AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes   Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (BLOC A & B) quand mars rencontre venus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

SUBJECT A1 : THE LEADER

Messages : 375 Avatar : aaron johnson, le bg.
Pseudo : apolline (ludivine)
Copyright : (vava) odistole (signa) little wolf (gifs) tumblr

Occupation : chef du bloc a, la tête pensante dans tout ce foutoir, celui qui prend toutes les décisions et qui voit ses épaules s'alourdir de regrets.
Inventaire : Un cerveau, c'est déjà pas mal.
Sinon, quelques petits trucs représentatifs d'un chef de bloc, rien d'extraordinaire.

Message(#) Sujet: (BLOC A & B) quand mars rencontre venus. Ven 23 Oct - 23:55



quand mars rencontre venus

Une main se pose sur son épaule, la presse avec délicatesse et fermeté alors que d'un œil soucieux, il fixe les portes du labyrinthe qui s'ouvrent doucement. Ce matin, Archy a décidé de lever ses blocards très tôt, plus tôt que d'habitude. Tous sans exception, même ceux qu'il n'a pas nommé la veille pour l'excursion qu'ils vont faire afin d'atteindre ce petit bout d'espoir, cette destinée inconnue que les coureurs ont trouvé il y a de cela quelques heures. Tout le monde semble extrêmement fatigué, et c'est normal quand on sait que la plupart était trop excité ou trop terrifié pour fermer l’œil de la nuit. Il ne peut que s'inquiéter encore plus pour eux : il ne sait pas s'il mène ses troupes en enfer ou au paradis, s'il les délivre ou s'il les achève. Seulement, c'est son rôle et il ne peut faire autrement que vérifier ce qu'il en est de cette porte qui vient d'apparaître après tant de temps à survivre entre ces murs épais et lugubres.

Un soupir las, inaudible, légèrement brisé par un espoir qu'il craint, se faufile entre ses lippes gercées pour se dissiper à travers les fins filets du vent. Il tourne sa tête et offre un sourire qu'il veut motivant et réconfortant à ses compères qui le regardent. « C'est l'heure d'y aller. J'espère que vous n'avez rien oublié : eau, un peu de nourriture mais surtout une arme qui peut servir si jamais nous arrivons trop tard et que les portes se referment. » Malgré que cette alternative lui brise le cœur et lui fasse froid dans le dos, il doit bien l'évoquer. Si jamais ils ne reviennent pas, il a laissé des instructions à ceux qui restent, c'est pour ça que le groupe ne se compose donc que de Jaime, Ludwig, Darwin, Isaac, Mickey et lui-même. Certes, il n'est pas vraiment sorti d'affaire avec trois boulets, un misanthrope et un directif mais Archy ne perd pas espoir quant à l'issue de cette aventure. Surtout qu'il en est sûr : ce sont les meilleurs gars au monde, sûrement ceux de qui il est le plus proche (même s'il est, avouons-le, proche de tout le monde étant comme un papa poule avec tous les blocards présents). « Ne vous inquiétez pas, on reviendra sains et saufs et on vous amènera une bonne nouvelle, je vous en fais la promesse. » Un sourire, chaleureux, aimant, protecteur qu'il veut afin d'apaiser les cœurs meurtris, fatigués et peinés de ses pauvres frères.

