AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes   Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [flashback] JAIME&PERCY ▼ it's not that i'm so smart, it's just that i stay with problems longer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

SUBJECT B21 : THE PEACE KEEPER

Messages : 527 Avatar : ♦ shailene woodley
Pseudo : ♦ szalona. (paula)
Copyright : ♦ halloween (avatar) | bizzle (signature)

Occupation : ♦ cartographe, bloc b.

Message(#) Sujet: [flashback] JAIME&PERCY ▼ it's not that i'm so smart, it's just that i stay with problems longer Dim 5 Juil - 22:59


(∆∆∆)
logicc will get you
from A to B
imagination will take you
everywhere

Punie.

Toi, Heather Wombley. Toi à qui on n’avait jamais rien reproché, toi qui étais si sage, si discrète, si studieuse. Toi à qui on promettait la réussite. Toi. Punie. Convoquée dans un bureau, incendiée, tout ça parce que tu avais décidé, impulsivement qui plus est, de suivre cet imbécile dans les couloirs du WCKD. Condamnée à devoir retourner dans votre salle de classe après le dîner plutôt que d’aller te glisser sous tes draps, te blottir contre ton oreiller et dormir jusqu’à qu’une nouvelle journée, légèrement moins mouvementée que celle-ci, puisse commencer et te replonger dans la routine que tu avais brisée quelques heures plus tôt à peine.

Punie.

La première fois depuis que tu étais arrivée ici que tu décevais un adulte. Tu avais eu peur de ce qui aurait bien pu se passer pour toi. En réalité, tu n’étais pas autant vexée par le fait d’être punie que par celui de l’être à cause de lui. Ce m’as-tu-vu particulièrement insupportable. Tu aurais dû t’en douter, que rien de bon ne pouvait arriver après l’avoir laisser prendre ta main et t’entraîner derrière lui et avec lui dans un pétrin pareil. Comment avais-tu pu y plonger si facilement, toi qui prenais toujours des gants, qui réfléchissais toujours à deux fois ? Tu avais beau essayer de te souvenir de ce moment où tu avais lâché prise, tu n’arrivais pas à te souvenir de la façon dont il avait pu arriver. Tu ne lâchais pas prise, Heather Wombley. Tu restais accrochée extrêmement fort aux principes et aux règles que l’on t’avait respectivement inculqués et imposées. Alors pourquoi l’avoir suivi ?

Il est quelque chose comme vingt heures quand tu ouvres la porte de la salle de classe. On t’avait prévenue qu’elle serait déverrouillée pour que toi et ton acolyte puisse vous installer avant de recevoir vos consignes. C’était une retenue qui vous avez été infligée et, lorsque vous aviez demandé pour combien, on ne vous avait rien répondu d’autre que « cela dépendra de vous. » Qu’est-ce que ça voulait bien pouvoir dire ? Qu’ils vous laisseraient sortir seulement lorsqu’ils auront jugé que vous le pouviez, jugement basé sur votre travail, votre attitude ? Cela ne rimait à rien. Ne ressemblait pas au WICKED, qui planifiait tout, chez qui ordre et ponctualité régnaient en maître, juste derrière la propreté. Tu pinces les lèvres quand tu remarques la salle vide, les tables contre les murs, deux chaises seulement au milieu de la pièce. Tu regardes dans les coins, derrière toi, soupire alors que tu places les mèches de tes cheveux derrière tes oreilles. Seule. Punie.

Tu étais encore en train de tresser quelques mèches de tes cheveux quand la porte s’ouvre une seconde fois. Tu relèves vivement la tête, t’attendant à voir un adulte, venu pour t’expliquer en quoi tu allais passer ta soirée. Mais non. Ce n’était que Daniel. Il n’avait pas l’air plus enthousiaste que toi, mais tu attendais son sourire narquois, celui qu’il arborait beaucoup trop souvent. Celui qui – et tu le savais déjà, moins de vingt-quatre heures après votre première rencontre – tu détestais. Par-dessus tout. Par-dessus cet abruti de professeur qui n’était pas passé sur une erreur de parcours de ta part, la toute première. Par-dessus WCKD. Non, tu savais désormais que ce que tu détestais le plus, c’était Daniel King. Alors tu baisses la tête et recommence ta tresse, cette tresses que tu as ratée simplement en levant les yeux vers les siens.

_________________

 
 
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t129-persephone-if-you-re-looking-for-the-demons-to-play-while-with-your-own
avatar

SUBJECT A5 : THE SKETCHER

Messages : 515 Avatar : Toby Regbo
Pseudo : Summer Child (Coralie)
Copyright : Ti (ava) Ziggy Stardust (signa)

Occupation : Maton des cartographes, vous savez, les types qui sont derrière et qui décodent le charabia des coureurs.
Inventaire : Un vieux carnet à la couverture de cuir, rempli de notes, gribouillis et portraits des Blocards. Un crayon solide et tout-terrain, qui porte les marques des doigts de son possesseur.

