelques heures plus tard, entouré de ce type de la ruelle, mais aussi de cinq autres personnes que je ne connais pas. « Bonjour Clayton. Tu sais où t’es ? » « Au Wicked où vous allez m’exécuter pour le meurtre des enfoirés qu’ont tués ma femme ? » « Non pas vraiment. » L’homme qui parle, sa voix me dit fortement quelque chose. Et plus j’y pense plus que je me dis que c’est pas possible. « Je suis au Bras Droit. » L’homme qui parlait s’approche de moi et je peux enfin le voir. C’est le père de Tessa. Il a les joues bouffies, probablement d’avoir trop pleuré. « On a découvert le corps de Tessa ce matin. Et la signature de tes parents dans la salle. On a voulu intervenir, et quand on est arrivés, tu venais d’appuyer sur la détente. » Je baisse la tête. J’ai tué Billie. « Je suis désolée pour ton frère Clayton. » J’hausse les épaules. Personne ne me verra pleurer. Je n’ai pas le droit de pleurer. Je suis fort. « Bon, assez de réconfort pour la journée. Tu as travaillé au Wicked en cuisine, c’est ça ? » Un hochement de la tête de ma part. « Je suppose que tu ne veux plus travailler pour eux désormais. » Un geste négatif de la tête et l’homme sourit. « Tu penses pouvoir nous raconter tout ce que t’as appris là-bas tout en travaillant aux cuisines ? Le temps que les choses se calment ? Après on verra. T’as un bon maintien des armes, ça doit être dans ton sang. Peut-être que tu pourras remplacer Tessa. » J’hoche de nouveau la tête. J’aime pas ce type. Je l’aime pas du tout.

les échoués. Les pommes de terre devant moi, je ne me sens pas perdu. J’ai l’habitude du geste, et puis finalement, les locaux sont pas si différents qu’au Wicked. Enfin ceux des cuisines du moins. Toute la semaine dernière, Rayane, le gars qui m’a assommé dans l’allée a dû m’expliquer où se trouvaient chaque endroit au moins trois fois pour que je les retienne. Et pour dire vrai, je crois que je n’en ai retenu que la moitié. Pauvre de lui, il va probablement devoir recommencer ce soir. Mes pensées orientées vers Ray et la patience dont il fait preuve, je ne vois une jeune brune s’avancer vers moi. « Salut Clayton. » Je lâche le couteau que je tenais en sursautant, mais me calme en me retournant vers le visage qui me rappelle quelque chose. « Je te connais ? » Elle sourit et hoche la tête. « Joan ? J’étais à ton mariage. » « T’es blonde. » « Je l’étais ouais. » J’hoche la tête et reprend le couteau pour me remettre à préparer le sac de pomme de terre. Non mais à croire que c’est la seule chose que je sais préparer. « Tu prépares quoi toi ? » Elle se retourne vers son plan de travail et je suis son regard. De belles tranches de viandes. « Oh… On échange ? » Elle hoche la tête simplement et me prend le couteau des mains. Un peu d’intérêt dans mon travail. Et dès le premier jour, quel honneur. « Oh et, Clayton ? » Je me retourne de nouveau vers la brune qui me sourit tristement. « Merci de l’avoir venger. Et je suis sincèrement désolée pour ton frère. Il avait l’air gentil. » J’hoche de nouveau la tête. A croire que je ne sais faire que ça. Bientôt, l’heure du repas arrive, et je me pose sur la première table que je vois. Rayane me rejoint assez rapidement avec Joan et une autre fille que je connais pas. Je connais personne ici au final. « Clayton ! » Je me retourne pour voir le père de Tessa me faire signe d’aller le voir. Je me lève pour aller le rejoindre. « Je te prends ta viande. » Je me retourne rapidement à l’entente de la voix de Ray et mon regard semble le dissuader puisque finalement sa fourchette s’approche de l’assiette de Joan plutôt que de la mienne. Une semaine et deux jours que Tessa est morte, et j’ai pas envie de sourire. Mais si j’étais dans mon état normal, cette situation m’aurait fait rire. Je m’approche rapidement de la table du père de Tessa. « Oui Monsieur ? » Il me sourit, approche ses lèvres de mon oreille et me chuchote pour que je sois le seul à entendre. « Cette viande est parfaite. Vous avez de la chance que le chef de la cuisine ai pas entendu parler de votre manège avec Joan, vous auriez eu des problèmes. » Je lui souris. Un sourire de respect et de remerciement. Rien de réel. Puis je vais me rassoir sur ma table initiale où Rayane et Joan se disputent mon bout de viande. Ils peuvent le prendre, j’ai plus faim.

