AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes   Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  phase i — bloc a (rp commun)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

SUBJECT A5 : THE SKETCHER

Messages : 515 Avatar : Toby Regbo
Pseudo : Summer Child (Coralie)
Copyright : Ti (ava) Ziggy Stardust (signa)

Occupation : Maton des cartographes, vous savez, les types qui sont derrière et qui décodent le charabia des coureurs.
Inventaire : Un vieux carnet à la couverture de cuir, rempli de notes, gribouillis et portraits des Blocards. Un crayon solide et tout-terrain, qui porte les marques des doigts de son possesseur.

Message(#) Sujet: phase i — bloc a (rp commun) Jeu 16 Avr - 15:54



❝Phase I – Bloc A❞
Bande de tocards ♥
Une fébrilité peu commune avait pris le Bloc au retour des Coureurs. Sortant de la Salle des Cartes pour les accueillir, je perçus les cris de joie de certains de mes camarades. Je posai les yeux sur chacun de nos Coureurs, souriant, puis échangeai un regard avec Isaac. Je n’y croyais pas. Je ne pouvais pas y croire. Nous passâmes tous ensemble, rejoints par Archy, une bonne partie de la soirée pour dresser un plan exact de la configuration journalière du labyrinthe. Je refusais de céder à l’excitation. Il fallait se concentrer. Chercher. Je sortis les plans de leurs caisses, et les vérifiai pour la centième fois. Ceux de la veille, ceux de la semaine passée, ceux du mois précédent, plus pour confirmer mes espérances que par besoin. Le labyrinthe, je connaissais par cœur ses schémas, le moindre de ses mouvements, tout était ancré dans ma tête et ma main pouvait les reproduire sans que je n’ai besoin d’y penser. Avec fébrilité, j’avais ensuite passé plusieurs longues heures le nez dans les  cartes soigneusement édifiées par Isaac et moi, refusant de m’entretenir avec mes camarades autour de moi. Muré dans un silence de réflexion et d’étude de nos travaux, froid, impassible et sourd au monde extérieur. Puis, après m’être inutilement repus de vérifications, je levai enfin les yeux et regardai tout autour de moi. Avec lenteur, mon esprit prit enfin conscience que les choses changeaient. Des mois et des mois d’inaction. Deux années d’enfermement. Et enfin, enfin quelque chose de nouveau. Mon cœur me criait que ça pouvait être une sortie, mais ma tête s’efforçait de rester froide. Ça pouvait aussi bien être un repère de Griffeurs. Un piège pour tester notre réaction.

Mais c’était trop beau pour ne pas céder à cette montée d’adrénaline galopant dans mes veines. Mon rôle à moi, c’était de rester optimiste, il y en avait plein d’autres ici pour ruminer des pensées noires, groupe auquel je refusais d’appartenir. Alors que la Salle des Cartes était devenue un chantier de papiers, je pris dans mes mains le dernier plan, le levai au-dessus de ma tête et souris jusqu’aux oreilles. « On tient le bon bout, les gars ! »

Ce ne fut qu’à ce moment que je me rendis compte du brouhaha dehors. Les blocards devaient être regroupés devant la Salle des Cartes, attendant de savoir ce qui se passait. Il fallait dire qu’avec mes vérifications, j’avais pris un sacré bout de temps ! Ils devaient piétiner en me maudissant, les autres !



© Pando


*copite le message de Carole ceypobien*
note à lire a écrit:
- l'ordre de passage est libre.  :**:
- privilégiez les réponses pas trop longues, faut qu'on avance si on veut tous avoir notre mot à dire.    
- have fun  

_________________
FIND A WAY OUT
© ZIGGY STARDUST.

RP Commun Bloc A A RAMENEZ VOS FESSES :luvbz:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t138-jaime-sprezzatura-is-my-way-of-life
avatar

SUBJECT A10 : THE TIME BOMB.

Messages : 201 Avatar : Dylan O'Brien
Pseudo : Absiinte
Copyright : electric bird.

Occupation : Cartographier laborieusement ce que les coureurs lui rapporte.