Message(#) Sujet: Re: [flashback] JAIME&PERCY ▼ it's not that i'm so smart, it's just that i stay with problems longer Dim 12 Juil - 19:46



it's not that i'm so smart, it's just that i stay with problems longer

ft. Percy/Heather Wombley


Une retenue. Comme si je n’en avais pas eu déjà plusieurs dizaines à mon actif. Quand est-ce qu’ils allaient arrêter de penser que la punition a des valeurs pédagogiques ? Pas chez moi en tout cas. C’était même plutôt l’inverse.  Mais cette fois, je savais que je n’allais pas être seul. Et c’est ça qui me dérangeait. Parce que celle qui était avec moi, c’était la pire de toute : Heather Wombley. C’était de sa faute si nous étions là. Elle n’avait qu’à pas eu la brillante idée de retirer ses chaussures en plein milieu du couloir. Si elle avait songé à ne pas les lâcher, cette idiote ! Et me voilà, à me traîner d’un pas lourd vers la salle de classe, alors que j’aurais pu rejoindre mon lit. Prendre une retenue ne m’affligeait pas, mais la prendre à cause de quelqu’un d’autre, non.

Je n’étais pas plus curieux que ça de savoir ce qu’ils avaient préparé, parce qu’après tout, je savait que c’était encore une batterie de tests pour pousser nos capacités cérébrales. Et j’avais beau faire semblant que je m’en fichais, j’adorais répondre à leurs petites questions, par orgueil vous voyez. Ca fait toujours du bien de leur montrer que je sais ce que je vaux. Que j’ai un tant soit peu de valeur, du moins par mes capacités cérébrales. Ma plus grande frayeur, en fait : que les lésions laissées à mon cerveau après cette fichues maladies m’empêchent de réfléchir correctement. Et ne me fassent devenir une loque inefficace. Mais je me rassurai en prenant ma respiration, avant de pousser la porte de la salle de classe. J’étais quelqu’un. Je savais réfléchir.

En la voyant, déjà assise, comme la petite fille sage qu’elle était, je ricanai. Elle ne changerait jamais, Heather Wombley. Toujours droite, toujours dans les clous, en train de tresser une parfaite natte. Elle m’en voulait, je pouvais le sentir lorsque son regard se darda sur moi. Je m’installais à côté d’elle, juste à côté, assez proche pour effleurer son bras. « C’est de ta faute, si on est là, tu le sais ? » Oui, c’était entièrement de sa faute. Si elle avait fait attention, on aurait pu s’en sortir sans souci, mais il avait fallu qu’elle commette la stupide erreur d’abandonner ses chaussures dans le couloir ! Et dire que je commençais à peine à l’apprécier…

Et puis, un adulte pénétra la pièce à son tour, une paire de lunettes glissant de son nez aquilin, un dossier sous le bras. Il ne sourit pas, à aucun d’entre nous. Moi, j’avais l’habitude, mais Heather… La pauvre petite chose devait être bien retournée. Alors que l’adulte posa son dossier sur le bureau, il nous s’éclaircit la voix, qu’il avait neutre et sans émotion, cette voix que tous les agents du WCKD ont appris à avoir et celle qui hantait mes cauchemars. Cette voix que je haïssais pour les démons qu’elle faisait ressurgir. « Heather Wombley, Daniel King, vous savez très bien pourquoi vous êtes ici. Votre punition consistera à résoudre l’énigme que j’ai apportée avec moi. Et vous ne pourrez pas sortir d’ici tant qu’elle ne sera pas résolue. » Je soupirai. Très bien. Allons voir combien de temps cette affaire allait nous prendre…


AVENGEDINCHAINS

_________________
FIND A WAY OUT
© ZIGGY STARDUST.

RP Commun Bloc A A RAMENEZ VOS FESSES :luvbz:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t138-jaime-sprezzatura-is-my-way-of-life
avatar

SUBJECT B21 : THE PEACE KEEPER

Messages : 527 Avatar : ♦ shailene woodley
Pseudo : ♦ szalona. (paula)
Copyright : ♦ halloween (avatar) | bizzle (signature)

Occupation : ♦ cartographe, bloc b.

Message(#) Sujet: Re: [flashback] JAIME&PERCY ▼ it's not that i'm so smart, it's just that i stay with problems longer Jeu 20 Aoû - 16:08


(∆∆∆)
logicc will get you
from A to B
imagination will take you
everywhere

Tu ne retires pas ton regard noir de sur son visage avant qu'il ne commence à bouger, après qu'il ait fermé la porte de la salle de classe. Tu prends sur toi pour ne pas le lui redonner, ton regard noir, alors qu'il ricane. Quel abruti. Tu avais envie de couper ta tresse pour pouvoir l'étrangler avec. Il vient s'asseoir à côté de toi, et tu ne peux pas empêcher un frisson de parcourir ton échine alors qu'il s'assoit à côté de toi et que son bras effleure le tiens. Tu te décales un peu, histoire que vos bras ne se touchent plus. Mais pas trop loin.