cold heart. Un an est passé. J’ai vingt-quatre ans, et je n’ai pas souri de nouveau depuis la mort de Tessa. Ou alors si, mais des sourires obligatoires, pas des preuves de ma bonne humeur. Pour le moment, le bilan est que je n’arrive pas à l’oublier. La douleur s’est atténuée assez rapidement. Bien plus vite que je le pensais. Peut-être qu’en ces jours, on sait qu’on a plus le temps de pleurer les morts. Alors oui, elle me manque. La façon qu’elle avait de me couper les cheveux. Sa façon de sourire, sa voix. Ça me manque. Mais je ne la pleure plus. J’essaye de passer à autre chose. Aujourd’hui, c’est mon premier jour sur le terrain, en tant que mercenaire. On m’a dit qu’on me mettrait avec l’ancienne équipière de Tessa. Peut-être qu’elle sera une autre façon de me souvenir d’elle. Déjà, il y a Joan et Ray. Et ils sont étaient tous deux assez proche de Tessa d’après ce que j’ai compris. Surtout Joan, bien sûr. « Lewis, je te présente Reyes, elle t’apprendra les bases. Tu vas rester avec elle toute la première année, alors vous avez plutôt intérêt à vous entendre. Elle était l’apprenti de Tessa. » J’hoche la tête et m’avance vers une fille de dos. Lorsqu’elle se retourne, mon souffle se coupe. Mes yeux se baladent sur elle, et je ne semble pas trouver le moyen de ne pas la dévisager. « Tu… Euh… » Elle lève les yeux au ciel et sort de la base. Elle ne regarde même pas si je la suis, mais je me dépêche de lui courir après, pour ne pas la perdre de vue. Je ne sais pas ce qui me choque le plus. Le fait que je fasse le boulot que faisait Tessa, le fait que c’était aussi le boulot de mes géniteurs, ou alors la ressemblance de cette fille avec une autre personne que je ne connaissais que trop bien avant sa mort. Je me souviendrais toujours de la première fois où j’ai vu Billie avec Miren. Et de voir cette fille-là, qui lui ressemble presque comme deux goûtes d’eau, c’est…bien plus que perturbant. Je n’ai pas remarqué que je m’étais arrêté. Mais Reyes se retourne pour me faire bouger. « Bon tu te dépêches ? Ta petite femme était plus rapide que toi. D’après ce que j’ai compris, y’a un jour où elle l’a pas été assez. » Sa phrase me frappe force maximale. Je baisse les yeux. Je ne pleure pas. Mais je me dépêche. Je la suis au pas, évitant ainsi d’autres remarques désobligeantes. Une fois rentrés au Bras Droit, elle ne m’adresse même pas un regard avant de s’en aller. J’aime pas cette fille. Je la déteste.

