AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes   Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ray and clay || why are you changing ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- WICKED IS GOOD -

Messages : 23 Avatar : devon bostick
Pseudo : luna
Copyright : electric bird

Occupation : il se balade entre le QG des Bras-Droit, et son garage.

Message(#) Sujet: ray and clay || why are you changing ? Lun 4 Mai - 15:50

crazy little thing called love

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.

Une nuit. Quelques heures, seulement. Environ 600 minutes de sommeil. Seulement, et Joan avait tout fait merder. Ray ne le savait pas heureusement, sinon, il aurait déjà crisé. Il serait sûrement parti au WICKD, tiens. Là, où personne ne le connaît. Non, sûrement pas, mais il aurait cherché une issue, quelque chose pour s’enfuir loin. Mais, pour l’instant le principal problème, pour lui, n’était pas là. Le problème était de pouvoir se lever, sans tomber. Une migraine venait de s’emparer de tout son lobe frontal. Il était même sûr, qu’on avait mis une puce dans sa tête pour lui causer une telle douleur, ce n’était pas humain d’avoir aussi mal. Mais, très vite quelque chose attira l’œil du Marlen. Quelque chose d’assez bizarre. Une trace rouge traversait son t-shirt grisé. Une grimace déforma la douceur du visage du jeune homme. Une grimace douloureuse, déchirante. Un petit gémissement sortit d’entre ses lèvres rosées. Et, tout lui revint en mémoire. Par bribes de souvenirs dans un ordre confus. Famille. Wicked. Clayton. Arme. Blessure. Caresse. Au secours, la journée, et la soirée précédente avait été une catastrophe.

Avec appréhension, Ray leva son maillot. Un bandage entourait son corps déjà frêle. Le sang avait coloré pratiquement tout le tissu qui servait à cacher la blessure. Une nouvelle grimace. C’est ça de vouloir faire le héros, Ray. C’est ça. Tu n’es pas un héros, t’es qu’un simple mécano toi qu’a une haine contre la société dans laquelle tu vis. Pourquoi, tu veux jouer le héros ? Hein ? Les doigts du blessé s’était mis en quête d’arracher ce bandage. «  Au moins, t’es sain et sauf. Bon, sain c’est un grand mot …  » se murmura pour lui-même l’homme qui essayait dorénavant de se lever, ayant abandonné l’idée de se causer des douleurs inutiles en voulant regarder une blessure béante qui lui aurait soulevé le cœur.

Après avoir réussi à se mettre sur ses pieds, avec forte difficulté. Rayane Marlen s’engagea vers la porte. C’est fou comme tout lui paraissait loin quand, chacun de ses pas lui infligeaient une lamentation étouffé. Mais où étaient ses meilleurs amis ? Joan. Et, bien sûr Clayton. Oh non. Clayton… Il avait vu Ray dans un sal état hier. Mais l’avait bercé. L’avait chouchouté. Un fin sourire. Le premier de la journée. Un entre deux grimaces. Etait apparu et avait éclairé les traits du jeune homme durant une demi-seconde. «  Jo.. Joan ? Clayton ? Vous êtes où ?  ».

Il ouvrit enfin la porte. Son périple avait dût durer deux minutes. Qu’en serait-il pour rejoindre le salon qui appartenait à Clayton ? Et, qu’en serait-il du chemin entre cet endroit, et le foyer de Joan. Tant de questions. Mais, bien sûr lorsque Ray arriverait devant ses compagnons d’infortunes, il ne dirait rien. Ne se plaindrait pas. C’était ça d’être Ray au quotidien. Le premier à faire des blagues, quand tout va mal. Il entendit des pas lents, peu rassuré, en sa direction. Un visage masculin, cadré par des cheveux longs, qu’on n’avait pût couper depuis longtemps était apparu. Une expression soucieuse s’était glissée sur les traits angéliques de Clayton Lewis. Etait-ce l’inquiétude de voir son ami dans cette état-là ? Ou le secret que lui avait affirmé Joan. Un fin sourire, essayant d’être rassurant pour son ami se glissa sur de fines lèvres.

«  Mais, je vous avais dit de ne pas me laisser un couteau pour couper ma viande… Vous ne m’écoutez jamais. »

Un rire dissimulant une plainte avait brisé le silence froid qui prenait possession de la maison. Que pouvait-il bien se passer ? Qu’avait Clayton ? Ray se mordillait l’intérieur de la joue.
made by LUMOS MAXIMA

_________________
we will die as heroes
it takes ten times as long to put yourself together as it does to fall apart. ✻ “over the course of my long life, i have come to believe that we are bound forever with those we share blood, and while we may not choose our family, that bond can be our greatest strength, or our deepest regret.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

ray and clay || why are you changing ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Complainte des Apaches Philippe Clay
» Où se procurer la marque tarte?
» pousette double S twinner de casualplay!
» Masque à l'argile de Bentonite
» Clay Regazzoni est mort :(

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GET READY TO RUN. ::  :: HABITATIONS-