Message(#) Sujet: Re: phase i — bloc a (rp commun) Jeu 16 Avr - 18:08

RP COMMUN
A WAY OUT ?
C'est dans tous les esprits, tout le monde en parle. Isaac et Jaime avaient été les premiers au courant, quand les coureurs, exténués, étaient directement venus à la Salle des Cartes pour le clamer haut et fort : il y a peut-être une sortie. Il s'était redressé, Isaac, de la position prostrée qu'il avait alors adopté en attendant les explications toujours plus ou moins hasardeuse des coureurs. Il avait vu, dans leurs yeux, cette petite flamme qu'il possédait lui-même, quelquefois, quand on lui parlait de sortir d'ici. De l'espoir. Indéniablement. Et ça faisait bien trop longtemps qu'il n'en avait plus vu. Il était resté interdit, ses papiers dans les mains, ses cartes éparpillés aux alentours. Et d'un seul coup, il avait réagi. Enfin, ils avaient réagi. Jaime et lui étaient sur le pied de guerre depuis cette évocation et ils passaient et repassaient devant la maquette où ils avaient noté précisément cette nouvelle porte qui venait d'apparaître d'un seul coup. Elle était là, à portée de main. Et tout le bloc avait été au courant. Comme un traînée de poudre, la nouvelle s'était répandue et avec elle un émoi certain. Et l'espoir, toujours, qui court dans les veines, qui électrifie l'air. Il avait été voir Franklin, juste pour lui annoncer la nouvelle et était revenu au pas de course. Et maintenant ? Maintenant il faisait les cent pas. Ils n'avaient pas beaucoup parlé, avec Jaime. Ils s'étaient juste penché, et penché de nouveau sur les cartes avec des regards de connivences. Il n'y avait pas de mot. Et soudain, le voilà qui trouble le silence, la bulle dans laquelle Isaac s'était enfermé, pour réfléchir et envisager toutes les possibilités qui pouvaient s'offrir à eux. Le brun regarde le blond qui exulte et les cris du dehors lui parviennent soudainement. Ils ne sont plus seuls, apparemment tout le monde piétine dehors et pendant trois secondes Isaac se demande si Archy va l'enterrer au gniouf pour toujours pour les avoir fait attendre de la sorte. "On leur dit quoi?" L'un de ses premiers mots, l'une de ses premières phrases complexes. Parce que pour lui, c'est un mur qui se dresse. Se jeter dans la gueule du loup ? Attendre sagement ? Il n'en sait rien pour les autres, mais pour lui sa décision est prise : il veut partir d'ici depuis qu'il est arrivé, quitte à se faire rabrouer un peu trop souvent parce qu'il s'approche du labyrinthe. Il s'en fout. Il veut juste s'en aller. Mais il ne sait pas pour les autres. Certains sont mitigés et à entendre les histoires des coureurs, ceux qui reviennent avec une piqûre de griffeur et rendent l'âme, on n'a pas tellement envie de s'aventurer entre les murs éphémères du labyrinthe. Il s'approche de son maton, lui prend la carte des mains pour l'examiner. Il la connaît par cœur, ils l'ont tracé tous les deux, mais il ne peut pas s'empêcher de tracer encore et encore dans sa tête le chemin vers la liberté promise. Alors il redresse la tête et dévisage Jaime pendant quelques secondes "Tu te rends compte, on pourrait... sortir, vraiment sortir !" L'excitation s'empare de lui, il a envie de partir en courant et de traverser le labyrinthe juste pour aller voir de lui-même la sortie tant espérée. "Mais je pense que si on les fait encore bouillir dans leur jus on est bon pour quinze années de gniouf. Alors même si j'aime bien y être avec toi, autant nous éviter de se retrouver bloqué ici pendant que tous les autres sont partis". Il lui rend la carte, sort au grand jour. Il vient de passer la journée et la nuit la plus harassante de toute sa vie -du moins de ce qu'il s'en souvient. Et aussi la plus stimulante.