juste un gamin. La remarque est encore gravée dans mes oreilles. Et elle refuse d’en sortir. Cette fille m’a blessé. Et je pense qu’elle le voulait. Comment on peut être possiblement aussi horrible. Surtout que si je me trompe pas sur son identité, elle sait ce que ça fait de perdre quelqu’un. Ma première idée est d’aller voir Ray, mais je change d’avis juste avant de frapper à sa porte en comprenant, aux sons qui sortent de sa chambre, qu’il est occupé. Et le mal être qui s’y raccorde est celui d’avoir un ami et de ne pas pouvoir lui parler lorsque j’ai besoin. Alors je me réfugie au seul endroit auquel je pense. Les cuisines. Je m’assis dans un coin, relève mes genoux contre mon torse et pleure. Un an que je n’ai pas pleuré. Et franchement, ça fait du bien. Je pleure pour la mort de Tessa, pour le meurtre accidentel de Billie, pour les parents de Tessa aussi. Je laisse tomber les larmes que j’aurais dû laisser tomber pendant toute cette année. Et ça en fait un paquet. Je ne sens qu’à peine la main sur mon épaule. Ma tête se pose automatiquement sur l’épaule frêle qui est apparu à ma droite. « Elle me manque aussi. » Je renifle en écoutant la voix de Joan. Elle pleure aussi, je l’entends. Une demi-heure plus tard, c’est le silence complet. J’ai fini de pleurer, et elle aussi. J’ai encore ma tête sur son épaule. Ray nous a rejoints à un moment dans ces trente minutes et il regarde la scène en souriant tristement, assis en tailleur sur un des plans de travail. « Qu’est-ce qu’il s’est passé ? » C’est Joan qui a parlé. Je me tourne vers elle et je plisse les yeux. J’ai pas envie de repenser à cette fille. Et pourtant je lui explique. Ray lève les yeux au ciel, comme si cette fille l’exaspérait plus qu’autre chose, mais Joan rigole. « C’est Millicent. Elle a rejoint le Bras Droit à la mort de sa jumelle. Et comment dire… Elle est… méchante. C’est un fait. Mais elle a surtout besoin de se sentir appréciée. Aimée. Je sais pas trop comment te dire ça. Faire du mal, c’est son système de défense. » « Ouais, elle est pas méchante. C’est comme les chiens de garde de l’époque. Il parait qu’ils avaient de grosses dents, mais quand on leur envoyait un os, ils étaient prêt à lécher n’importe quoi…ou n’importe qui. » « RAYANE ! » « Bah quoi ? C’est vrai Joan. » Et je rigole. Et le silence se fait. Deux paires d’yeux exorbitées me regardent. Ray sourit, et Joan aussi. Et au plus grand étonnement de tout le monde, moi aussi. « IL A RIT ! IL A RIT ! CLAYTON LEWIS EST DE NOUVEAU COMPLET ! MERCI QUI ? MERCI QUI ? MERCI RIRI ! » Joan essaye de contenir son rire, et je lève les yeux au ciel, un sourire s’étendant d’une de mes oreilles à l’autre devant la stupidité de mon ami.

menacés mais libres. Une semaine que je travaille en binôme avec Millicent Reyes. Enfin en binôme. Elle me donnant des ordres et moi me sentant obligé d’obéir serait plus réaliste. Et ce moment précis est un excellent exemple. Pour être honnête, je dois avouer que je suis pas super attentif à la moindre chose qui pourrait sortir de sa bouche, bien trop absorbé par les pensées de la soirée d’hier. C’était une soirée basique. Depuis que je suis au Bras Droit, rentrer chez moi n’est évidemment une option puisque je suis toujours recherché pour le meurtre de trois membres du Wicked. Alor j’habite chez Ray. Et les soirées qu’on se fait en général avec Joan finissent souvent en confidences sur nos vies. Joan est plus vieille que nous deux, et elle a vécu plus de choses. Mais plus de choses heureuses. Elle a vécu des choses horribles aussi, mais comparés à Ray et moi, sa vie ressemble à celle que les gens vivaient avant la catastrophe. Quand à Ray… Sa vie est encore plus merdique que la mienne. A se demander comment c’est possible. Il me fait de la peine. Parce que c’est un type super. Il a la joie de vivre, il est tout le temps heureux. Mais derrière ça, c’est un gamin de 20 ans qu’a jamais vraiment vécu une vie normale. Même au jour d’aujourd’hui sa vie serait considérée comme merdique. De penser à mes amis me fait ralentir, et évidemment, ça ne plait pas à la tortionnaire qui me sert de mentor, j’ai nommé la seule et unique Millicent Reyes. « Dis le gamin, tu voudrais as te bouger le cul ? Non mais franchement qu’est-ce qu’elle te trouvait ta petite femme ? » Et le voilà de nouveau. Le commentaire désagréable par rapport à Tessa. « Au moins Tessa, elle bossait pas pour les gens qui l'ont tués. Même indirectement. » Et tac ! Millicent s’arrête, se retourne vers moi, semble me juger du regard, puis se reconcentre sur la route. « Faut vraiment pas être bien pour inventer cette merde. » Je souris à sa réponse. Elle l’a pas mal pris, et je remarque que j’ai pas mal pris sa remarque sur Tessa non plus au final. Peut-être que je la déteste pas autant que ça. Peut-être même que je lui ressemble plus que je ne le pensais originellement. A cette pensée, mon sourire s’élargit.