Il leur laisse encore quelques minutes avant d'obliger ses amis à avancer dans le labyrinthe, suivant les deux coureurs. Faisant quelques pas, ils prennent de plus en plus d'assurance tout en accélérant le rythme. « Faut se dépêcher si on veut pouvoir revenir avant la nuit pour ne pas finir par mourir, ce serait franchement con, vous trouvez pas ? » Et c'est avec le temps qui passe lentement qu'ils arrivent finalement à l'endroit fatidique, le souffle court, le cœur à la limite d'une explosion de sentiments divers. « Bon, on voit ce qu'il en est et on se casse vite si jamais y a un problème. Ne jouez surtout pas les héros sinon, je vous botte le cul bien comme il faut, d'accord ? » Même s'il leur dit ça, il sait très bien qu'il serait le premier à se sacrifier afin de les sauver mais il se sent obligé de leur donner cet ordre pour ne pas risquer d'en perdre plus qu'il n'en faut. Et c'est avec une hésitation palpable qu'Archy entre, découvrant derrière cette porte faite de béton un deuxième labyrinthe. Une frustration visible sur ses traits marqués et le leader du bloc se retient de blasphémer. Seulement, il ne comprend pas si c'est une ruse des Créateurs pour qu'ils reviennent finalement sur leurs pas en retournant dans leur bloc ou si, dans les entrailles de ce deuxième labyrinthe, se trouve une sortie, un espoir auquel se raccrocher. « On a deux options. Ou on fait demi tour ou on va au bout de ce deuxième laby, à vous de voir. Je ne veux pas aller à l'encontre de vos envies. » qu'il dit d'une voix qu'il veut assurée mais qui se brise légèrement.

_________________
i drag myself out of nightmares each morning and find there is no relief in waking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t131-archy-the-night-is-dark-and-full-of-terrors
avatar

SUBJECT A5 : THE SKETCHER

Messages : 515 Avatar : Toby Regbo
Pseudo : Summer Child (Coralie)
Copyright : Ti (ava) Ziggy Stardust (signa)

Occupation : Maton des cartographes, vous savez, les types qui sont derrière et qui décodent le charabia des coureurs.
Inventaire : Un vieux carnet à la couverture de cuir, rempli de notes, gribouillis et portraits des Blocards. Un crayon solide et tout-terrain, qui porte les marques des doigts de son possesseur.

Message(#) Sujet: Re: (BLOC A & B) quand mars rencontre venus. Sam 24 Oct - 23:03

(la flemme de mettre les formes omg)

Il est beaucoup trop tôt pour Jaime, qui n’a dormi qu’à peine quelques heures. Il se réveille au milieu des cartes qu’il a retravaillé une bonne partie de la nuit. Il fronce les sourcils alors que la lumière du jour vient chatouiller ses paupières, et décide de se bouger. Il sort de sa pièce quasiment attitré, et remarque qu’Archy a déjà commencé à réveiller les autres. Il lui sourit pour ne pas l’inquiéter, mais il sait très bien qu’Archy est incapable de ne pas s’inquiéter. Jaime va chercher quelques trucs dans la cuisine, histoire de, puis s’approche de son chef, sagement. Il a bien envie de lâcher une blague ou deux pour détendre l’atmosphère, mais il a l’impression que si jamais il ose, Ludwig lui balancera un coup de bâton sur un morceau choisi de son anatomie. Ou que Darwin va lui foutre une beigne avant de partir. Or, Jaime n’a pas envie de partir handicapé d’avance. C’est pas l’amour, avec ces deux matons, mais il faut dire que Jaime les cherche tout le temps. « C'est l'heure d'y aller. J'espère que vous n'avez rien oublié : eau, un peu de nourriture mais surtout une arme qui peut servir si jamais nous arrivons trop tard et que les portes se referment.»  Jaime acquiesce, il a même pris ses notes et ses croquis au cas où ils se perdent. Il a l’air complètement irresponsable, Jaime, et pourtant… « Ne vous inquiétez pas, on reviendra sains et saufs et on vous amènera une bonne nouvelle, je vous en fais la promesse.
Si ça se trouve, on pourra peut-être faire sourire Ludwig, qui sait. Je perds pas espoir, moi. » Il lance un large sourire au maton des coureurs, pour le provoquer un peu. L’atmosphère est trop tendue et il déteste ça.