_________________
If you're going through hell

KEEP GOING.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SUBJECT A8: THE PROTECTOR

Messages : 62 Avatar : colton haynes
Pseudo : spf (line)
Copyright : endlesslove (avatar) wild heart + tumblr + the script (signature)

Occupation : maton des medjacks, il prend son rôle très à coeur et grogne lorsque les blocards casse-cou reviennent en sale état pour des broutilles, les maudissant et les menaçant de ne plus les soigner ou d'en faire de la chair à pâté pour les griffeurs mais son instinct protecteur fini toujours par l'emporter.

Message(#) Sujet: Re: phase i — bloc a (rp commun) Ven 17 Avr - 11:11

RP COMMUN, PHASE I.


« Le labyrinthe. Il s'est modifié, ils ont trouvé une porte. Il y a peut-être une sortie. » Franklin revoyait un Isaac à bout de souffle sur le pallier de l'Infirmerie. Après avoir balancé sa bombe, le jeune homme était reparti en direction de la salle de cartographie sans un autre mot, aussi vite qu'il était apparu laissant Franklin en état de choc, seul dans l'Infirmerie. Pantelant, ne sachant pas vraiment quoi penser de la nouvelle que son ami venait de lui annoncer, Franklin s'était assis quelques secondes le temps de calmer les battements frénétiques de son coeur et de réfléchir calmement. Si le jeune homme avec une confiance aveugle en Isaac et en ses sources puisque étant cartographe il détenait les informations des coureurs, Franklin refusait de se laisser emporter par l'euphorie et submerger par l'espoir. La chute ne serait que plus terrible si, en fin de compte, la porte qui avait été découverte n'était qu'un chenil pour Griffeurs enragés ou d'autres bestioles encore inconnues à ce jour. La porte pouvait être un énième stratagème de la part des cinglés qui les avaient enfermés ici, un tour, un test, un appât pour les tuer jusqu'aux derniers. Les questions étaient trop nombreuses, le doute trop présent, l'espoir aussi si bien que le medjack se retrouva vite dépassé par le fil de ses pensées et ses sentiments.

Il s'appliqua donc à ranger, classer et trier encore et encore le peu de médicaments qu'ils avaient reçu à la dernière montée de la boîte jusqu'à ce que son rythme cardiaque se soit apaisé. Il se dirigeait maintenant à grands pas vers la tente des cartographes, calmé, porté par l'espoir et prêt à affronter cette nouvelle épreuve. Apparemment, il n'était pas le seul à avoir eu vent de la nouvelle, à quelques mètres de lui, à l'entrée de la salle de cartographie un groupe toujours plus nombreux de blocards serrés les uns contre les autres attendait. Un bourdonnement de plus en plus fort montait de la masse noire que les blocards formait et cette vision arracha une grimace à Franklin. Si le Bloc n'était pas encore en ébullition et noyé par la confusion c'est que les blocards ne savaient pas qu'une porte avait été découverte, seulement que quelque chose clochait. Alors qu'il commençait à s'enfoncer dans le groupe de Blocard dans l'espoir d'atteindre l'entrée et de pouvoir parler à Isaac, Franklin chercha Archy du regard.La nouvelle que les cartographes et les coureurs s'apprêtaient à annoncer aurait sans doute l'effet d'une bombe et le medjack craignait que certains blocards cèdent à la panique, à l'euphorie ou perdent totalement les pédales et seul Archy était capable de les recadrer. Espérant que le jeune homme se trouvait dans la salle de cartographie, Franklin joua des coudes pour s'approcher le plus possible de l'entrée. Une fois qu'il se trouva à un bon mètre de l'entrée il se retourna vers les blocards. « Je ne pense pas que se coller à l'entrée comme ça soit très utile. Vous essayez de faire quoi bandes de tas de plonk ? Les étouffer ? Ils sortiront nous dire ce qu'ils ont à nous dire quand ils le voudront, faites un peu de la place. » Il croisa les bras sur sa poitrine, priant pour que les choses se passent calmement, qu'Archy se pointe pour remette un peu d'ordre et qu'Isaac ait pu entendre sa voix, signe qu'il était là, qu'il le soutenait et qu'il était peut-être temps de sortir avant que les choses dégénèrent et cet instant précis Isaac sorti. Lorsque le cartographe fit un pas dehors le silence s'abattit sur le groupe. Trois secondes s'écoulèrent sans que personne n'ose chuchoter le moindre mot puis un murmure s'éleva du groupe. Lentement, doucement il s'amplifia et quelques questions fusèrent. Franklin s'approcha un peu plus de l'entrée de la salle et se pencha vers son ami pour qu'il soit le seul qui puisse l'entendre. « Ils ont besoin de réponses Isaac sinon les choses risquent de dégénérer. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SUBJECT A6 : THE VIPER