je suis perdu. Six mois ont passés. J’ai 24 ans, et dans quelques mois, j’en aurais 25. Quand je fais le bilan de ces trois dernières années, c’est franchement pas fameux. Ma femme est morte, j’ai tué mes parents et mon frère, je me suis fait kidnapper par un type qu’est rapidement devenu mon meilleur ami, et mon colocataire, et j’ai repris contact avec celle qui était la témoin de Tessa à notre mariage. Quoique, ces deux dernières choses sont plutôt positives au final. Je me relaxe sur le fauteuil du salon lorsque la sonnette retentit. Ray n’a pas oublié ses clés ce matin alors c’est probablement Joan. Je me lève pour aller ouvrir la porte, et la sonnette retentit de nouveau. J’ouvre la porte pour y trouver derrière, certes Joan, mais une Joan portant quasiment un Ray à l’air dévasté. Je l’aide en prenant Ray pour qu’il s’appuie sur moi à son tour. « Qu’est-ce qu’il s’est passé ? » Mon ami est visiblement blessé. Et pas que physiquement. Des larmes dévalent ses joues pour venir s’écraser par terre. « Je dois… Je dois régler quelque chose au Bras Droit. Tu prends soin de lui, je te fais confiance. » Je hoche la tête en direction de Joan et elle m’embrasse sur la joue en me promettant qu’elle reviendra vite. J’amène Rayane sur le canapé et je l’aide à s’assoir. « Je vais chercher de quoi te soigner, je reviens. » Je cours dans la salle de bain, mais je suis pas infirmier moi. Je sais pas comment m’y prendre avec des blessures comme ça. J’amène tout ce que je peux trouver et je vois le regard de Ray se poser sur certains médicaments et secouer la tête. « Quoi ? » Il me montre un des médicaments « C’est pour le rhume. » Je hausse les épaules. Comment je suis censé savoir ça moi. Avant que je puisse faire quoique ce soit, Ray remonte son t-shirt. Une énorme plaie est ouverte tout le long. « Je te jure que je trouve celui qui t’a fait ça, je lui fait la peau. » Il sourit doucement, mais c’est pas le genre de sourire auquel il m’a habitué. C’est un sourire fatigué. Un sourire triste. Je prends un bandage, et un truc que je suis presque sûr que c’est pour les plaies ouvertes et j’applique le tout, peut-être même pas dans le bon ordre sur le torse de mon ami. Le grincement de ses dents me fait mal au cœur. Et pendant quelques minutes, je continue. Jusqu’à ce que le bandage soit complètement imbibé. Est-ce que c’est ce qu’il fallait faire ? Je sais pas. Mais au moins, Ray ne semble plus avoir mal. Je m’assois à côté de lui. « Qu’est-ce qu’il s’est passé Rayane ? » Il baisse les yeux et, tout en grinçant des dents, pose sa tête sur mes cuisses. « Mon oncle et ma tante. Ils travaillent pour le Wicked. » Je baisse les yeux à mon tour. « Comment tu as découvert ça ? » « Je les ai suivis cet après-midi. Et quand je les ai vu rentrer dans le Wicked… Au début, je me suis dit qu’il y avait une explication rationnelle. Mais non. Quand ils sont ressortis et qu’ils m’ont vu, ils m’ont demandés de les rejoindre. De rejoindre le Wicked. Je leur ai dit que je refusais. Et ils m’ont attaqué. Ils savent que tu habites ici Clay, ils le savent. Donc le Wicked le sait aussi. Et qui sait depuis combien de temps. C’est de ma faute Clay, tout est de ma faute. » Je passe une de mes mains dans ses cheveux calmement. « Non Ray. Il va juste falloir qu’on déménage chez Joan. Mais on va vivre avec ça. Ma sécurité là, elle m’importe peu. Des membres de ta propre famille ont voulus te tuer. Et je te vengerais. » Voir mon ami pleurer me fait du mal. Beaucoup de mal. Il renifle et, tout en contractant sa mâchoire pour essayer d’atténuer la douleur, il se relève. Assis à côté de moi, quelques minutes passent avant que la porte d’entrée ne s’ouvre. Automatiquement, je me mets en position de défense. Joan entre dans la maison. « Je sais ce qu’il s’est passé. On déménage chez moi. Maintenant. Pour vos affaires, on reviendra les chercher demain ou après-demain. » J’hoche la tête. Elle sort et je passe mon bras sous celui de Ray pour l’aider à se lever. Quelques vingt minutes plus tard, on est chez Joan. Et je reconnais l’appartement comme pour être celui dans lequel vivait Tessa avant de venir habiter avec moi. Joan me dit que je vais devoir partager l’ancienne chambre de Tessa avec Ray. Je l’accompagne jusqu’à la chambre ou il tombe endormi sur le lit. Joan nous regarde de l’entrebâillement de la porte. Moi je regarde mon ami dormir. Il a l’air paisible. Il est juste beau comme ça. « Tu sais qu’il t’aime pas vrai ? » Je me retourne vers Joan et sort de la chambre avant de fermer la porte. « Qu’est-ce que tu veux dire par là ? » « Ray. Il est gay. » « Oui, mais ça, qui ne le sait pas. » « Et il t’aime toi. Pas comme un ami. » Je baisse les yeux. Parce qu’elle a pas le droit de me dire ça maintenant. Pas ici. Pas alors que la personne dont elle m'avoue les sentiments dort en ce moment dans le lit de ma Tessa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t353-clayton-dans-la-suie-on-se-noit

Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: clayton ☾ dans la suie on se noit Ven 17 Avr - 22:13

toiiii :deden: jotem trop trop trop trop fort :**:
j'suis dingue du pseudo et du choix d'avatar :bave: (il est trop sexy avec des lunettes omg )
bonne chance pour ta fiche et si tu as des questions, tu sais où m'trouver :swag:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

THE WANTED

Messages : 41 Avatar : thomas mcdonell.
Pseudo : pudding morphina.
Copyright : © avatar : enjoy.

Occupation : pour le moment, je suis apprenti mercenaire au sein du bras droit. c'est mieux que de rester aux cuisines, à jouer un rôle imposé.

Message(#) Sujet: Re: clayton ☾ dans la suie on se noit Ven 17 Avr - 22:16

j'aurais su que t'aurais été si contente, je me serais inscrite y'a longtemps déjà **

merci (ouais il est hot avec des lunettes) :siffle: et t'inquiète, je sais où te trouver :swag:

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t353-clayton-dans-la-suie-on-se-noit
avatar

SUBJECT A5 : THE SKETCHER

Messages : 515 Avatar : Toby Regbo
Pseudo : Summer Child (Coralie)
Copyright : Ti (ava) Ziggy Stardust (signa)

Occupation : Maton des cartographes, vous savez, les types qui sont derrière et qui décodent le charabia des coureurs.
Inventaire : Un vieux carnet à la couverture de cuir, rempli de notes, gribouillis et portraits des Blocards. Un crayon solide et tout-terrain, qui porte les marques des doigts de son possesseur.

Message(#) Sujet: Re: clayton ☾ dans la suie on se noit Ven 17 Avr - 23:28

Ooooooouch t'envoie du lourd !
Bienvenue ici ! et bon courage pour ta fiche :woot:

_________________
FIND A WAY OUT
© ZIGGY STARDUST.

RP Commun Bloc A A RAMENEZ VOS FESSES :luvbz:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t138-jaime-sprezzatura-is-my-way-of-life
avatar

THE WANTED

Messages : 41 Avatar : thomas mcdonell.
Pseudo : pudding morphina.
Copyright : © avatar : enjoy.

Occupation : pour le moment, je suis apprenti mercenaire au sein du bras droit. c'est mieux que de rester aux cuisines, à jouer un rôle imposé.

Message(#) Sujet: Re: clayton ☾ dans la suie on se noit Ven 17 Avr - 23:47

ahah merci beaucoup **

enfin sincèrement, toby quoi :luv:

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t353-clayton-dans-la-suie-on-se-noit
avatar

SUBJECT B9 : THE NURTURER

Messages : 277 Avatar : holland queen roden.
Pseudo : blackthorns, aka kim.
Copyright : carole la luciole, la plus belle du monde + tumblr.

Occupation : maton des cuistots - pas de grand-monde donc -, maman grincheuse du bloc, raccommodeuse à ses heures perdues.
Inventaire : une brosse à cheveux, et puis tout ce qu'il y a dans sa cuisine, même si y'a pas son nom dessus. ça coupe bien quand mêmes, les lames affilées. ah, et aussi une casquette du wicked, qu'elle s'empêche pour le moment de brûler, au cas où ça servirait un jour.