Passer les portes du Bloc, ça lui fait bizarre. Jaime sent qu’il dépasse une sorte d’interdit, et il adore ça. L’adrénaline court dans son corps et fait taper son cœur d’excitation. Ce sont ces murs qu’il dessinne tous les jours, et les trouver en vrai lui donne l’impression d’être un créateur devant ses œuvres accomplies. « Faut se dépêcher si on veut pouvoir revenir avant la nuit pour ne pas finir par mourir, ce serait franchement con, vous trouvez pas ?
Ouais. » soupire le carto. Il traîne un peu Jaime, les effets de sa nuit blanche se ressentent dans son pas un peu plus lourd et plus lent que celui des autres. Mais il traîne aussi parce qu’il regarde partout à la fois, et sait qu’il va finir par se faire frapper par le maton des coureurs s’il continue. Il vérifie en même temps leur trajet sur le plan qu’il tient dans sa main et plus ils s’approchent du point fatidique, plus il a l’impression que le temps se rallonge. Quand enfin, ils arrivent au but, Jaime sent une crampe qui lui prend le mollet gauche. Mais il serre les dents et ne dit rien. « Bon, on voit ce qu'il en est et on se casse vite si jamais y a un problème. Ne jouez surtout pas les héros sinon, je vous botte le cul bien comme il faut, d'accord ?
Le nombre de fois où t’as promis de me foutre ton pied au cul, je devrais plus pouvoir m’asseoir ! » Il sourit, Jaime, il lâche une connerie pour qu’on ne voie pas qu’il a un mal de chien et que la fatigue court dans tous ses membres comme un mauvais poison. Jaime lève la tête pour regarder tandis que ses camarades passent avant lui. Il est le dernier à les suivre, trop occupé à photographier mentalement cette scène pour pouvoir la retranscrire plus tard dans son carnet. Et finalement, c’est avec stupeur qu’il découvre avec les autres. Il siffle, impressionné. L’excitation chasse l’épuisement à grand coups. « On a deux options. Ou on fait demi tour ou on va au bout de ce deuxième laby, à vous de voir. Je ne veux pas aller à l'encontre de vos envies.
Non sérieux, Archy, tu te fous de moi ? Il est hors de question qu’on fasse demi-tour maintenant ! Faut qu’on aille voir, là !! » La curiosité est sans doute ce qui motive le plus Jaime, plus que l’espoir de s’en sortir. Il veut juste savoir ce que les Créateurs leur ont mis dans tout ça. Même si c’est quelque chose dont ils se seraient bien passé.

_________________
FIND A WAY OUT
© ZIGGY STARDUST.

RP Commun Bloc A A RAMENEZ VOS FESSES :luvbz:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t138-jaime-sprezzatura-is-my-way-of-life
avatar

SUBJECT A6 : THE VIPER

Messages : 27 Avatar : huang zi tao (exo)
Pseudo : tragie
Copyright : ava: saku ; signa: okinnel
Mes désirs sont désordres.
Occupation : coureur (maton)
Inventaire : Un bâton de combat
Un carnet de croquis et son crayon
Un sac de vivres pour la journée
Des chaussures de randonnée

Message(#) Sujet: Re: (BLOC A & B) quand mars rencontre venus. Dim 25 Oct - 0:02


Quand Mars rencontre Venus
  ft. Ludwig Frost & Blocards


«  i can't help this awful energy »
Ils m'étouffaient. Leurs mots me prenaient à la gorge et m'empêchaient de respirer. J'aurais voulu leur tourner le dos et vaquer à mes occupations. Qu'on me laisse tranquille, juste une fois dans ma misérable vie. Je ne les aimais pas plus que ça, ne comprenait-ils pas que je n'avais pas envie de m'attacher à eux ? Les boucles blondes de Jaime passèrent devant moi alors que j'observais Archy faire son traditionnel discours de leader. Pourquoi m'avait-il choisi pour l'excursion surprise ? Ah oui, parce qu'on m'avait désigné comme maton des coureurs. Un rôle que je n'avais désiré et que j'avais accepté par dépit. Je resserrai un peu plus mes mains liées derrière mon dos. Mon sac, il était déjà prêt. Comme d'habitude. Parce que moi, je sortais tous les jours dans ce labyrinthe de l'enfer. Je me mettais en danger jour après jour, nuit après nuit. Pour quoi au final ? Trouver un passage mystère et se jeter dedans tous ensemble. Parce qu'il fallait avoir l'esprit de communauté, chose que je n'avais pas.