Tu ne peux pas empêcher un petit rire s'échapper d'entre tes lèvres. Tu étais assez humble pour reconnaître que si tu n'avais pas laissé tomber tes souliers sur le sol des couloirs, vous ne seriez certainement coincés ici. Mais ce n'était pas toi qui avait décidé de vous foutre dans un pétrin pareil. Tu ne connaissais même pas l'existence de cette partie du bâtiment. Il était celui qui avait pris ta main, qui t'avait entraîné derrière, et qui avait poussé toutes ces portes et toutes ces limites. Tu n'avais fait que le suivre. Tu n'aurais pas du. Tu te rappelai de cette adrénaline qui t'avais submergée à l'instant où vous aviez commencé à courir, et tu secouais la tête, discrètement. C'était, très certainement, légèrement ta faute. Mais c'était surtout de la sienne. « Si t'y étais pour rien, tu serais pas là, idiot. » WCKD était mauvais. Mais WCKD était juste.

Tu n'avais pas fini ta tresse depuis plus d'une minute quand la porte s'est ouverte de nouveau. Un adulte. Tu l'avais déjà croisé, mais tu ne connaissais pas encore le son de sa voix. Tu l'observes, alors qu'il fait de même, de marbre. Il aimerait tellement être ailleurs, il en avait tellement marre de devoir donner des punitions tous les soirs, il n'en pouvait tellement plus de passer ses journées à concocter des problèmes plus tordus les uns que les autres. Il pose un tas de feuilles sur un bureau, et tu baisses les yeux vers tes chaussures, avant de reporter ton attention sur l'homme. Il vous donne les consignes, et tu ne peux pas t'empêcher d'imaginer quelqu'un lui insérer un disque, tous les matins. Il n'a pas l'air de penser à ce qu'il dit. Il semble plus formaté que réfléchi. Ils sont tous pareils, ici. Plus la blouse est blanche, plus l'humain s'en va. Tu hoche la tête alors qu'il a fini, et soupire en même temps que Daniel alors qu'il nous informe que nous étions officiellement prisonnier de cette énigme. Tu tournes tête vers ton voisin, le remercie, silencieusement, ironiquement. Tu plisses les sourcils alors que l'instructeur quitte la pièce, fermant délicatement - et à clé - la porte derrière lui. Tu promènes ton regard sur la pièce, et il te prend quelques minutes pour remarquer une caméra, accrochée au-dessus de vos tête. « Mince, je pourrais pas t'assassiner aujourd'hui, dis-donc. » Tu te laisses glisser de sur la table et te diriges vers les feuilles laissées par l'instructeur. Tu prends la première, sur laquelle ne repose que quelques lignes. En la prenant, tu remarques que celle du dessous en comporte bien plus, mais tu décides de te focaliser sur l'intitulé en premier. « "Cinq hommes de nationalités différentes habitent cinq maisons de cinq couleurs différentes. Ils fument des cigarettes de cinq marques distinctes et boivent cinq boissons différentes. Ils élèvent des animaux de cinq espèces différentes. Grâce aux indices proposé à la page 2, répondez à la question suivante : qui élève les poissons ?" » Tu tends la première feuille à ton acolyte, sans pour autant lui adresser un seul regard. Les énigmes, c'est ton élément, et tu sens que c'est le sien également. Daniel King était une énigme à lui tout seul. Tu te penches donc sur la liste d'indices, que tu penses trop évidents au premier abord. Mais plus tu avances dans la liste, plus tes yeux se plissent, plus tu essaies de te concentrer. Tu n'arrives même pas à réfléchir. Il est trop tard pour ça. Tu es trop énervée contre Daniel, contre WCKD, contre toi-même, contre le monde entier, pour arriver à quoique ce soit. Tu soupires, pose enfin les yeux sur le jeune homme. « T'as une nuit à consacrer à notre cher Einstein ? »

INDICES:
 

_________________

 
 
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t129-persephone-if-you-re-looking-for-the-demons-to-play-while-with-your-own

Contenu sponsorisé


Message(#) Sujet: Re: [flashback] JAIME&PERCY ▼ it's not that i'm so smart, it's just that i stay with problems longer

Revenir en haut Aller en bas
 

[flashback] JAIME&PERCY ▼ it's not that i'm so smart, it's just that i stay with problems longer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les militaires hospitalisés à l'hôpital d’instruction des armées de Percy ont reçu un témoignage
» (flashback) PERCY ✘ i bet my life
» Laurent L'Hermitte "De la terre à mes semelles".
» Toute la musique que j'aime
» La Ligne verte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GET READY TO RUN. ::  :: AILE PRINCIPALE : RECHERCHE-