Message(#) Sujet: Re: clayton ☾ dans la suie on se noit Sam 18 Avr - 0:55

ce choix d'ava, ce perso en général, ma mort bjr :fall: bienvenue :**:

_________________
my skin has turned to porcelain, to ivory, to steel
and if you're still breathing, you're the lucky ones; 'cause most of us are heaving through corrupted lungs, setting fire to our insides for fun, collecting the names of the lovers that went wrong. we are the reckless, we are the wild youth, chasing visions of our future. one day we'll reveal the t r u t h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t127-izzy-she-replaced-the-garden-around-her-heart-with-a-high-wall
avatar

SUBJECT B18 : THE REBEL

Messages : 62 Avatar : eliza taylor
Pseudo : clarke.
Copyright : electric bird. (avatar) the100daily (gif)
uc.
Occupation : coffreuse, elle fait la loi et t'as intérêt de respecter les règles sinon elle te fout au gniouf sans le moindre scrupule.
Inventaire : ✱ une hache qu'elle a trouvé dans la Boîte lors de son arrivée et qu'elle ne quitte plus ✱

Message(#) Sujet: Re: clayton ☾ dans la suie on se noit Sam 18 Avr - 9:44

finn
j'ai trop trop hâte de découvrir ton personnage
bienvenue parmi nous
la team the 100 est presque au complet quoi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t327-tartare-monsters-in-my-head
avatar

SUBJECT B21 : THE PEACE KEEPER

Messages : 527 Avatar : ♦ shailene woodley
Pseudo : ♦ szalona. (paula)
Copyright : ♦ halloween (avatar) | bizzle (signature)

Occupation : ♦ cartographe, bloc b.

Message(#) Sujet: Re: clayton ☾ dans la suie on se noit Sam 18 Avr - 10:00

thomas mama :bave: :fall: et le bras droit. bref, t'as tout bon :hop: :hop:

bienvenue par ici, bonne chance pour le reste de ta fiche, et have fun :love:

_________________

 
 
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t129-persephone-if-you-re-looking-for-the-demons-to-play-while-with-your-own
avatar

THE WANTED

Messages : 41 Avatar : thomas mcdonell.
Pseudo : pudding morphina.
Copyright : © avatar : enjoy.

Occupation : pour le moment, je suis apprenti mercenaire au sein du bras droit. c'est mieux que de rester aux cuisines, à jouer un rôle imposé.

Message(#) Sujet: Re: clayton ☾ dans la suie on se noit Sam 18 Avr - 10:54

volt :: holland quoi ** à une époque, je la prenais partout, elle est magnifique :**: merci en tout cas.

tara :: clarke I love you I love you I love you :hi: :hi: :hi: bah oui, c'est ce que j'ai vu ** j'espère que tu seras pas déçue par le personnage. :**: et merci beaucoup.

percy :: le prénom + l'avatar. c'est toi qu'à tout bon ** merci beaucoup.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t353-clayton-dans-la-suie-on-se-noit
avatar

SUBJECT B1 : THE COMMANDER

Messages : 635 Avatar : marie avgeropoulos.
Pseudo : red stars. (ève)
Copyright : (av) ice and fire. (gif) tumblr.

Occupation : chef du bloc b.
Inventaire : une boîte de pansements ; un couteau qu'elle cache dans sa botte gauche et qu'elle ne quitte jamais.

Message(#) Sujet: Re: clayton ☾ dans la suie on se noit Sam 18 Avr - 13:07

l'avatar, le pseudo. I love you I love you (team the 100. What a Face )
bienvenue. :fire: j'ai hâte de voir ce que va donner ce personnage. :love:

_________________
leaders do what they think is right. ✻  salvation comes at a price.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

THE WANTED

Messages : 41 Avatar : thomas mcdonell.
Pseudo : pudding morphina.
Copyright : © avatar : enjoy.

Occupation : pour le moment, je suis apprenti mercenaire au sein du bras droit. c'est mieux que de rester aux cuisines, à jouer un rôle imposé.

Message(#) Sujet: Re: clayton ☾ dans la suie on se noit Sam 18 Avr - 13:35

marie I love you I love you I love you :hop: :hop: :**: :**: :**:

merci beaucoup **

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t353-clayton-dans-la-suie-on-se-noit
avatar

SUBJECT A8: THE PROTECTOR

Messages : 62 Avatar : colton haynes
Pseudo : spf (line)
Copyright : endlesslove (avatar) wild heart + tumblr + the script (signature)

Occupation : maton des medjacks, il prend son rôle très à coeur et grogne lorsque les blocards casse-cou reviennent en sale état pour des broutilles, les maudissant et les menaçant de ne plus les soigner ou d'en faire de la chair à pâté pour les griffeurs mais son instinct protecteur fini toujours par l'emporter.