Les boucles blondes de Jaime, je ne les aimais pas. Tout comme le reste de sa figure. Il ne me revenait jamais en peinture, lui. Pourtant, j'avais dû apprendre à communiquer avec lui et surtout le supporter parce qu'il supervisait la cartographie. Nos occupations se complétaient mutuellement. Mais nos coeurs, eux, ne se lieraient jamais. Parce que mon coeur était encore plus glacial que l'Antarctique. Je plissai les yeux. J'écoutais à moitié Archy. Les quelques garçons sélectionnés pour l'escapade hors du bloc étaient tous aux aguets et moi, je semblais dans la lune. Inexpressif. Comme s'il s'agissait d'un véritable calvaire. Je levai subitement les yeux au ciel, ma nervosité piquée à vif par l'intervention inutile de Jaime. Je le dardai d'un regard sombre, encore pire que l'obscurité du gniouf, et je fis un soudain pas vers lui pour lui faire peur, sans intention de toucher à ses bouclettes de princesse. D'ailleurs, son sursaut eut pour effet de me satisfaire, et j'en restai là. Puis, il fut temps de lever le camp et je pris les devants, m'armant de mon bâton de combat que je ne quittais jamais. Il était ma seule protection dans ce labyrinthe infernal. Les griffeurs, c'était probablement la seule chose qui me faisait peur ici. Ca, et mes cauchemars aux silhouettes inconnues mais fortement familières.

Au début, il fallait que j'habitue les blocards au rythme de course. Je marchais vite, puis je trottinais, et je finis par courir. En silence. Qu'ils ne s'étonnent pas de cela, j'ouvrais la bouche une fois sur dix de toute façon, ils devaient bien le savoir. Je pointais du bout de mon doigt ou de mon bâton la direction à suivre. Je restais toujours devant, en bon guide, et puis finalement notre course s'arrêta devant ce nouveau passage étrange. Archy nous laissait le choix entre explorer davantage ou rebrousser chemin, et sans surprise la curiosité de Boucles d'Or eut raison de ce dernier. Continuer. Tenter le diable. Pourquoi pas mourir tant qu'on y était ? Je tapai une fois fermement mon bâton contre le sol rugueux, et je me tournai pour faire face aux autres blocards. « Je n'ai pas confiance. C'est peut-être un nid de griffeurs. Un piège. N'importe quoi. » Je lançai un regard sur Archy. C'était lui le chef, il devait trancher. Et puis si quelqu'un d'autre avait son mot à dire, qu'il parlait. Qu'il parlait, ou il serait trop tard. Parce que la mort nous aura peut-être déjà fauchés de dos.

(c) made by panic!attack


_________________
So many ways to be brave. Ludwig Frost ;
Sometimes bravery involves giving up everything you have ever known, or everyone you have ever loved, for the sake of something greater. But sometimes it doesn't. Sometimes it is nothing more than gritting your teeth through pain, and the work of every day, the slow walk toward a better life. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- WICKED IS GOOD -

Messages : 8 Avatar : kim myung soo, susu.
Pseudo : dieu mais appelez-moi juste ludi.
Copyright : nelliel.

Occupation : boulet professionnel mais surtout coureur, toujours martyrisé par ludwig, malheureusement.