Messages : 27 Avatar : huang zi tao (exo)
Pseudo : tragie
Copyright : ava: saku ; signa: okinnel
Mes désirs sont désordres.
Occupation : coureur (maton)
Inventaire : Un bâton de combat
Un carnet de croquis et son crayon
Un sac de vivres pour la journée
Des chaussures de randonnée

Message(#) Sujet: Re: phase i — bloc a (rp commun) Mar 19 Mai - 16:54

phase I - bloc a
ludwig frost & blocards
Une porte. Une porte était apparue comme par magie ce jour-là. Quand nous étions tombés dessus, avec les autres coureurs, nous ne savions pas si nous étions en plein mirage par la chaleur accablante et le soleil qui tapait fort, ou si c'était la réalité qui se dressait devant nous. Alors que les autres étaient encore éberlués, j'avais vite sorti mon croquis du jour pour dessiner correctement la porte, sous toutes ses coutures. Hors de question d’omettre des détails, ou les cartographes nous en voudraient beaucoup. Après nous être remis de nos émotions, j'ordonnai qu'on retourne au bloc. Je pensais que nous n'aurions rien d'autre à apprendre de plus que ce que le WCKD nous avait laissés entrevoir. Alors, de retour au bloc, les autres coureurs s'étaient exclamés de notre découverte, mais pour ma part, fidèle à moi-même, je restai muet et filai à la tente des cartographes pour vite leur donner les dessins. Et je savais pertinemment que Jaime n'aimait pas être embêté quand il travaillait, alors je ne restai pas plus longtemps avec lui.

La nouvelle s'était répandue comme une nuée de poudre. Les blocards étaient tous en effervescence. L'esprit analytique, je ne partageais pas leurs pensées. Je restais dans mon coin, en jetant en permanence des regards vers la tente des cartographes, car eux seuls pourraient nous donner la confirmation d'une éventuelle avancée dans nos recherches. Et alors peut-être pourrais-je retrouver un sens à mes courses dans le labyrinthe. Peut-être. L'avenir était si incertain. Il y avait toujours ce doute qui planait au-dessus de ma tête, et j'étais incapable de penser en bien pour l'heure. Tant que ce ne serait pas confirmé, je préférais garder les pieds sur terre. De toute façon, qui le ferait à part moi ? Archy ? Je n'en savais trop rien. Pour l'heure, voir les blocards s'agglutiner devant la tête avait le don de mettre mes ners à rude épreuve. Ma main se resserra sur mon bâton de combat que je ne quittais jamais. Tôt ou tard, la sentence tomberait.

Enfin, de l'agitation. Le silence s'abbattit sur le petit groupe. Je me décidai enfin à rejoindre les autres blocards. Isaac sortit et balança officiellement la nouvelle qui eut l'effet d'une bombe. Instinctivement, mon regard se durcit et je me frayai à mon tour un chemin entre les jeunes, puis je me positionnai devant l'entrée, prêt à repousser la foule avec mon bâton en cas de nécessité. « Calmez-vous tous. C'est inutile. » Pour l'heure, j'osais espérer qu'Archy ferait bientôt son apparition. En leader, il serait le seul à apaiser les tensions au sein de la communauté. Mais quand viendrait-il ? Et surtout, quelles seraient les conséquences d'une telle nouvelle ?
electric bird.