Message(#) Sujet: Re: clayton ☾ dans la suie on se noit Sam 18 Avr - 13:47

clayton What a Face What a Face

choix de pseudo parfait  What a Face  :**: et ton choix d'avatar aussi, dhu  :fire: bienvenuuuue et courage pour ta fiche I love you

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

THE WANTED

Messages : 41 Avatar : thomas mcdonell.
Pseudo : pudding morphina.
Copyright : © avatar : enjoy.

Occupation : pour le moment, je suis apprenti mercenaire au sein du bras droit. c'est mieux que de rester aux cuisines, à jouer un rôle imposé.

Message(#) Sujet: Re: clayton ☾ dans la suie on se noit Sam 18 Avr - 13:48

merci **
et puis colton est hot aussi :bave:

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t353-clayton-dans-la-suie-on-se-noit
avatar

the BionicHacker

Messages : 139 Avatar : Dave Franco
Pseudo : Cleiya
Copyright : D.S.R

Occupation : Ingénieur pour le Bras-droit

Message(#) Sujet: Re: clayton ☾ dans la suie on se noit Sam 18 Avr - 19:15

Pardonnez-moi pour cet affront mais ...

Spoiler:
 

J'ai pas pu m'en empêcher

Et puis trois heures plus tard je me rends compte que Franklin a eu la même idée mais dix mille ans plus tôt

Alors trop bienvenue à toi roi de la jungle et de la forêt et des léopard ! en plus avec cet avatar de fifou, tu es trop swaggilol. Bo,n courage pour la fin de ta fiche :deden:

_________________
i'm r a d i o a c t i v e
I'm waking up to ash and dust I wipe my brow and I sweat my rust I'm breathing in the chemicals ... This is it, the apocalypse © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t318-styx-o-we-all-are-living-in-a-dream
avatar

SUBJECT B13 : THE RECKLESS

Messages : 488 Avatar : adelaide kane.
Pseudo : sparks, laura.
Copyright : carole -love- (avatar), tumblr (gif).

Occupation : elle parcourt le labyrinthe au lever du jour et rentre au bloc au coucher du soleil. Passe la plupart de son temps à essayer de trouver une sortie, pas très concluant pour l'instant.
Inventaire : son carnet et un crayon pour dessiner les couloirs du labyrinthe; une arme blanche qu'elle garde le plus souvent cachée.

Message(#) Sujet: Re: clayton ☾ dans la suie on se noit Sam 18 Avr - 19:50

THOMAAAAAS. :fall: :fall:
bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche. :girl:

_________________
In the eyes of a teenage crystallized, oh the prettiest of lights that hang the hallways of the home. And the cries from the s t r a n g e r s out at night they don’t keep us up at night we have the curtains drawn and closed. We all are living in a dream, but life ain’t what it seems. Oh everything’s a mess. But I wanna dream, leave me to dream. / ONEREPUBLIC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t134-the-destroyer-of-worlds#1121
avatar

SUBJECT B8 : THE AVENGER

Messages : 120 Avatar : maisie williams
Pseudo : amortentia (morgane)
Copyright : carole la plus belle que j'aime de tout mon petit coeur

Occupation : maton des coffreuses, le respect des lois du bloc sont importante pour la petite môme autoritaire
Inventaire : une casquette du wicked, pour éviter les petits coups de soleil + une pelle de coffreuse qu'elle porte fièrement + une jolie dague que la vengeresse porte à sa ceinture

Message(#) Sujet: Re: clayton ☾ dans la suie on se noit Sam 18 Avr - 19:52

je n'aime pas finn, mais thomas est un dieu, il faut dire :bave: I love you et puis le personne a l'air d'envoyer du lourd I love you
bienvenue What a Face

_________________

    deep in the ocean, dead and cast away, where innocences burn in flames, a million mile from home, i'm walking ahead, i'm frozen to the bones, i am a soldier on my own, i don't know the way, i'm riding up the heights of shame, i'm waiting for the call, the hand on the chest, i'm ready for the fight and fate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: clayton ☾ dans la suie on se noit Dim 19 Avr - 12:00

Bienvenue, super choix de pseudo ! :love:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

THE WANTED

Messages : 41 Avatar : thomas mcdonell.
Pseudo : pudding morphina.
Copyright : © avatar : enjoy.