Message(#) Sujet: Re: (BLOC A & B) quand mars rencontre venus. Dim 25 Oct - 10:40

Mickey dort à moitié, debout devant les portes pour l'instant encore closes du labyrinthe de l'horreur. Il n'a pas beaucoup dormi et il faut dire qu'ils sont tous exténués. Archy est sans doute allé trop fort sur ce coup-là mais bon, le coureur qu'il est n'a jamais conscience du danger, il ne capte jamais rien de toute façon. Jamais. Il se plaint seulement continuellement d'avoir faim ou d'être fatigué mais c'est tellement coutumier à présent que tout le monde s'en fout. C'est sûrement pour ça que l'entendre geindre et réclamer à manger alors que le grand chef fait son speech ne dérange personne : ils font comme s'ils n'entendent rien. A quoi bon lui donner un petit coup sur la tête ou bien à l'enguirlander alors qu'il recommence la minute qui suit ?
Heureusement pour lui et le reste du groupe : il a déjeuné ce matin et ils ont pris quelques provisions mais il n'a aucune idée de pourquoi et même quand Archy en fait la remarque, il ne comprend pas vraiment le problème à rester pendant la nuit dans le labyrinthe : il n'a, d'ailleurs, jamais réellement compris. Remettant bien son sac sur son dos, il essaye de comprendre ce que les autres disent, il essaye de suivre un minimum pour ne pas être aussi perdu que d'habitude mais il remarque à peine qu'ils commencent à partir. « Merde.. ! Attendez-moi ! » leur crie-t-il tout en courant les rejoindre. Et puis, avec le peu de chance qu'il a, il a réussi à les rattraper tout en se faisant quelque peu réprimander, certes, mais rien de bien méchant. Sauf que le petit coup à la tête qu'il se reçoit toujours ne fait jamais de bien. Il suit son maton avec les autres tout en gardant la bouche bien fermée, ça devrait réjouir un tout petit peu Ludwig qui arrêterait alors de le détester même si ça n'a rien de personnel étant donné qu'il déteste tout le monde.
« On tourne à droite et on arrive. » Il est joyeux aujourd'hui. Ça lui fait plaisir de passer du temps avec quelqu'un d'autre que l'armoire à glace ou les autres coureurs comme Nik bien qu'il les apprécie mais y a certaines tensions qui échappent parfois à leur leader entre différentes occupations, quelques préjugés qui restent. Il secoue la tête, et se dit que ce n'est pas si grave que ça au final. Il doit plutôt profiter de cette belle journée ensoleillée. Il tourne comme c'était prévu tout en souriant grandement. Et puis, ils tombent sur une espèce de porte. Archy étant le chef, c'est lui le premier à passer, enfin, Mickey pense que c'est comme ça dans une sorte de hiérarchie comme la leur ou même, comme les autres alors ils le laissent passer et il disparaît bien vite en y pénétrant, suivi de près par les autres. Un labyrinthe qu'ils découvrent. Ce n'est pas le même que celui qu'ils ont, il en est sûr, il le connaît assez pour comprendre ça. « Je pense qu'on devrait le visiter, non ? On pourra peut-être trouver une sortie plus facilement qu'avec le nôtre. » Enfin, pas sûr que son avis compte. Pas l'avis d'un rêveur toujours à côté de la plaque mais pour une fois qu'il dit quelque chose de réfléchie, autant l'écouter un peu, non ?

_________________

 
even though i said i didn’t love you, i lied, even though i said i didn’t need you, i lied to keep you from breaking my heart, even though i said don’t touch me, i lied, i can’t fall for you, can’t give my all to you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Message(#) Sujet: Re: (BLOC A & B) quand mars rencontre venus.

Revenir en haut Aller en bas
 

(BLOC A & B) quand mars rencontre venus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Loure : Mars/ Avril.
» [Mars 2015] Birchbox
» Quand l'éducation "alternative" isole...
» BAL JAUNE 2011
» Quand changer pour le groupe 2?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GET READY TO RUN. ::  :: LE BLOC B-