_________________
So many ways to be brave. Ludwig Frost ;
Sometimes bravery involves giving up everything you have ever known, or everyone you have ever loved, for the sake of something greater. But sometimes it doesn't. Sometimes it is nothing more than gritting your teeth through pain, and the work of every day, the slow walk toward a better life. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

SUBJECT A1 : THE LEADER

Messages : 375 Avatar : aaron johnson, le bg.
Pseudo : apolline (ludivine)
Copyright : (vava) odistole (signa) little wolf (gifs) tumblr

Occupation : chef du bloc a, la tête pensante dans tout ce foutoir, celui qui prend toutes les décisions et qui voit ses épaules s'alourdir de regrets.
Inventaire : Un cerveau, c'est déjà pas mal.
Sinon, quelques petits trucs représentatifs d'un chef de bloc, rien d'extraordinaire.

Message(#) Sujet: Re: phase i — bloc a (rp commun) Lun 6 Juil - 13:14

Quand il s'était levé aux aurores, ce matin-là, Archy avait machinalement fait ce qu'il faisait d'habitude : forcer les gars à se lever et travailler, la fainéantise étant à proscrire. Il n'aurait jamais deviné la bombe qui allait ébranler bien des cœurs. Comme le sien. Mais en parfait leader, il devait se montrer impassible et prendre des décisions qui ne plaisaient pas toujours. Lorsqu'un coureur lui quémanda de retrouver les cartographes dans leur petit cocon, Archy fronça les sourcils, ne sachant pas pourquoi on lui demandait une telle chose. Même lui ne se risquait pas à déranger Jaime pendant qu'il recopiait les dessins illisibles des coureurs. Il tenait à minimum à sa vie. C'est lorsqu'il croisa le regard du maton qu'il comprit. Il se tramait quelque chose de bizarre. Très bizarre. Et son myocarde fut gonflé d'un espoir nouveau alors que les syllabes du blond s'entremêler dans sa tête, se cogner et se tourner autour dans une danse d'euphorie et de soulagement. « Il y a peut-être une sortie. » Il s'était montré froid, ne laissant aucune émotion marquer ses traits durs et réguliers. A quoi bon se faire de faux espoirs ? Il attendrait. Comme toujours. Opinant la tête sans rien ajouter, il se terra dans l'obscurité de la tente, leur laissant espace et silence pour qu'ils puissent continuer leur travail, affirmer cette chance qui s'offrait à eux.
Et alors que les minutes s'écoulaient, aussi palpables les unes que les autres, alors qu'il s'impatientait de savoir s'ils devraient encore vivre cet enfer pendant quelques autres années, Jaime brandit un des papiers précédemment éparpillés sur une table. Ils allaient enfin être libres, enfin pouvoir revoir leur famille qui leur était inconnue, pouvoir grandir normalement pour les plus jeunes d'entre eux et c'est tout ce qu'il espérait pour ceux qu'ils considéraient comme ses frères, comme ses enfants.. Un léger sourire en commissure des lèvres et il hocha à nouveau sa tête, faisant bouger sa tignasse en bataille. Il attendit que les deux coureurs soient sortis pour en faire de même alors que le brouhaha incessant et désagréable des blocards lui parvenait aux oreilles. Bien sûr qu'ils se questionnaient, ils avaient tous vu Archy rejoindre la salle de cartographie, ce qu'il ne faisait que lorsqu'il y avait un problème, et ils méritaient des réponses. Il le concevait mais un murmure, une petite voix, le faisant frissonner, lui intimait qu'il devait se montrer prudent. Lâcher une bombe comme celle-ci, d'un coup, n'était certainement pas la solution. D'un mouvement de tête, il remercia Franklin et Ludwig qui avaient tenté de calmer la foule en délire, agglutinée contre la tente. Si le silence avait repris sa place dans l'air âcre et brûlant, le bruit de murmures et les questions jasèrent de nouveau avant même qu'Archy ait pu soupirer ou dire ouf. « On se calme ! Taisez-vous si vous voulez pas passer votre soirée au Gniouf, c'est clair ? » cria-t-il d'une voix calme mais particulièrement autoritaire, de quoi les faire taire avec sa menace. Il y allait un peu fort mais il ne désirait pas que l'excitation et le bonheur créent l'anarchie dans son camp. Il ne pourrait l'accepter. « Les coureurs ont trouvé une porte qui pourrait être notre sortie. » continua-t-il d'une voix plus douce en accentuant sur le verbe pouvoir. « Avec les Griffeurs dehors, je ne veux pas risquer des morts si jamais ce n'est rien alors un seul groupe formé par moi ira voir ce que c'est en profondeur et si jamais c'est une sortie, vous pouvez me croire que j'irai volontiers affronter une deuxième fois les Griffeurs pour venir vous chercher. » Archy sentait ses mains trembler et pour ne pas perdre pied devant les blocards, il serra ses poings avec une force qu'il ne se reconnaissait pas. Il ferait tout en son pouvoir pour les sortir de là, quitte à crever, il s'en fichait. « Le groupe sera constitué de Ludwig, Franklin, Jaime, Isaac, Thom et moi-même. » C'est-à-dire, les personnes en qui il avait le plus confiance. Ludwig était très doué pour le combat en plus d'être un des meilleurs coureurs du bloc, Franklin serait d'une grande aide pour panser les plaies en quelques minutes seulement, Thom avait une force considérable pour un bâtisseur et Jaime et Isaac étaient un duo de choc qui n'avaient pas peur d'entrer dans le labyrinthe. Surtout Isaac qui devait se réjouir de pouvoir enfin y mettre un pied sans craindre de se retrouver prisonnier du Gniouf pendant une semaine. « Prenez des affaires comme de l'eau et des armes, on part dans quelques minutes. »