Occupation : pour le moment, je suis apprenti mercenaire au sein du bras droit. c'est mieux que de rester aux cuisines, à jouer un rôle imposé.

Message(#) Sujet: Re: clayton ☾ dans la suie on se noit Dim 19 Avr - 20:12

Styx :: Rah, mais non pas lui ! J'y ai même pas pensé en plus en prenant Clayton comme prénom.  :cache: Merci en tout cas. Dave est juste :bave:

Heria :: Adelaide I love you Merci beaucoup

Nesis :: Merci beaucoup. Ouais Thomas quoi ** Mais Finn, il a la classe quand même :swag: Maisie **.

Danaë :: Merci. J'ai une amie qui s'appelle Danaë, ça me fait drôle, mais c'est cool, j'adore ce prénom **

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t353-clayton-dans-la-suie-on-se-noit

Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: clayton ☾ dans la suie on se noit Mar 21 Avr - 10:32

Tu es validé !
What a Face bienvenue dans la famille hehe What a Face


ouah audrey :fall: tu m'épates ! :**: ton clayton est super attachant, en plus tout est cohérent ! tu sais déjà ce que je pense de tes idées et j'ai hâte de pouvoir jouer notre lien inrp :swag: et non, milli n'est pas un chien :fuck: et j'ai également hâte de voir la belle joan :bave: voilà j'ai rien à dire lalala /
Te voilà enfin validé(e) ! I love you Toutes mes félicitations petit membrounet. Donc, un message de validation ne sert pas juste à dire de la merde :hi:, elle sert aussi à te guider pour tes premiers pas sur le forum en tant que membre "officiel" (ce swag que t'aaas :swag: ). Commençons par le début. Tu vas pouvoir tout de suite aller recenser ton métier juste ici, pour ne pas que d'autres personnes prennent ton poste, ainsi que ton logement (hors blocards) par là, pour ne pas dormir sous un pont. Secondos (ben ouais, ich hablo spanish :swag:), se trouver des liens entre personnages peut être assez fort intéressant pour commencer des rps, tu peux cliquer juste ici (c'te magie) si ça t'intéresse. Durant ton long séjour ici (il sera long, PROMET-LE :red: ), tu pourras ramasser des points. Je t'en dis pas plus, tu peux aller lire ici toutes les infos. Par la suite, si tu n'as pas d'amis avec qui rp, tu peux entamer une dépression toujours faire une demande de rp à ce moment-là, juste ici. Par la suite, ici sur notre forum, c'est important d'avoir son rang spécialisé (c'est facultatif). On trouve qu'on se sent plus à notre place, plus à l'aise. Pour les blocards, c'est OBLIGATOIRE. Veuillez vous rendre ici s'il vous plait : clique ici. Pour finir, vu qu'on est assez cinglées en fait, il y a toujours le flood où tu peux participer. On aime flooder. C'est notre vie. flood juste ici. L'équipe des tarées de TMR te souhaite encore un beau bienvenue remplis de bisoux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


Message(#) Sujet: Re: clayton ☾ dans la suie on se noit Mar 21 Avr - 10:33

comme j'ai la flemme d'éditer mon message, j'te dis juste d'aller voir si t'es immunisé ou non contre la braise ici : http://worldincatastrophe.fr1.co/t74-les-des-et-l-immunite
:love: :deden:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

THE WANTED

Messages : 41 Avatar : thomas mcdonell.
Pseudo : pudding morphina.
Copyright : © avatar : enjoy.

Occupation : pour le moment, je suis apprenti mercenaire au sein du bras droit. c'est mieux que de rester aux cuisines, à jouer un rôle imposé.

Message(#) Sujet: Re: clayton ☾ dans la suie on se noit Mar 21 Avr - 11:17

ahah, merci beaucoup ma belle **
j'suis contente que mon histoire t'ait plu ♥

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t353-clayton-dans-la-suie-on-se-noit

Contenu sponsorisé


Message(#) Sujet: Re: clayton ☾ dans la suie on se noit

Revenir en haut Aller en bas
 

clayton ☾ dans la suie on se noit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» clayton ☾ dans la suie on se noit
» Investir dans l'agriculture bio.
» mort tragique d'un pompier talantais dans le var
» Vocabulaire dans la Marine (code international des signaux )
» A quel age dans la Loola ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GET READY TO RUN. ::  :: DAY ONE GREENIE :: welcome to the glade-