_________________
i drag myself out of nightmares each morning and find there is no relief in waking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t131-archy-the-night-is-dark-and-full-of-terrors
avatar

SUBJECT A5 : THE SKETCHER

Messages : 515 Avatar : Toby Regbo
Pseudo : Summer Child (Coralie)
Copyright : Ti (ava) Ziggy Stardust (signa)

Occupation : Maton des cartographes, vous savez, les types qui sont derrière et qui décodent le charabia des coureurs.
Inventaire : Un vieux carnet à la couverture de cuir, rempli de notes, gribouillis et portraits des Blocards. Un crayon solide et tout-terrain, qui porte les marques des doigts de son possesseur.

Message(#) Sujet: Re: phase i — bloc a (rp commun) Sam 11 Juil - 14:28

« On leur dit quoi?
Nous ? Que dalle, mon grand. On attend Archy. C’est lui qui va décider, après tout c'est son job. »
Si je n’étais pas chef, c’était qu’il y avait beaucoup, beaucoup de raisons dont la principale : hors de question de prendre tout ce qui s’apparente à une responsabilité. C’était à Archy de s’arranger avec les fous-furieux du dehors. Même si je partageais les espoirs d’Isaac, je me contentai de sourire au lieu de répondre à toute ses hypothèses. En approchant de la porte, j’hurlai à travers un retentissant : « Bande de tocards, amenez-moi ce qui nous sert de chef ! Et presto ! » Si j’appelais Archy, c’était qu’il y avait forcément quelque chose, et ils le savaient tous. Les seuls autorisés dans cette pièce, c’était Isaac et moi, personne d’autre pour venir foutre leur bordel dans mes dossiers. Et la nouvelle donna à la foule l’occasion de hausser le ton. Parmi le brouhaha ambiant, derrière la porte protectrice de la Salle des Cartes, j’entendis plusieurs voix qui haussèrent le ton. En reconnaissant Franklin et Ludwig, je souris en imaginant notre medjack baraqué comme un videur de boîte de nuit et le maton des coureurs armé de son bâton, fendant la foule et lançant des regards noirs aux blocards. Puis, enfin, le silence se fit, et Archy pénétra la sacro-sainte Salle des Cartes. Je lui envoyai un sourire. « J’espère que tu vas pas nous envoyer au gniouf pour avoir pris trop de temps, mais… » j’attrapai notre plus récente carte après un regard complice avec Isaac. « Regarde. » Notre chef étudia le croquis pensif pendant plusieurs longues secondes, puis quelque chose s’illumina dans son regard. Je le connaissais, Archy, bien plus que la plupart des types ici. Je savais à quoi il pensait. A nous. A cette possibilité infime de nous amener en sécurité, tous, loin des Griffeurs, là où, peut-être, quelqu’un nous attendait.

Nous sortîmes enfin de notre repaire, et l’assemblée sembla retenir son souffle. Casé derrière Archy, j’admirai le grand brun prendre les mesures qui s’imposaient, de sa grosse voix imposante, celle qui réduisait tout le monde au silence. Il avait un charisme de fou quand même, Archy. Moi j’essayais de faire ça et on m’envoyait direct une beigne en me disant de la boucler. Et c’est dans un silence religieux que les blocards l’écoutèrent, moi de même, pestant lorsqu’il se perdit en recommandations. On le sait que t’es un grand-papa gâteux, abrège mec. Quand enfin il arrive aux choses sérieuses, en annonçant la constitution du groupe d’éclaireurs, je me demandais quels coureurs il allait bien choisir. Si possible, des mecs pas trop crades, s’il te plaît Archy, je vais finir aveugle si… Quoi ? Pourquoi il dit mon nom ? Et celui d’Isaac ? On est les cartos !
Puis un sourire vint fleurir mes lèvres et je lançai une œillade à mon collègue. Si j’avais envie de voir ce qui se passait dehors, Isaac en crevait depuis qu’il était arrivé ici. Une curiosité monstrueuse que j’avais jusque-là retenue (deux ans, c’est long, croyez-moi) vint courir dans mes veines, au même rythme que l’adrénaline qui s’y répandait désormais à grands flots. Cependant, partir tout de suite… « Archy, Ludwig vient de rentrer, et je pense pas qu’il ait eu assez de temps pour se reposer. Je suis très impatient d’y aller aussi, à mon humble avis c’est pas le meilleur timing. On devrait peut-être attendre et partir demain matin, non ? Enfin, c’est toi le chef, hein, » ajoutai-je avec un sourire de tête-à-claque. Cette dernière heure avait été riche en émotions, et nous avions tous besoin de réfléchir avant de partir tête baissée. Réfléchir à quel matériel prendre, quelle répartition adopter dans le labyrinthe, et surtout ne pas foncer comme des chiens dans un jeu de quilles. Comment faire si c’était un piège, hein ? Si Archy n’y pensait pas, alors je devais le lui rappeler. Qu’est-ce qu’il adviendrait de ce tas de tocards au cerveau bourrés de plonk si lui, les deux cartos, le maton des coureurs et celui des medjack se faisaient bouffer par les Griffeurs ? « Archy, faut qu’on attende demain matin. » lui glissai-je dans l’oreille, plus bas et beaucoup plus sérieusement. Notre chef eut l’air de comprendre sans que j’argumente davantage. Il repoussa notre départ jusqu’au lendemain matin, ordonnant de sa grosse voix à tout le monde de faire une bonne nuit de sommeil, remarque qu’il accentua d’un coup d’œil appuyé dans ma direction. Je haussai les sourcils innocemment. Bien sûr que j’allais dormir. Je n’allais pas user plusieurs bougies en quelques heures pour réétudier les brouillons lamentables des coureurs et refaire plan sur plan pour m’assurer de la conformité de notre retranscription. Ce n’était pas mon genre du tout. D’ailleurs, une fois qu’Archy donna l’ordre de se disperser, je ne retournai pas du tout dans la Salle des Cartes, et je ne repris pas du tout mes observations sur la maquette.

_________________
FIND A WAY OUT
© ZIGGY STARDUST.

RP Commun Bloc A A RAMENEZ VOS FESSES :luvbz:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldincatastrophe.fr1.co/t138-jaime-sprezzatura-is-my-way-of-life

Contenu sponsorisé


Message(#) Sujet: Re: phase i — bloc a (rp commun)

Revenir en haut Aller en bas
 

phase i — bloc a (rp commun)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» phase i — bloc b (rp commun)
» La phase du non
» Regime Dukan phase d;attaque
» Une poussette pour transports en commun ?
» Mise en commun de films

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GET READY TO RUN. ::  :: LE BLOC A-